Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit froide [PV Wilmard Scenth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hasu Mizuiro
Humaine sans pouvoir | Lectrice Assidue/But presque indéterminé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : Perdue dans mes rêves
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Faction: Humain sans pouvoir
Niveau:
7/40  (7/40)
Nom de l'arme: Hasu (Lotus)

MessageSujet: Une nuit froide [PV Wilmard Scenth]   Dim 5 Juin - 2:29

Je marchai déjà depuis trois bonnes heures en forêt. Un sac sur le dos, j’avais apporté le stricte nécessaire. La marche n’était pas une activité nécessitant beaucoup de force physique, et c’est ce qui me plaisait. J’avais mieux à faire peut-être? Pas du tout. Mon entraînement d’hier avait résulté d’une foulure au poignet, m’empêchant ainsi de me servir de mon sabre. À vrai dire, je crois que la possibilité de le manier m’était encore envisageable, mais je ne préférais pas trop dépasser les limites de mon corps pour l’instant. Cela ne m’empêchait cependant pas de le traîner dans mon fourreau au cas où. On ne sait jamais…

J’engageai donc mes pas en direction de lieux inconnus. Après tout, un peu de nouveautés de fait pas de mal à personne. Au contraire, découvrir de nouveaux endroits me procurait le plus grand bien. Le soleil commençait déjà à se coucher et le ciel se voyait être tapissé d’un orange magnifique. La chaleur commençait d’ailleurs à se dissiper au même moment que l’immense boule de feu. Le fait que je sois en plein centre d’un endroit rempli d’arbres me cachait des petits vents, mais la fraîcheur du lieu commença à prendre place. Malgré le fait qu’il s’agissait d’un soir d’été, il commença à faire plutôt froid. Même si j’avais voulu rentrer chez moi, il m’aurait fallu encore plusieurs heures de marche et je n’avais aucune envie de retourner sur mes pas. J’allais donc passer une nuit sous les étoiles, comme on le dit si bien. Bah, ça ne pouvait pas être si mal après tout.

Un vent nouveau vint soudainement s’installer dans l’atmosphère.

Ce vent était chaud, humide et complètement inconnu. Une odeur étrange circulait dans l’air aussi. Plus j’avançais, plus je remarquai que le nombre d’arbres diminuait à vue d’œil. Moi qui croyait que cette forêt s’étendait à l’infinie, j’arrivais pourtant déjà à sa fin. Il fallait bien s’y attendre. Ce que je fusse plutôt étonnée de voir, c’était le changement si rapide de l’environnement autour de moi. Soudainement, je me retrouvais dans un endroit rocheux et teinté de gris au beau milieu de la forêt. Une chaleur intense se dégageait du sol lui-même. Je constatai rapidement que j’avais découvert un endroit très spécial. Les rochers entouraient une immense source chaude. Jamais je n’aurais cru voir un tel spectacle. L’eau semblait chauffée uniquement par la chaleur des sols eux-mêmes. Tellement l’eau semblait chaude, de petites bulles qui pourraient faire croire qu’elle bouillait apparaissaient à sa surface. Je décidai de m'approcher un peu et y tremper le but de mon pied. L’eau était bonne, extrêmement bonne. Suffisamment chaude pour paraître bouillir, mais pas assez pour m’infliger une quelconque brûlure. Je décidai finalement de m’asseoir près de la source pour y laisser tremper mes pieds. Cette eau me procurait le plus grand bien. D’ailleurs, je n’avais plus froid. J’inspirais un grand coup l’air chargée de vapeur et d’humidité.


-J’envisagerais bien d’y passer la nuit ~

Ma respiration était lente et détendue. Mon corps tout entier semblait vouloir s’effondrer sous le poids de l’humidité. Je finis par sortir mes pieds de l’eau et sortit mon sac de couchage. Je ne m’installai qu’à quelques mètres de la source chaude, pour en conserver sa chaleur bienfaisante. Je déposai mon sabre juste en face de moi et je fermai délicatement les yeux. Cette ambiance était vraiment spéciale. Qui aurait cru pouvoir trouver un endroit si jolie et si réconfortant au beau milieu de nulle part? J’ai vraiment eu de la chance.

J’entendis un minuscule bruit derrière moi. Ma main se dirigea instinctivement en direction de mon sabre que j’empoignai rapidement. Même si j’éprouvais encore de la douleur au poignet, je n’hésiterais pas à m’en servir en cas de danger.




Spoiler:
 


Dernière édition par Hasu Mizuiro le Lun 27 Juin - 4:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilmard Scenth

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
Date d'inscription : 17/01/2010

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
28/40  (28/40)
Nom de l'arme: Aishuu

MessageSujet: Re: Une nuit froide [PV Wilmard Scenth]   Sam 25 Juin - 23:46

Cela faisait déjà quelques temps que Wilmard était dans le monde réel. Il n'avait que peu d'affaires à régler, à vrai dire il ne venait qu'errer dans ce monde, loin du Seireitei. Il y avait des moments où la solitude paraissait plus nécessaire que la compagnie de semblables. Dans le monde réel, mis à part quelques rares shinigamis, personne ne pouvait le voir, ce qui lui assurait une paix relative. Et pour être certain de ne croiser personne, il s'était rendu dans la forêt près de Karakura, où les seules âmes étaient celles des animaux.

A vrai dire, la paix n'était pas la seule raison qui poussait Wilmard à s'isoler dans la sylve. Il était en ce moment victime de crises de douleur, infligées par son zampakutoh. Cela lui arrivait quelques fois, lorsque l'arme cruelle s'ennuyait ; l'envie lui prenait soudainement de torturer son possesseur. Dans ces moments-là, Wilmard devait s'isoler du monde, de peur de se faire repérer des shinigamis. Et la forêt de Karakura était un refuge sûr pour lui. Il errait donc entre les arbres, à la recherche d'un abri pour la nuit tombante. Une odeur peu naturelle pour ce lieu était présente sur une piste, une odeur ni humaine, ni shinigamienne. Intrigué par cette odeur, Wilmard la suivit.
Il arriva dans un endroit rocheux, qui paraissait rayonner de chaleur. Sans s'arrêter admirer le paysage qui s'offrait à lui, Wilmard avança. Il aperçu au détour d'un rocher une jeune humaine se reposant sur les pierres chaudes. Le shinigami n'avait que faire d'un être qui ne pouvait même pas sentir sa présence. A peine avait-il commencé à rebrousser chemin que la jeune femme s'était relevée, s'étonnant explicitement de la présence de l'intrus.
Wilmard se retourna rapidement, surpris de cette réaction. Elle pouvait le voir ? Cela ne pouvait dire qu'un chose, qu'elle n'était pas humaine. Voyant qu'elle prenait un sabre, la réaction naturelle de Wilmard fut de croire que...


"Tu es une shinigami ?"

Bien entendu, la main de l'ancien capitaine se plaça presque instinctivement sur la poignée d'Aishuu. Il sentit un frisson de la part de son zampakutoh, comme lorsqu'il rencontrait quelqu'un de particulièrement intéressant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasu Mizuiro
Humaine sans pouvoir | Lectrice Assidue/But presque indéterminé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : Perdue dans mes rêves
Date d'inscription : 16/03/2010

Feuille de personnage
Faction: Humain sans pouvoir
Niveau:
7/40  (7/40)
Nom de l'arme: Hasu (Lotus)

MessageSujet: Re: Une nuit froide [PV Wilmard Scenth]   Lun 27 Juin - 4:13

Malgré le fait que je fusse très apte à me montrer alerte face au nouveau venu, mes yeux semblaient encore un peu embrouillés par la fatigue. Règle numéro un : Ne jamais quitter son adversaire des yeux. Il n'empêche que mon intention n'était pas de me battre. Je pris quand même soin de m'essuyer les yeux un par un, en gardant toujours l'un d'entre eux en direction de l'antagoniste. Il faisait noir et l'on y voyait qu'à peine à deux mètres de soi. Pourtant, la clarté de la lune était présente il y a pas un instant... J'étais un peu apeurée, il faut croire. Je n'avais jamais affronté quiconque dans une telle noirceur, encore moins au réveil. J'essayai de me concentrer sur la silhouette de l'inconnu, mais je ne parvins pas à en tirer grand chose. Je crois que j'étais restée environ une bonne minute immobile devant lui avant de revoir la lune franchir l'amas de nuages qui la recouvrait. Cette fois, nos deux êtres étaient perceptibles, et même nos ombres.

"Tu es une shinigami ?"

De sa voix étrange et mystérieuse en émanait presque des tremblements. Cet être semblait fragile, instable, jeune et... effrayant. Ce mot si étrange venait-il réellement de le qualifier? Il semblait effrayant? Pourquoi? Mais sa question me laissa perplexe. Une shinigami, c'était quoi, ça? Un "Dieu de la mort" ? Je ne savais pas du tout de quoi il parlait, mais il devait y avoir un lien quelconque avec les âmes que je croisai chaque fois que j'allais à Karakura. Il m'avait bien semblé voir des types étranges en tenues noir avec des sabres... peut-être parlait-il de ceux-ci? Je ne savais pas qu'ils étaient des Dieux de la mort, loin de là. Avait-il cru que j'en était une parce que j'avais un sabre?

"J'ignore ce que c'est, désolée..."

Mon regard sembla se diriger quelque peu vers le bas, et mes sourcils se froncèrent. Pourquoi étais-je désolée!? J'étais devenue bête ou quoi? Je venais de me réveiller, alors peut-être était-ce le résultat d'une embrouille quelconque? Mais je relevai mon regard vers cet être svelte au regard mystérieux. Son visage et son corps tout entier semblaient mourir de l'intérieur. Ma compassion et ma nature empathique n'allaient pas m'être utiles si je venais à me battre contre lui. Il devait sans doute s'agir de la raison pour laquelle j'étais désolée. Cette personne semblait tellement triste... ne pas être ce qu'il croyait que j'étais me suffisait à être désolée?

Un tremblement vint soudainement assaillir mon poignet. Malgré moi, je lâchai mon sabre d'une lâcheté honteuse. Le bruit de la lame tombant sur la pierre résonnait encore. La douleur était incomparable. Il devait sans doute s'agir de quelque chose de plus qu'une simple foulure. Je vint exercer une pression sur mon poignet à l'aide de mon autre main. Je crois que le stresse avait déjà envahi mon être. Non...non...Ramasse ton sabre, idiote! Je ne pouvais me résigner à quitter des yeux une personne qui me faisait face avec une arme. Seulement, je n'avais été que très rarement blessée dans ma vie, et mon corps n'était pas non plus des plus résistants. Je vins mordre ma lèvre inférieure comme pour transposer la douleur en un autre endroit. Pourtant, ça ne fonctionnait pas du tout. Que s'était-il passé? Mon mouvement précipité devait sans doute avoir empiré ma blessure, mais ce n'était pas le moment d'avoir mal. Rester alerte, rester alerte... Je me répétait ces mots avec une volonté insuffisante. Mes genoux tombèrent d'eux-même et je tentai du mieux possible de faire disparaître la douleur occasionnée. Je ne pouvais dès lors fixer que les pieds de l'inconnu de manière piteuse.


"Je ne sais pas... ce qu'est un shinigami, mais j'espère que ma nature humaine ne servira pas de raison pour me provoquer en duel dans mon état actuel..."

Demander de la pitié? Prier quelqu'un? Et puis quoi encore? J'étais honteuse et des marques de rougeurs tapissaient mon visage pâle. De plus, mon corps tremblait rien qu'à l'idée de ne pas pouvoir réagir dans le cas d'une quelconque attaque. J'avais encore mes deux jambes, je pouvais courir. La vitesse était mon point fort, je pouvais évidemment considérer cette possibilité réaliste... un seul mouvement brusque me suffirait à décaniller rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit froide [PV Wilmard Scenth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit froide [PV Wilmard Scenth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit en solitaire.
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Monde des Vivants :: À l'extérieur des villes :: Les sources chaudes-
Sauter vers: