Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sajja Thiên Rinji
3ème siège de la 3ème division | The Sereitei's Feignasse
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/09/2010

Feuille de personnage
Faction: 3ème division
Niveau:
25/40  (25/40)
Nom de l'arme: Cerberus

MessageSujet: Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]   Dim 3 Oct - 22:16

Dieu qu’il était bon d’avoir des côtés chat, même si tout le monde n’était pas content chez lui. Ça lui convenait parfaitement et il s’en fichait bien des protestions qu’il pouvait entendre. Car il n’empêche que c’était tout de même grâce à lui qu’il était possible de se prélasser au Soleil, peu importe ce que pouvais en penser cette bourrique!! Mais bon pour l’instant aucun ne protestait et tous profitaient des chaleureux rayons du Soleil sur leur peau. La légère brise qui se levait par moment pour venir jouer leurs cheveux et dans leur fourrure était également très apprécier. Mais de qui parle-t-on demanderez-vous sans doute? Hé bien de cet énergumène de Shinigami posté sur une branche, où plutôt affalé sur une grosse branche, et en train de fainéantiser tout ce qu’il sait!! Hein? La fourrure? Il s’agit juste de la boule de poils lovée sur son ventre qui monte et qui descends en rythme avec la respiration de son maître –le dit Shinigami fainéant. Quand à la bourrique de services, est-il vraiment besoin de présenter Cerberus, l’âme du Zanpakuto du même Shinigami qui en fout pas une?

Ouais bon là vous me demanderez comment une âme peut ressentir les rayons du Soleil? En fait c’est très simple, étant lié et Cerberus vivant dans le monde intérieur de Sajja, le Shinigami flemmard cité plus haut, il est normal que le petiot –par la taille hein- qui apprécie les rayons du Soleil les retransmette dans son monde intérieur. Du coup même l’âme de son Zanpakuto peut profiter des doux rayons de l’astre solaire. Comment y fait? Non mais est-ce que j’vous demande la couleur de votre caleçon? Quoiqu’il en soit, c’est comme ça et pas autrement, pour plus de réponse merci de vous adressez à l’autre énergumène, quoique pour les réponses faudra attendre à mon avis, vu comment y prends son pied –mais non pas de cette façon bande de pervers!!

Histoire de vous faire patienter un peu, remémorons-nous comment nous en sommes arrivés à cette situation…

C’était un matin presque comme les autres, car il aurait put, et même dut, être comme les autres. Sauf que voilà, une bande d’abrutis surexcités, persuader d’être le centre du monde et d’être les plus forts étaient venus mettre leur grain de sel et foutre un bordel monstre au sein du Seireitei!! Oui bon, la partis surexcité et maître du monde étaient peut être un peu, voire beaucoup, exagéré, mais faut pas trop lui en demander le matin, il est déjà assez de mauvais poils comme ça notre Sajja. Bref, c’était donc du pied gauche que l’actuel cinquième siège de la Troisième Division s’était levé. Seul Yukiko, sa boule de poils d’amour, osait venir le voir au réveil, parce que sa princesse des Neiges était bien la seule à le faire sourire au réveil.

Après avoir donné une coupelle de lait et un peu de poisson à sa minette, Sajja entreprit de manger un petit quelque chose, histoire de se réveiller un peu et de ne pas rester le ventre vide jusqu'à midi. Une tasse de thé accompagné de quelques gâteaux fit amplement l’affaire, et durant ce laps de temps il eut tout le temps de se réveiller définitivement et de réfléchir à un plan pour échapper à l’agitation ambiante. Il fallait juste qu’il évite les plus hauts gradés, à savoir les capitaines et les lieutenants. Mais vu que ces derniers devaient sûrement avoir réunion sur réunion, il lui serait assez facile de se faufiler entre les mailles et de filer se mettre à l’abri de l’agitation. Il s’habilla en quatrième vitesse, trop heureux d’avoir un plan pour aller flemmarder dans un endroit tranquille. Mais juste avant de partir, il se tourna vers sa chatte et la regarda un instant avant de la questionner:


-Tu veux v’nir avec moi Yukiko ou tu préfères rester ici?

C’est un miaulement que la gracieuse féline sauta du haut de son perchoir et vint se frotter aux jambes de son maître. Ce dernier sourit et ferma la porte avant de partir en courrant, sa chatte derrière lui, et tous deux laissant un tintement résonner dans leur sillage-on dira merci aux grelots, très pratique pour suivre quelqu’un à la trace ça!!

Sajja la joua fin limier pour échapper à tous ses supérieurs, c’est qu’en cent ans il avait eut le temps de peaufiner sa technique. Et puis, la présence du grelot rajoutait du piment à l’action vu qu’il suffisait d’un tintement pour qu’on le repère. Une fois arriver devant les portes, il lui suffit simplement d’embobiner le gardien.


- Mais avouez qu’il faut bien assurez un minimum la sécurité du Rukongaï? Imaginez que des Ryokas soit rester derrière pour y mettre la pagaille? lui avait-il dit.
-Il me semble pourtant que tous les Ryokas ont pénétré au sein du Seireitei, lui avait rétorqué le gardien.
-Sachez très cher que le risque zéro n’existe pas.
-Alors pourquoi seulement toi?
-Parce que je suis un siège et que c’est juste une mission de reconnaissance?
-Et le chat?
-Est-ce que j’vous demande la marque de votre savon?


Le mastodonte –j’vois pas d’autre mot pour qualifier un gardien de porte- le toisa un moment, avant de finalement consentir à le laisser passer. Après tout ce n’était pas ses affaires si un énergumène voulait aller faire mumuse dans le Rukongai, il y avait bien assez d’autre Shinigami pour assurez la sécurité du Seireitei et repousser les Ryokas, non? Ainsi Sajja put-il sortir tout heureux qu’il était, de ce fait il n’entendit pas le cri qui résonna dans la cité, ni le sourire du Gardien; mais ceci est une autre histoire.

Une fois dehors, Sajja s’étira comme un chat, puis avança d’abord un peu au hasard dans les rues, avant de bifurquer vers des Districts plus éloignés. Il avança jusqu'à trouver un coin tranquille, laissant toujours un tintement dans son sillage. Il attrapa sa boule de poil dans les bras et grimpa souplement en haut d’un arbre, sur une grosse branche où il pourrait s’allonger confortablement. Ainsi s’était-il retrouvé affalé sur la branche, à profiter des rayons du Soleil sur son corps, et de la brise qui soufflait de temps à autre. Rien n’était encore venu perturber la douce torpeur dans laquelle notre cher Shinigami était plongé. Ah quoique…oui, il semblerait bien que ça bouge sur l’arbre!! Ou plutôt que ça tombe vu la loi que la gravité appliqué à tout corps… Hey c’est ce qu’on appelle la chute de l’histoire!! Very Happy

En attendant il semblerait que la chute en question ait été amortie, ce qui permis à notre Shinigami de ne pas avoir trop mal. J’en dirais peut être pas autant de l’amortisseur improvisé, nan parce qu’il a beau être léger pour un mec, il pèse quand même soixante-six kilos le bougre!! Quant à Yukiko, aussi vive que l’éclair, elle avait réussit à sauter avant la chute et à se rattraper sur la branche, avant de chercher son chemin pour descendre rejoindre son Shinigami préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuurei Sakunie
Octava Asta | Arme Potentielle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 64
Age : 23
Localisation : Dans mon moi intérieur
Date d'inscription : 14/07/2010

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
21/40  (21/40)
Nom de l'arme: A COMPLETER

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]   Mar 5 Oct - 3:51

C’était en tant que jeune fille, gamine ou demi-portion, appeler-la comme bon vous semble. Néanmoins, elle avait la force de plusieurs hommes, même que l’on dit que les apparences sont parfois trompeuses, c’était le cas de Sakunie. Dans ses temps, elle était très forte, et savait comment l’exploiter. C’est dans le premier chant silencieux d’un oiseau simplet que la jeune se réveilla. Elle se leva, s’habilla en norme et partit aussitôt. Elle marchait, s’étant lever tôt afin de pouvoir s’entraîner un peu plus que les autres. Elle jeta un regard aux alentours, faisant sûr que personne n’y était, et commença ses exercices. Ce n’était qu’après quelques heures, lorsque les autres passèrent le portail pour l’entraînement, qu’il la vit prendre la poudre des carpettes.

Elle se rendit devant le mastodonte géant, qu’elle salua en se penchant légèrement. Il était habitué à la voir et surtout à cette coutume qu’elle avait gardée de son monde des humains, la manière dont elle le saluait. Il la regarda, le grand sourire aux lèvres. Il était très gentil ce gardien, malgré les apparences. Lui aussi était victime de préjugé comme elle… Il la regarda quelques instants et lui sourit à nouveau, il souriait souvent à Sakunie.


-Alors? Tu viens encore pour aller voir ton ancienne famille du Rukongai? Demanda-t-il, doucement et sans reproche.

-Oui, je voulais savoir comment ils allaient, ils se sont occupés si bien de moi lorsque j’en avais le plus besoin, et n’avaient pas hésité à prendre soin de moi lorsque je suis arrivée là… Dit-elle en adressa un petit sourire maladroit au gardien.

Et oui, même si sa famille n’était pas la meilleure, sa « mère » l’avait tout de même aimée comme si c’était vraiment sa petite fille. Elle lui en devait tellement… Bref, le gardien ouvrit la porte avec joie et la laissa passé. Elle avait un peu long à marcher, mais ça en valait vraiment la peine pour elle. Elle semblait froide comme la glace, mais elle ne l’était pourtant pas souvent. Ce n’était que facette. Il y avait déjà eut des perles d’eau qui avaient souillé ses joues une fois dans sa vie d’âme errante…

Sur le chemin, elle vit à sa surprise, un gamin qui avait tellement prit plaisir à agacer la jeune fille. Il la dévisagea, car il savait qu’elle n’était plus ici. Elle le regarda, de son regard froid, le voyant envieux, mais tentant de tout dissimuler. Elle perça ses yeux, pour finalement déceler une lueur de moquerie, il préparait un mauvais coup. Il avait sûrement calculé les fois et le temps où elle venait. Elle regarda autour et vit la même vielle bande d’auparavant.


-C’est une mauvaise idée, ne commencer pas… Dit-elle. Mais les autres ne portèrent pas du tout attention à cet avertissement. Je vous avertis, un pas de plus… Et je n’aurais pas le choix…

Ils sortirent des armes, de petits couteaux. Sakunie dégaina son Zanpakuto et regarda ses ennemis. Elle en blessa un sur l’épaule et les jambes, un autre qu’elle trancha les tendons des pieds et un autre qu’elle immobilisa avec lui infligeant un coup de son fourreau derrière la tête, qu’elle lui avait donné en ayant fait un petit shunpo pour aller derrière lui. Le dernier, vraisemblablement le chef, déguerpis comme un lâche. Elle serra son Zanpakuto, et vit la foule qui avait formé un cercle. Elle leur dit qu’ils n’étaient pas en danger, qu’elle les avait seulement immobilisés. Elle soupira.

Une autre idée lui vint alors à l’esprit. Un petit restaurant où elle avait souvent mit les pieds. Elle décida d’y aller de ce pas, car personne, même pas au Seireitei, pouvait faire d’aussi bon Onigiris. Elle y alla, d’un pas décider et poussa la porte. Le cuisinier, força un peu les yeux et dévisagea Sakunie pendant un instant. Vieux et les cheveux blancs comme neige avec une barbe, il s’exclama : « Oh Seigneur! Mais c’est pas note ‘tite Sakunie qui vient là! ». Il offrit tout de suite un bon Onigiri à la jeune et lui demandant comment allait la vie. Ils eurent une petite conversation avant que la femme du vieux sage vienne et s’exclame, elle aussi : « Bonté Divine! La ‘tite gamine à grandit pour d’venir une jolie ‘tite femme! ». Elle vint donner une caresse à Sakunie, heureuse de la revoir. Après une conversation d’au moins 2 heures, la jeune fille partit, Onigiri en main. Elle marcha vers son ancienne maison.

Elle vit, une ombre dans un arbre. Cela l’intriguait, car la plupart des gens du Rukongai ne montaient pas aux arbres. Elle haussa les épaules, les temps changent, alors pourquoi pas les habitudes? Elle continua son chemin. Mais soudain, quelque chose tomba de l’arbre, et lui atterrit dessus. Elle tomba, écraser par ce qui semblait être le corps de quelqu’un. À cause de l’impacte, elle avait perdu son fameux Onigiri dans sa main, qui alla terminer son envole un peu plus loin de la jeune fille. Mais qu’est-ce qui venait de se passer? Elle tenta de se relever, mais sa jeunesse et son manque de force physique se fit sentir quand elle tenta de soulever ce poids qui venait de tomber sur elle. Au moins, elle avait amortit une chute qui aurait fait mal…


_________________
~Remixed by Genichi~
Spoiler:
 

^-- saku en chibi~

Spoiler:
 

1er chanson theme de sakunie
Hollow Sakunie's theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sajja Thiên Rinji
3ème siège de la 3ème division | The Sereitei's Feignasse
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/09/2010

Feuille de personnage
Faction: 3ème division
Niveau:
25/40  (25/40)
Nom de l'arme: Cerberus

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]   Jeu 7 Oct - 0:51

[Dsl, post merdique T.T]

Après avoir réalisé qu’il était effectivement descendu de plusieurs mètres en quelques secondes et que la chose blanche qui descendait à toute vitesse était bien Yukiko et qu’elle n’avait rien, Sajja se rendit enfin compte que quelque chose –ou plutôt quelqu’un- était sous lui. Le Shinigami finit par se relever en quatrième vitesse et se précipita pour réceptionner Yukiko dans ses bras.

-Hey, ça va ma belle t’a rien? questionna-t-il.

Un miaulement lui répondit, suivit d’un ronron sous sa main qui s’activait sur la tête de a belle princesse. Enfin, Sajja se retourna pour observer le corps qui avait généreusement amortit sa chute, de se fait il put se rendre compte qu’il s’agissait d’une jeune fille -très mignonne d’ailleurs- et qu’elle portait l’uniforme des Shinigamis. Le jeune albinos s’approcha d’elle, son grelot tintant toujours à chacun de ses pas; il lâcha sa chatte qui en profita pour aller vaquer un peu dans les buissons alentours et s’accroupit près de la fille.

-Oy, ça va? lui demanda-t-il.

Plus il la regardait, moins il arrivait à se rappeler d’elle, et pourtant il avait déjà cent ans dans le service, donc il connaissait déjà pas mal de monde. Cela ne pouvait donc dire qu’une chose: elle devait être là depuis peu de temps, et sûrement pas dans sa division. Il aida néanmoins la jeune fille à se redresser en lui tendant une main secourable, le tout avec un petit sourire d’excuse.

-Désolé, j’faisais une sieste et j’suis tombé, s'excusa-t-il. Tu viens de quelle division? l'interrogea-t-il.

Une fois que la jeune Shinigami fut debout, Sajja se retourna pour aller s’assoire sur un rocher un petit peu plus loin. De là il observa un peu plus la fille, les genoux remontés, les coudes posés dessus et le visage tenu en coupe par les mains. Son oeil rouge braqué sur la silhouette féminine devant lui, il attendit patiemment qu’elle veuille bien répondre à sa question. Dans le même temps, Yukiko revint de sa petite escapade et vint se coucher sur les genoux de son maître qui l’accueillit avec un sourire tout en commençant à la caresser. Bientôt, ce fut un doux ronronnement qui s’éleva de la gorge de la boule de poils blancs, tranquillement lové contre son propriétaire. Sajja revint ensuite à la jeune fille aux longs cheveux bleus –drôle de couleur mais bon, son capitaine avait bien les cheveux aussi blanc que lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuurei Sakunie
Octava Asta | Arme Potentielle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 64
Age : 23
Localisation : Dans mon moi intérieur
Date d'inscription : 14/07/2010

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
21/40  (21/40)
Nom de l'arme: A COMPLETER

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]   Ven 8 Oct - 19:54

(paaas grave, même sa me dépanne n-n )

Sakunie prit volontiers la main du jeune homme, qui semblait plus vieux qu'elle, en apparence et aussi en âge réel. Elle le fixa quelques instants et finit par répondre.

-Je me nomme Sakunie, de la 5e Division, ayant pour siège le 3e… Et vous? Demanda-t-elle en tout respect.

Elle remarqua une boule de poil blanche bouger un peu partout. Ce n’est qu’après un bref moment qu’elle se rendit compte que c’était un chat. La jeune fille aimait bien les chats. Elle se dit qu’elle pouvait baisser un peu sa garde, et sourit, un autre sourire maladroit, au chat. Elle vit que lui aussi, portait un habit de Shinigami, alors il était du Seireitei? Elle décida tout de même de poser la question.

-Pourquoi êtes-vous ici? Demanda-t-elle, la tête légèrement penchée vers le coté.

Elle se dit que, pour une fois, elle pourrait baisser sa garde et commencé à sourire un peu plus, même si cela était très difficile pour elle. Elle qui n’avait même pas eu le temps d’apprendre le sourire… D’ailleurs, elle se demandait comment on faisait… Peut-être qu’elle allait le demander au jeune homme. Elle le fixa de ses yeux bleu azur, cherchant à savoir s’il était une menace ou pas. Mais, elle ne trouva rien, ce qui la rassura.

-Elle est très jolie ton chat… Dit-elle avec un autre sourire maladroit.

Oui, elle faisait souvent des fautes quand elle parlait, mais cela viendra, elle n’a juste pas beaucoup appris à parler, seulement à écouter. Tout à coup, un oiseau vint se poser sur son épaule. Elle le regarda quelques instants, et vit que l’oiseau était bleu comme elle. Un bruit d’effondrement se fit entendre, et l’oiseau partit. La jeune fille ferma les yeux pour détecter la source de ce bruit. Quelque chose ou quelqu’un… Elle posa son regard sur le jeune homme et lui demanda du regard s’il voulait venir avec elle. Elle se demandait ce qui c’était passer, elle prépara son Zanpakuto, au cas où se serait une attaque d’une personne du Rukongai ou bien quelque chose du genre. Si jamais c’était un effondrement, elle aurait besoin de force physique, ce que le jeune semblait possédé. C’était une de ses grandes faiblesse, la force physique. Si elle devait soulever des piliers, aidé les gens à marcher,,, cela serait compliquer, surtout sa grandeur, qui est assez petite…

_________________
~Remixed by Genichi~
Spoiler:
 

^-- saku en chibi~

Spoiler:
 

1er chanson theme de sakunie
Hollow Sakunie's theme song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au sommet de la fainéantise [Flash Back-PV:Yuurei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ?]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Soul Society :: Rukongai :: Quartier Est-
Sauter vers: