Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fleur dans les ténèbres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saitô Luludja

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Quelque part sur Terre, où voulez-vous que je sois?
Date d'inscription : 21/02/2011

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Tohô

MessageSujet: Une fleur dans les ténèbres...    Lun 21 Fév - 20:58

Présentation de Saitô Luludja

* Personnage en bref :


_Nom : Saitô

_Prénom : Luludja

_Age : 21 ans

_Race & rang : Humain(e)

_Aspirations : Essayer de faire fit du passé, et de ne pas se focaliser sur ce que l’avenir lui préserve.

_Craintes : Que son passé ne la/le rattrape, que le fil de son destin ne s’échappe de ses mains, et que la mort ne vient le/la faucher.

_Manies: Elle/il ne cesse de jouer avec ses cartes de tarots au cours de n’importe quelle conversation, comme pour illustrer ses dires, et fait sans arrêt dos à la personne avec qui il/elle parle.


* Personnage en détails :



_Description physique et vestimentaire:

Luludja possède un physique allant de paire avec le caractère qu’on lui attribue sans la connaître: froide est sombre.
On ne peut passer à côté d’elle sans la remarquer. La première chose que l’on remarque chez cette étrange femme (car son apparence favorite est bien celle d’une femme), est le bandeau recouvrant ses yeux. Un bandeau de la couleur de ses ongles : rouge vermillon. Un immense bandeau rouge dont les extrémités se perdent dans sa chevelure sombre. Des cheveux qu’elle a de la même couleur que le ciel une fois la nuit tombée. C’est pour cette raison que le regard qu’on lui porte finit irrémédiablement par se porter sur ses cheveux. Leur couleur mis à part, on peut noter leur longueur assez peu habituelle, et leur raideur exceptionnelle. Toujours lâche, des mèches plus courtes encadres son visage, toujours plus courtes, finissant par former une frange désordonnée sur son front, au-dessus duquel se trouve un sert-tête représentant une dizaine de crânes juxtaposés. L’image même des sorcières que l’on trouve dans les contes de fée. Sauf qu’elle, les seules personnes qu’elle effraye sont des enfants de bas âge. Notre regard finit ensuite par détailler le reste de son visage. Rien de bien exceptionnel. Des lèvres de la même couleur que le bandeau. Et, au travers des mèches sombres, un éclat brillant attire le regard. Ses oreilles sont à quatre ou cinq endroits ; elle porte essentiellement des anneaux argentés, plus ou moins décorés, et toujours, un fou en argent avec un cœur rouge pend de son lobe. Une fois que nos yeux ont fait le tour de sa tête, ils descendent examiner le reste, ne perdant pas de temps à détailler le ruban rouge dans son cou retenu par une broche dans laquelle est représenté un croissant de lune. Et ce n’est quand voyant le contraste entre ses vêtements noirs et sa peau que l’on note que cette dernière est des plus claire. C’est une robe noire perlée au niveau du col qui l’habille, laissant ses bras découverts, ainsi que ses chevilles. Au niveau de sa taille, un large foulard rouge à breloque, signalant sa présence, et une fine cordelette de même couleur à laquelle est attaché un boîtier où réside son jeu de tarot.
Une chose est sûre, ce n’est pas en voyant Luludja que l’on peut deviner qu’il est un homme, et non une femme.


_Description psychologique:

Point de vue d’un inconnu :
Oh, vous savez, je ne la connais pas moi, et je ne tiens pas à la connaître plus que ça. Ben oui, c’est une gitane, ou tsigane, c’est du pareil au même, tous ces gens sont des mystificateurs. Y a pas de raisons qu’elle fasse exception à la règle. Par contre, elle est super calme, ça, c’est sûr. Les gens passent leur temps à se moquer d’elle, plutôt que de l’aider, et elle ne sourcille même pas. Ouep, son sang-froid est vraiment surprenant. C’est peut-être pour ça qu’on finit par se lasser de l’ennuyer. Mais elle n’a pas l’être d’être une femme bien intéressante. Bon, d’accord, c’est sûr que banal, ça, elle ne l’est pas. Son caractère va-t-il de paire ? J’en doute.
Point de vue du trapéziste :
Je ne sais plus qui disait que les belles femmes étaient inaccessibles à cause de leurs épines. Et bien, même si Lul’ n’est pas la plus belle femme sur Terre, elle est certainement celle aux épines les plus acérés. Elle se refuse à se lier aux autres. Dans un premier temps, qui peut durer très longtemps. Ce n’est pas qu’il est froid en apparence, mais seulement que nous, pauvres mortels, ne sommes pas prêt à comprendre cet étrange personnage. Mais sa personnalité est bien plus profonde que l’on pourrait le croire. C’est une personne des plus franches. Elle est incapable de mentir à qui que ce soit, même un inconnu. Très calme et réfléchi, il sait se servir de sa tête avant que son corps ne réagisse. Et, la plus part de temps, elle sait prendre les bonnes décisions, au bon moment. Un jour, je lui ai posé une question, c’est la seule à laquelle il n’a jamais pu me donner une réponse directe : Dis-moi... si un jour tu devais choisir de sauver la vie de l’homme ou la femme de ta vie ou d’une personne du cirque, qui choisirais-tu ? Il m’a regardé, et il m’a répondu quelque chose qui ressemblait approximativement à ceci : J’espère ne jamais avoir à faire face à cette situation. Je ne pourrais jamais choisir entre deux vies humaines. Chacune est précieuse. Je dois te sembler bien idiote, n’est-ce pas ? Mais toi, dans ce cas-là, pourrais-tu vraiment prendre une décision ? Je dois dire que je n’ai trouvé à lui répondre. Il est d’ordinaire tellement réaliste et fataliste. J’étais persuadé qu’il me dire l’un des deux. Et sa réponse m’a d’autant plus étonné qu’il est d’un naturel pessimiste, et cela ne lui ressemble pas.
Point de vue de la fillette de l’hôpital :
Qui ça ? La jeune femme de l’hôpital ? Oh, bah, pour tout dire, elle m’a fait un peu peur, au début. Mais semblait tellement perdue et désorientée quand je l’ai vu... Elle m’a dit que j’avais de la chance, que c’était rare de pouvoir la voir exprimer quelque chose. Je trouve que c’est dommage. Elle était tellement jolie quand elle souriait... et puis elle était gentille. Elle m’a même offert son foulard pour me remercier de l'avoir aidé. Mais chuuuut, elle m’a dit qu’il fallait le dire à personne, que ça devait rester entre nous. Sinon, son image en prendrait un coup. Alors, il faut rien dire, d’accord ?

_Passé et présent de votre personnage:

Chapitre 1 : Welcome in my wonderland



Extrait du journal de Sara Saitô

Aujourd’hui, 22 décembre, mon fils est né. Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi de le nommer Luludja, qui est pourtant un prénom féminin ; je trouvais que ça lui allait bien, certainement. Et puis, ce n’est pas le premier garçon qui nait avec un nom de fille au sein de notre caravane. Il a eu Alyss avant lui, même s’il n’est pas beaucoup plus vieux. La voyante m’a dit qu’ils s’entendraient bien ensemble. Et que le destin de mon fils serait que quitter notre caravane de tsigane avant sa maturité, ce qui, je dois l’avouer, m’inquiète. Cela fait des années que personne n’a quitté les caravanes. Mais je m’inquiète précocement, n’est-ce pas ? Après tout, des années vont passer avant que cela n’arrive, et comme notre voyante le dit si bien : le destin des hommes est inscrit dans le sable, et non à l’encre sur une feuille. Rien de l’empêche de changer, et d’évoluer.
[...] il n’y a qu’une chose que regrette, que Luludja ne puisse jamais connaître son père, à cause de sa disparition. On essaye de nous rassurer en nous faisant croire qu’il y a encore une chance de le retrouver. Cette blague ! Il n’avait raison de partir, et s’il l’avait fait de son plait gré, il serait revenu. Même contre son gré, il aurait réussi à trouver un moyen de s’échapper et de nous revenir. Etre trapéziste à l’avantage de renforcer la masse musculaire. Je me demande si notre fils suivra son exemple. Ou alors s’il suivra le mien. Mais être dompteur est quand même quelque chose d’assez particulier.


Chapitre 2 : Dans son ombre



Extrait du journal d’Alyss

Cher journal,
Aujourd’hui, j’ai fêté mes treize ans. Le temps passe si vite. Je n’ai plus une minute à moi. Mes parents ne cessent de m’entraîner, avec les autres gens du cirque, dans le but de faire moi une nouvelle étoile du trapèze. Je ne peux même plus m’amuser avec Luludja, et cela m’attriste beaucoup. Avant, on s’entraîner ensemble. Mais, à ce qu’il parait, il ne pourrait jamais être assez doué pour évoluer sur un trapèze. Il est complètement délaissé. Seule la voyante s’occupe de lui, en lui inculquant son art. Mais cela se voit que ça ne lui suffit pas. Il est comme moi. C’est en évoluant en risquant sa vie qu’il se sent bien. Je le vois, le soir. Il passe des heures à s’entraîner à la lumière des projecteurs. Cependant, plutôt que de choisir le trapèze, il le fait avec les tissus, et le fil de fer. Je ne comprends pas pourquoi il ne montre pas ses numéros aux autres. Il se débrouille super bien. Je suis sûr qu’il les épaterait tous. En plus, c’est un contorsionniste. Et ça non plus, les autres ne le savent pas. Vraiment... je ne comprends pas pourquoi il se tait...


Extrait du journal de Luludja

[...] Je ne vis que dans son ombre. Personne ne fait attention à moi dans les caravanes. Même ma propre mère se plaint de mon manque de talent. Seule Lisa, notre voyante fait attention à moi. C’est pour cette raison que je suis devenu son disciple. On ne peut pas dire que l’art de lire les signes, les cartes et les étoiles ne m’intéressent pas, mais une fois que l’on a commencé a évolué dans les airs, il est difficile de se séparer de cette sensation. Elle me manque. C’est pour cela que je m’entraîne à la nuit tombée. Personne n’est là pour me dire que ça ne vas pas, ou que ceci n’est pas parfait. Mon but n’est pas la perfection, mais de faire quelque chose qui me plait. Avec ou sans spectateur. Je suis sûr que ce doit être incompréhensible pour Alyss qui m’espionne chaque soir. Il est habitué à devoir tout donner pour des spectateurs, et non pour lui-même. Vivre dans son ombre ne me dérange pas, du moment qu’il m’est possible de continuer de faire ce qui me fait plaisir.
[...] Lisa est très inquiète à mon sujet. D’ici quelques années, je vais devoir quitter le cirque, selon ses dires. Et ce ne sera pas de ma propre volonté. C’est étrange. Bon, ce n’est pas que t’écrire me dérange, mais il est temps pour moi de te quitter ; c’est le seul moment de la journée où je peux monter à cheval sans que personne ne soit là pour me juger.
A demain cher journal


Chapitre 3 : Quand le rideau tombe



Extrait du journal d’Alyss

Qu’ai-je fait ? Qu’ai-je donc fait ? Comment cela a-t-il pu arriver ? Reprenons les éléments dans l’ordre, peut-être cela me permettra-t-il de comprendre...
J’avais réussi à persuadé les gens de la caravane et Luludja de le laisser faire un numéro sur fil de fer. Il était surexcité à cette idée, mais également étrangement anxieux. C’était normal, après tout, c’était son premier spectacle. Et puis, le spectacle a commencé. En temps normal, je suis le premier à monter sur scène. Ce soir-là, ce fut Luludja. Et l’impensable se produisit : il tomba. Les réelles circonstances me sont inconnues. Sabotage ? Je ne pense pas. Au moment de son numéro, il s’est mis à se bouffer les oreilles et a demandé le silence. Personne ne parlait. Peut-être était-il fou ? Cela m’étonnerait. Mais qui sait... Toujours est-il qu’à cause de cela, il a perdu l’équilibre, et a chuté. Il ne s’en est pas relevé. Non, non, il n’est pas mort. Mais la chute a été telle qu’il a perdu conscience, et que bons nombres de ses os se sont brisés sous le choc. Le médecin de l’hôpital où il a été amené n’a pas été capable de se prononcer sur son sujet : il peut se réveiller dans deux jours, deux mois, ou deux ans. Et dire qu’il n’a que dix-sept ans. Il ne mérite pas de vivre dans le coma pour le reste de ses jours. Car c’est une possibilité qui n’a pas été exclue. Je me sens coupable. Si j’étais passé en premier, comme d’habitude, ç’aurait été moi la victime. Et ce serait moi dans ce lit. J’aurais préféré que cela ce passe ainsi. Plus jamais je ne monterai sur un trapèze tant qu’il sera dans cet état. Et peut importe ce que les autres pourront me dire.


_Nom de l’arme/pouvoir: Tohô (destin)


_Effet et forme de l’arme/pouvoir :

La forme de son pouvoir est son jeu de tarot, bien qu’elle ignore totalement la propriété magique de ces cartes. Chacune d’entre elle possède une action différente :
Le Bateleur : La carte la plus faible. Son effet n’affecte ni le possesseur de la carte, ni son adversaire. Elle se contente de se métamorphoser en un tessen, légèrement plus grand que la normal (Rappelons qu’un tessen est un éventail en acier, normalement destiné à la défense, mais qui reste capable de blesser, même si ce n’est pas mortellement, sauf si le coup atteint la gorge), et dont la résistance aux coups décroit au cours des combats.
La Papesse/ Le Pape : Ces deux cartes vont par paire. La Papesse sert à sceller une partie de la puissance spirituelle de l’adversaire de Luludja, et le Pape sert à annuler l’effet de la première. Carte évolutive*. Même principe que les sceaux-symboles des divisions
L’Impératrice/ l’Empereur : Lame (autre nom des arcanes) du partage. La personne possédant l’Impératrice verra ses blessures réduites de moitié, puisque cette moitié sera encaissée par le détenteur de l’Empereur (Luludja est la seule personne à pouvoir utiliser l’Empereur, et il lui est dont impossible de se servir de l’Impératrice).
L’Amoureux : Carte du choix, à double tranchant. Elle va se transformer en deux bracelets. A l’adversaire d’en choisir un. S’il ne le fait pas, c’est le hasard qui choisira. L’un des bracelets possède une petite capacité de soin. L’autre fera ressentir à son porteur une brève douleur intense. Alors... la chance est-elle de votre côté ?
Le Chariot : Une carte leur. Elle n’a aucun effet.
La Justice : Cet arcane porte bien son nom. Au cours d’un combat, elle rétablit la justice : les combattants se retrouvent avec des blessures de même gravité. Cet effet n’épargne pas Luludja.
L’Ermite : Il s’agit de la lame de la connaissance. Cette dernière est assez particulière. En effet, cette carte possède une conscience propre, et peut apparaître sans que Luludja ne l’appelle. Elle prend la forme d’un petit esprit pas plus grand que sa main. Son utilité ? Elle sert d’yeux à sa maîtresse le temps que cette dernière est aveugle, et elle connait le fonctionnement de toutes les cartes du jeu.
La Roue de la Fortune : C’est une carte à double tranchant. Un jour, elle pourra augmenter la chance de Luludja, un autre, ce sera sa malchance. Carte évolutive.
La Force : Cet arcane augmentera la force physique, temporairement, de Luludja. Le contre coup : en fonction de la durée, il/elle ressentira une douleur plus ou moins vive. Carte évolutive.
Le Pendu : Lame du temps. Elle fait revivre son passé à la victime, et lui montre une possibilité d’avenir. Point négatif : Luludja revit également les scènes du passé de sa victime, mais, à l’inverse de ce dernier, elle ressent ce qu’il a ressenti (douleur, craintes...), mais ne voit pas son futur.
L’Arcane sans nom : Lame de la transformation. Luludja se transformera en la personne qui lui face, en gardant sa puissance à elle/il. Il lui est impossible de copier Bankai/résurrection... et toutes techniques qu’elle n’a pas vu. Autre point négatif : Il/elle est désavantagé, puisque la personne en face d’elle aura une plus grande connaissance de l’arme. Carte évolutive.
Tempérance : Arcane de l’arrêt. Toute chose qui est touché par son effet ne peut plus changer. Autrement dit, si une fleur en bouton est touchée par Tempérance, elle ne s’ouvrira jamais. Si jamais un sabre de Shinigami est touché par son effet, il ne changera plus de son état (scellé, Shikai, ou Bankai). Son effet est limité dans le temps.Carte évolutive.
Le Diable** : Carte de la manipulation. Toute chose sur laquelle se fixé cette carte obéira aux ordres de Luludja. Seule condition : ce ne doit pas être un être vivant. Carte évolutive.
La Maison de Dieu : Carte de la prédiction. Une horloge apparait au-dessus de Luludja, et pendant un certain temps (déterminé à l’avance), l’aiguille va tournée, jusqu’à la fin du temps. Une fois que le temps est écoulé, toutes les blessures qu’il/elle a reçues se répéteront avec une puissance double sur la personne qui lui fait face. Seul moyen d’éviter que cela n’arrive : détruire l’horloge avant la fin du décompte. Mais cela n’est pas aussi simple que cela en a l’air.
L’Etoile : Lame de l’inversion et de l’échange. Elle n’a aucun effet sur Luludja, mais elle lui permet d’échange les propriétaires de deux hommes. Ainsi, mister X se retrouve dans le corps de miss Y, et inversement. Carte évolutive.
La Lune : Arcane de l’embrouille. Toutes les questions et les interrogations que se posent la victime de cette carte l’assaille d’un coup. Il est tout de suite beaucoup plus difficile de se concentrer, n’est-ce pas ? Carte évolutive.
Le Soleil : Carte ayant l’effet le plus positif. Elle permet de soigner des blessures dans la limite du possible. Il s’agit d’une accélération de la croissance des cellules du corps humain. Il ne lui est donc pas possible de recréer des choses détruites, ou de ressusciter. Cependant, si jamais une personne a un bras coupé (par exemple), il/elle pourra, à l’aide de cette carte reconnecter le membre séparé. Carte évolutive.
Le Jugement : Arcane de la vérité. Dans un combat, cette carte n’a aucune utilité. Cependant, toute personne victime de cette lame se retrouve dans l’incapacité de mentir.
Le Monde : Lame protectrice et la plus puissante de Luludja. Elle lui permet de créer un passage entre son corps et celui de son adversaire. Toutes attaques qu’elle reçoit retourne à son envoyeur. Petite particularité, le lien reliant les deux personnes peut être interrompu par Luludja, sans que la carte ne soit désactivée.
Le Mat : Carte des dimensions. Elle permet de créer un passage entre deux dimensions. Cependant, elle n’est d’aucune utilité à Luludja, car dans son corps d’humain(e), elle/il ne peut voyager dans d’autre dimension.

*Les cartes évolutives sont les cartes dont la puissance changera au fur et à mesure des rps, et de l’évolution de Luludja.
**Les cartes soulignées sont les plus puissantes de Luludja, et leur effet est donc bien plus court dans le temps (pour celle qui en ont des limités dans le temps) que les autres.

Précisions : j’ai ici fait une liste exhaustive des pouvoirs possible de Luludja. En tant qu’une il lui est donc impossible d’en avoir d’autre. Ensuite, bien que toutes ses cartes soient en sa possession, il est possible qu’il/elle ne se serve pas de la totalité, voir même d’aucune. Tout dépendra des situations face auxquels elle/il sera confronté. Mais, dans tous les cas, la première carte qui se réveillera sera l’Ermite, étant la seule lame pouvant lui expliquer en quoi consiste son pouvoir. De plus, les cartes soulignées dans la liste précédente demandent un plus grand sacrifice que les autres. Contrecoup :
-de Diable : Luludja se retrouve privée de tout mouvements pendant un certain laps de temps (proportionnel à l’utilisation faite de la carte).
-de la Maison de Dieu : le contrecoup est mentionné dans l’effet : Luludja dont être blessée après l’activation de la carte pour que cette dernière fonctionne. Cela peut même aller jusqu’à de l’automutilation.
-de l’Etoile : L’exception qui confirme la règle ?
-de la Lune : Luludja est aussi victime de l’effet de cette carte.
-du Soleil : Elle ne peut pas fonctionner sur Luludja.
-du Jugement : Même contrecoup que pour la Lune.
-du Monde : Le passage créé marche dans les deux sens. Si jamais, pendant que la lame du Monde est active, son adversaire se retrouve blessé, c’est elle qui se retrouve blessée.


* Le vrai vous :


_Prénom : Auriane

_Age : D’ici la fin de l’année, dix-sept ans.

_Loisirs : Dessiner, lire, écrire, monter à cheval... rien de bien original, quoi !

_Estimation de votre niveau de Rp : 5/10, je déteste m’auto-juger, et de toute façon, en fonction de la personne en face de moi, mon niveau pour être plus ou moins bon (si quelqu’un écrit deux lignes de rp, il trouvera mon niveau très bon, celui qui en fait 200 le trouvera nettement moins bon).

_Pays (la région si vous le souhaitez) : France, quelque part dans le fin fond du pays basque.

_Comment avez-vous connu le forum ? En tapant forum rpg Bleach sur google, après quelque recherche.

_Avez-vous déjà fait du RPG ? Si oui, sur environ combien de forums (s’il y en a plusieurs, et les citer) ? Si oui, sur environ combien de forums (s'il y en a plusieurs, et les citer) ? Cela doit faire quatre ou cinq ans que j’ai commencé le rp, alors la liste des forums où j’ai été serait très, très longue. Mais pour vous donner une idée des univers où j’ai déjà évolué : des forums à thème repris d’un roman (Harry Potter, les chevaliers d’Emeraude, la guerre des clans, CHERUB, Tara Duncan), d’un manga (Naruto, Samurai Deeper Kyo, Death Note (le seul forum où je suis encore inscrite), Fairy Tail), ou à histoire inventée (un forum qui a fait une adaptation des contes de fée). Je ne peux malheureusement pas les cités, car, ou j’ai oublié les noms, ou, pour la grande majorité, ils ont fermé.

CODES DE VALIDATIONS: la permanente ambulante: C'est po tout à fait ça mais ta fiche me plaît tellement -ton perso aussi- que je valide! *ç*



Dernière édition par Saitô Luludja le Mer 16 Mar - 18:21, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Luludja

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Quelque part sur Terre, où voulez-vous que je sois?
Date d'inscription : 21/02/2011

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Tohô

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Lun 21 Fév - 20:59

_Test RP :

CHAPITRE 4, partie 1: Un réveil difficile



Noir. Blanc. Noir. Blanc. Noir... Blanc... Où avais-je encore atterri ? Dans mon souvenir, il n’y avait pas de caravane blanche dans notre troupe. Ce qui voulait bien dire que je n’y étais pas. Mais alors... où étais-je ? Aïe ! Me relever d’un coup n’était pas une très bonne idée. Pourquoi avais-je si mal à la tête ? Que m’était-il donc arrivé ? Raaah, je n’arrivais pas à me souvenir. Pourquoi ? POURQUOI ? Ah ! je venais de crier le dernier. Bon, au moins, j’étais capable de parler. C’était déjà ça. C’est à cet instant que je remarquai la présence d’une fillette à côté de mon lit. Que faisait-elle là ? Et puis, qui était-elle ? Je ne la connaissais pas. Me semblait-il... Elle été là, à me regarder avec ses grands yeux ouverts, la tête légèrement penchée sur le côté... une mimique de gamin. C’était bien pour cela que je n’aimais pas les gosses. Et puis, elle se mit à me sourire. Pourquoi s’était-elle mise à sourire sans raison ?

-C’est la première fois que je vois quelqu’un se réveiller dans cette salle. T’en as de la chance. Moi, mon papa, il est encore entrain de dormir.

Qui ? Que ? Quoi ? Que... qu’est-ce qu’elle racontait ? C’était une autre caractéristique des enfants : ils passaient leur temps à raconter n’importe quoi. Bon, il fallait quand même que j’essaye de savoir où j’étais. Un coup d’œil à droite. Un coup d’œil à gauche. Un coup d’œil en haut. Du blanc. Du blanc. Du blanc. Des lits. Beaucoup de lits. Et dans chacun, il y avait une personne. Homme, femme, enfant... Tous reliés à des machines, tout comme moi. D’ailleurs, en parlant de cela. D’un geste, j’arrachai tous les fils. J’avais une sainte horreur des machines. Pire que les gosses. Surtout celles qui étaient censées me maintenir en vie. A mon humble avis, le destin d’un homme est tracé, et ce n’est pas en essayant de lutter contre que l’on change quelque chose. Maintenir en vie... Non !? Je n’étais quand même pas... Pris d’un doute, mon regard se posa sur la seule personne capable de communiquer avec moi pour le moment, à mon plus grand regret.

-Dis-moi, petite, on est à l’hôpital, là ?

Elle se mit à hocher vigoureusement la tête. Et meeeeerde ! C’est pas vrai ! Pire que les machines, j’avais les hôpitaux en horreur (et c’est de là que vient ma hantise des machines). Bon, maintenant que je n’avais plus de raison de rester ici, autant partir. Je l’aurais fait avec plaisir, mais à peine sorti sur lit, je m’étais effondré sur le carrelage froid. Mon Dieu, quel contact atroce ! Heureusement, ou malheureusement, la fillette, qui n’était toujours pas partie, m’aida à me relever. Je me demande si je ne préférai pas le contact du sol, tout compte fait. Enfin... on fait avec les moyens du bord. Et là, présentement, tout de suite, les moyens du bord, c'était cette fillette. Mais, et heureusement pour moi, tout vient à point à qui sait attendre. J'ai attendu. Et l'espoir est venu, matérialisé en la personne d'un médecin. Comme quoi, trouver un médecin qui perd son temps dans un hôpital, c'est possible! Médecin qui, par ailleurs, semblait passablement surpris en me voyant. Et pourquoi cela ? Franchement, les malades qui se réveillent après... après... depuis combien de temps exactement j’étais-là moi ? enfin, cela ne doit pas être bien exceptionnelle... non ? L’homme au stéthoscope cligna des yeux une fois, puis une deuxième, et encore une troisième... avant de sortir :

-Mais... v... vous...

Pitoyable, n’est-ce pas ? Mais bon, il devait être nouveau dans le métier ; il ne semblait pas très vieux. Mais ancien ou pas, un toubib reste un toubib, et moi, je voulais savoir pourquoi diable j’étais ici.

-Dites... Vous savez pourquoi je suis enfermé dans un hôpital, avec pour seul camarade de chambre, qui semble être un tant soit peu vivant, une gamine d’une dizaine d’année ?

On ne pouvait pas me reprocher d’être direct : je n’avais pas de patience en compagnie des gens que je n’aime pas. Et les médecins faisaient partie de cette très grande catégorie. D’accord... je n’étais pas non plus d’une nature très patiente, mais quand même... En temps normal, je tenais dix à vingt secondes de plus. Heureusement (pour lui), il finit tout de même par réussir à aligner une phrase complète, après avoir lu mon dossier médical, qui était sur le rebord de mon lit... si j’avais su...

-C’est... pas croyable...

Une phrase complète, j’ai dit !

-Des suites d’une chute de trapèze, vous êtes tombé dans le coma et avait écopé de nombreuses fractures, aujourd’hui guéries. Après tout, cela fait cinq ans que vous étiez dans le coma, tout le monde était persuadé que vous ne vous réveillerez jamais, d’où votre présence dans cette salle. C’est vraiment un miracle...

A partir de ce moment, mon cerveau s’est déconnecté, et j’ai arrêté d’écouter ce qu’il disait. CINQ ANS ?! Cela faisait cinq longues années que j’étais à l’hôpital ? Pour une chute dont je n’avais aucun souvenir ? Ce n’était pas possible. Parfois, cela arrive, j’en avais conscience. Ce n’était pas la première fois que je faisais une chute dont je n’avais pas de souvenir, après être passé par la case inconscience, mais jamais, JAMAIS, je n’étais resté si longtemps évanoui. Et... et la caravane ? Elle devait être partie depuis le temps. Règle d’or : ne jamais rester plus de deux semaines au même endroit. J’étais seul à présent. Tout seul. Mais... comment allais-je me débrouiller ? Je ne savais absolument rien faire de mes deux mains, à part ce que j’avais appris au près de Lisa, et en autodidacte. Aïe, ma tête. Je... je... que m’arrivait-il, encore ? Mes jambes se dérobèrent, et je m’effondrai au sol, un voile noir recouvrant mes yeux...

-Monsieur... Monsieur !? Vite, appelez une infirmière en...

Les derniers mots qu’il prononça, je ne les entendis pas, sombrant à nouveau dans l’inconscience.

________________________________________________________________________________________________

-Docteur... il se réveille.


Ouach, sacré mal de tête. Machinalement, ma main vint se poser sur mon front, sans que j’aie ouvert les yeux. Qu’est-ce qu’il m’était arrivé, déjà ? Ah, oui, c’est vrai : j’étais tombé dans les pommes en apprenant que j’étais resté inconscient pendant cinq années. Mes yeux se plissèrent, avant de s’ouvrir. Rien. Rien n’avait changé. Tout était encore noir. Je ne voyais rien. Je ne voyais plus ! Par réflexe, je me relevai brusquement, clignant à de nombreuses reprises des yeux. Non. NON. MERDE ! Ce n’était tout simplement pas possible. Totalement paniqué, je finis par ne plus réfléchir à ce que je faisais. J’essayai, comme je le pouvais, de quitter le lit où j’étais cloué, me prenant les pieds dans un drap, probablement celui qui me recouvrait auparavant, m’effondrant sur... sur... sur quoi d’ailleurs ? je n’en avais pas la moindre idée.

-Calmez-vous monsieur !

Me calmer ? ME CALMER ? Il en avait de biens bonnes, lui ! Enfin, il est vrai que ce n’était pas lui qui venait de se réveiller en se rendant compte qu’il n’était plus capable de voir. Non, ceci, c’était mon cas, à moi. Malheureusement. Quoique... en fin de compte, son idée n’était peut-être pas si mauvaise que cela. Sitôt dit, ou plutôt sitôt penser, sitôt fait. Je m’immobilisais dans l’instant qui suivait. Bon, et maintenant, j’allais pouvoir annoncer la bonne nouvelle.

-Je ne vois plus rien.

J’aurais bien aimé voir le visage des infirmier(e)s et médecins présents à ce moment-là. Je suis presque certains que sur le coup, ils ne m’ont pas cru, à cause du détaché avec lequel je l’avais dit. Mais bon, après quelques tests, ils ont bien fini par comprendre que je ne faisais pas une blague, et que je disais la vérité. Franchement, qui serait assez stupide pour faire une farce à propos de son état de santé à l’hôpital, hein ? D’après mon médecin, ce serait une réaction émotionnelle lié à l’annonce de mon coma prolongé. Donc, ce n’est que temporaire, d’après lui. Mais ma vue peut revenir d’ici deux ou trois jours, comme elle peut revenir d’ici quelques années. Chouette! Au moins, je n’avais que ce léger problème, il n’y avait rien d’autre à signaler. Et je pouvais sortir de l’hôpital. La fillette qui était là à mon premier réveil était de nouveau là. J’avais entendu son rire. Pourtant, personne ne semblait faire attention à elle. Plus étrange encore, lorsque le médecin demanda à tout le monde de sortir, pour que je puisse me changer, ou pour que j’essaye de me changer, elle était toujours là, et personne ne lui demanda de sortir. Comme si elle n’existait pas. Au moins, elle a pu m’aider à me changer. Comme cela faisait du redevenir celui qu’on a été. Juste avant mon départ, les médecins essaieraient de me retenir, pour que j’attende l’arrivée d’une aide. Je leur ai rétorqué qu’une canne me suffisait. Je n’avais jamais été dépendant de qui que ce soit. Cela n’allait commencer aujourd’hui. Avant de partir, j’ai laissé dans un fauteuil à côté du lit de son père un foulard pour la fillette ; elle disait qu’elle l’aimait bien. Et c’est ce que j’ai dit au médecin lorsqu’il me demanda pourquoi j’ai fait cela. Seulement, je suis parti trop vite pour l’entendre dire :

-Sa fille ? Mais... elle n’est pas morte dans l’accident de voiture ?

Précision : En temps normal, j’écris, généralement, mes rps à la troisième personne et il s'agit de la suite et de la fin de l'histoire de Luludja, mon premier rp se situera juste après ce moment. Et j'ignore quand je pourrais finir ma fiche, pour cause de tendinite au poignet gauche, et, une fois les vacances scolaires terminés, vous ne me verrez que pendant les week-ends, et parfois les mercredis, à cause de l'internat du lycée.


Dernière édition par Saitô Luludja le Dim 13 Mar - 13:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Ven 25 Fév - 11:53

Hello !

Pour commencer, laisse-moi te dire que j'aime beaucoup ta fiche ; cependant, j'en ferai le commentaire plus approfondi quand tu auras fini. Bienvenue dans tous les cas parmi nous !

Peux-tu nous prévenir lorsque tu auras terminé ? Merci beaucoup d'avance !

_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Saitô Luludja

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Quelque part sur Terre, où voulez-vous que je sois?
Date d'inscription : 21/02/2011

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Tohô

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Mer 2 Mar - 15:42

Bonjour à tous,

tout d'abord, merci pour les compliments sur ma fiche, je suis très touchée qu'elle vous plaise.

Malheureusement, je ne suis pas ici pour dire qu'elle est enfin terminée, mais, au contraire, qu'elle prendra plus de temps que prévue, bien qu'elle soit presque terminée. Pendant deux semaines, environ, je vais arrêter d'écrire, je pense qu'après, j'irais mieux, et je pourrais recommencer; pour ce qui est de la raison, elle est simple: un de mes camarades de classe est mort pendant les vacances, et je me sens très mal à cause de cela. Une fois que j'irais mieux, je finirais ma fiche, et je vous préviendrais en postant à la suite.

Ps: je ne savais pas si je devais poster ici, ou dans la partie absence, alors j'ai préféré le faire ici. Je m'excuse si jamais c'était dans la partie absence que j'aurais dû poster, et non ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakata Gintoki
Capitaine intérimaire de la 5eme division | Shinigami Permanenté
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 22
Date d'inscription : 09/08/2010

Feuille de personnage
Faction: 10ème division
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: 幽閉 の 根性 yuuhei no kon'jou

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Mer 2 Mar - 18:10

T'inquiète tu t'es po trompée d'endroit! Prends tout ton temps. J'suis sincèrement navrée pour ton camarade -qu'allah aie pitié de lui-

_________________
J'suis une nana qui incarne un perso masculin... V's avez un blème? V's tenez à crever c'est ça?
La permanente naturellement argentée du service! Si vous avez b'soin d'aide, MP moi!
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Ichigo-Ginyu, what else?
My theme's

Désolée d'm'être absentée sans prévenir mais mes câbles ont lâché alors j'avais plus d'connexion pendant deux semaines T^T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orihime Inoue
Admin | Lycéenne folle à ses heures perdues
avatar

Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 22
Localisation : Ici et là ~
Date d'inscription : 16/01/2010

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
20/40  (20/40)
Nom de l'arme: Shun Shun Rikka

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Mer 2 Mar - 18:30

Mes condoléances.... prends soin de toi >///<

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umisuke
Modérateur | 4ème siège de la 9ème division
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 23
Date d'inscription : 30/12/2009

Feuille de personnage
Faction: 8ème division
Niveau:
20/40  (20/40)
Nom de l'arme: Tsukai Korosu

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Mer 2 Mar - 22:33

Mes plus sincères condoléances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Luludja

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Quelque part sur Terre, où voulez-vous que je sois?
Date d'inscription : 21/02/2011

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Tohô

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Dim 13 Mar - 13:46

Merci à tous.

Et bien, ça y est, ma fiche est enfin terminée. J'attends maintenant vos avis pour pouvoir la modifier en fonction des critiques que vous me ferez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Mer 16 Mar - 17:04

Aaaah, voila une présentation comme je les aime, longues mais passionnantes et surtout bien mises en page !

Bienvenue parmi nous, et merci de t'être inscrit(e) !

Permets-moi de témoigner de l'expression de me condoléances les plus sincères, tout d'abord, et de te remercier d'avoir tenu bon malgré cela. Tu as fait un travail admirable pour une présentation.

En dehors de quelques fautes d'orthographe passagères, je ne lui trouve d'ailleurs pas grand chose à redire, et j'ai beau chercher, je n'ai que quelques commentaires "pour la forme", qui concernent exclusivement le pouvoir : quelle en est sa nature ? Il me fait penser aux nouveaux atouts qui viennent d'apparaître dans Bleach, les "Fullbring"...


Citation :
La Papesse/ Le Pape : Ces deux cartes vont par paire. La Papesse sert à sceller une partie de la puissance spirituelle de l’adversaire de Luludja, et le Pape sert à annuler l’effet de la première.

Dans quelle mesure la Papesse scelle-t-elle le pouvoir de l'ennemi ? Le sceau des officiers scelle 80% de leur énergie spirituelle, je doute que cette carte ait un aussi vaste champ de contrôle sur le reiatsu hostile.

Citation :
L’Impératrice/ l’Empereur : Lame (autre nom des arcanes) du partage. La personne possédant l’Impératrice verra ses blessures réduites de moitié, puisque cette moitié sera encaissée par le détenteur de l’Empereur (Luludja est la seule personne à pouvoir utiliser l’Empereur, et il lui est donc impossible de se servir de l’Impératrice).

J'ai bien peur de ne pas comprendre...Luludja, seule détenteur de l'Empereur, serait donc la seule à pouvoir encaisser les dégâts ? Ainsi, je suppose que l'Impératrice sera confiée uniquement à un(e) allié(e) (forcément, donner une carte de ce type à un ennemi serait...assez contre-productif).

Citation :
Tempérance : Arcane de l’arrêt. Toute chose qui est touché par son effet ne peut plus changer. Autrement dit, si une fleur en bouton est touchée par Tempérance, elle ne s’ouvrira jamais. Si jamais un sabre de Shinigami est touché par son effet, il ne changera plus de son état (scellé, Shikai, ou Bankai). Carte évolutive.

Existe-t-il un moyen d'en contrer l'effet, excepté vaincre Luludja ?

Citation :
Le Jugement[/u] : Arcane de la vérité. Dans un combat, cette carte n’a aucune utilité. Cependant, toute personne victime de cette lame se retrouve dans l’incapacité de mentir.

N'utilise jamais cette carte contre moi.


Bien, bien, je ne vois pas autre chose à dire, et laisse la parole à mes collègues. Cette fiche sera prête, à mon sens, pour la validation une fois des éclaircissements apportés à mes questions.

A bientôt ! Very Happy


_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Saitô Luludja

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Quelque part sur Terre, où voulez-vous que je sois?
Date d'inscription : 21/02/2011

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Tohô

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Mer 16 Mar - 17:28

Tout d'abord, encore une fois merci des compliments sur ma fiche, qui me font extrêmement plaisir, ainsi que pour tes condoléances.

Pour ce qui est du pouvoir, effectivement, c'est un peu dans la lignée des "Fullbring" que je l'ai inventé. Sauf que dans mon histoire, il n'est fait mention d'aucun membre de sa famille mort à cause d'un hollow. Mais je peux toujours rajouter un chapitre pour qu'il puisse rentrer dans cette catégorie.
EDIT: Sauf si on considère que son père s'est fait attaqué par un hollow avant sa naissance... ce qui était sous-entendu dans le "il a disparu" (bon, je le reconnais, ce n'était absolument pas clair).

Pour ce qui de l'explication des quatre cartes, les voici:

La papesse/le Pape: Effectivement, sa puissance n'est certainement pas aussi grande que celle des sceaux des officiers. J'ai cité cet exemple afin d'expliciter mon propos. Comme je l'ai dit, il s'agit d'une carte évolutive, donc, à la base, sa puissance est ridicule. Disons qu'elle peut sceller 1/1000 du reiatsu de son adversaire (cela te convient-il comme échelle de grandeur?). Donc, pour le moment, elles ne sont pas vraiment utile.

L'impératrice/l'Empereur: Non, non, tu as tout à fait compris ce que je voulais dire pour cette carte. Je trouve que si n'importe qui pouvait utiliser la Papesse, ces cartes seraient trop puissantes.

Tempérance : Désolé, j'ai oublié de préciser que son effet était limité dans le temps (c'est donc pour cela qu'elle est une carte évolutive). Et donc, son effet finit par s'arrêter de lui-même. Donc cette carte n'est réellement utile que fasse à une personne qui contrôle mal son pouvoir/son zanpakuto.

Jugement: Et bien, maintenant, je sais qui sera la première personne sur qui je pourrais la tester quand je l'obtiendrais.

Voilà, j'espère avoir éclairci les points d'ombre qui resté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orihime Inoue
Admin | Lycéenne folle à ses heures perdues
avatar

Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 22
Localisation : Ici et là ~
Date d'inscription : 16/01/2010

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
20/40  (20/40)
Nom de l'arme: Shun Shun Rikka

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Dim 27 Mar - 17:16

Toujours partante pour continuer? (En somme, est-ce que ta fiche reste d'actualité?) Si tu n'abandonne pas ton idée, alors je crois que cette magnifique fiche mérite une belle validation ;D J'attends seulement ta réponse pour confirmer :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saitô Luludja

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 23
Localisation : Quelque part sur Terre, où voulez-vous que je sois?
Date d'inscription : 21/02/2011

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Tohô

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Dim 27 Mar - 20:47

Bien évidemment que ma fiche est toujours d'actualité ^^, j'attendais juste que Gin confirme que les explications que je lui ai fourni lui conviennent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orihime Inoue
Admin | Lycéenne folle à ses heures perdues
avatar

Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 22
Localisation : Ici et là ~
Date d'inscription : 16/01/2010

Feuille de personnage
Faction: Humain avec pouvoir
Niveau:
20/40  (20/40)
Nom de l'arme: Shun Shun Rikka

MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    Dim 27 Mar - 21:01

Alors, validé que tu es, très chère! Bienvenue parmi nous! ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fleur dans les ténèbres...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fleur dans les ténèbres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Marche dans les ténèbres.
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}
» Petite Fleur dans la pouponnière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: Règles, Présentations, FAQ :: Présentations :: Présentations monde réel :: Présentations validées-
Sauter vers: