Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite à l'improviste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kondo Ginji
Sexta Asta | Le Vengeur Paumé
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Hasaki no Sora (et hollow)

MessageSujet: Visite à l'improviste   Sam 4 Juil - 19:00

[HRP: désolé Matsu, j'ai juste envie de rp Razz ]

Kondo venait de finir sa ronde de service (qu'il était d'ailleurs le seul à faire, vu l'enthousiasme qui prenait les troupes de la division dont il était le quatrième siège quand il s'agissait de travailler), et de remplir la pile de dossier qu'on avait gentiment jetée sur son bureau quand il dormait, pour lui garantir une bonne humeur tout au long de la journée. Désireux d'échapper à la monotonie -et au bruit- des discussions animées des nombreuses tavernes où se rendaient les vétérans et les hommes fatigués de leur journée, Ginji avait décidé d'entamer une promenade appéritive durant laquelle il réfléchirait (comme il avait l'habitude de le faire) à un bon moyen de tuer Kenpachi fourbement. Il savait que ce n'était pas dans cet esprit qu'on l'avait élevé, mais, pour avoir déjà combattu une fois Zaraki, il savait également comment agir pour ne pas mettre sa propre vie en danger.
Sa marche rapide et errante le conduisit jusqu'à une lourde porte contre laquelle il se heurta violemment, tombant à la renverse avec un cri étouffé.
*Alors gamin, on se taule?*
*T'ai pas d'mandé ton avis, à toi...*


Cette voix nasiarde était aussi son lot quotidien, à côté des tonnes de travail qu'il devait supporter en tant que seul burocrte d'une division de brutes épaisses. La voix appartenait à Gazella, comme il l'appelait, un hollow idiot et faiblard qui avait élu domicile dans son corps des années auparavant, et qui n'avait plus voulu le quitter. Ginji ne s'en plaignait plus depuis qu'il avait réussi à le maitriser, ce qui n'avait pas été particulièrement difficile vu la couardise et la faiblesse de la créature. La capacité de Gazella au sonido et ses ceros rapides avait ensuite permit à Ginji de se surpasser et d'éviter de devoir apprendre les kidos, matière pour laquelle il avait toujours été médiocre, même s'il maitrisait les sorts de base.
Donc, comme il se cognait contre la porte, une seconde voix surplomba le ricanement de Gazella, plus forte et plus sévère. Levant les yeux dans la pénombre semi-présente, Kondo Ginji aperçut le visage d'Hayato Tanaka, un ancien membre de sa division qu'il ne connaissait que de vue et de réputation, car l'individu était devenu lieutenant, sous les ordres d'un autre homme tout aussi mauvais que Kenpachi, mais plus sournois dans ces méthodes, comme Ginji avait pu s'en rendre compte au fil des années qu'il avait passée dans le Sereitei. Bien que plus âgé que l'arrivant, Ginji dût répondre au "qui va là?" par une politesse respectueuse:


-Bonsoir, lieutenant. Je marchais sans but jusqu'à vous rencontrer... Belle soirée, non?

*Tu as le don de sortir des idioties toi... Regarde, en plus, il pleut...*
*...*


Ginji se releva et marcha en direction de son supérieur hiérarchique, s'abritant des prmières gouttes de pluie à l'aide d'un pan de son kimono, puis s'arrêta en dessous d'un parapet. Le mauvais temps et l'absence de tâche allait sans doute obliger les deux hommes à faire plus d'ample connaissance, même si le désir n'y était pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Mar 7 Juil - 16:17

Il était assez tard, et c'était après une journée passée à former les troupes de la 3ème Division par la méthode de la 11ème que le vice capitaine Hayato Tanaka s'était réfugié dans ses quartiers pour souffler un peu. Sa fatigue n'était aucunement physique, mais bien mentale, car il fallait redoubler de patience pour espérer obtenir quelque chose de ce groupe de faiblards qu'on appelait 3ème Division. L'entraînement en question était purement dédié à la maîtrise du sabre, point essentiel chez un shinigami. Equipés de leurs zanpakuto, et certains de leurs shikai, les membres de la 3ème Division avaient pour but de mettre en difficulté leur lieutenant, lequel c'était fermement ennuyé à parer des coups qu'il estimait minables. Après un profond moment de solitude, Hayato avait décidé de les faire combattre entre eux, avec pour objectif de voir ce qui n'allait pas dans de telles troupes. Se voulant pédagogue, il perdit à nouveau patience et se facilita la tâche en mettant ses subordonnés au pas, avec un exercice de pompes qui s'avérait atypique puisque chaque membre de la 3ème Division portait sur son dos un autre membre, qui lui aussi devait faire des pompes sur un support mouvant. Ainsi, celui qui pensait être chanceux d'être au dessus avait bien plus de difficultés.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre mouton, qui s'avérait contrarié par cette journée perdue. Bien à l'abri d'une pluie qui lui faisait friser les cheveux, le vice capitaine sirotait sa liqueur favorite, un alcool humain composé de baies, lorsqu'un bruit sourd et suspect parvint à ses oreilles. Il était si bien, pourquoi ce moment de plénitude devait-il s'achever?

" Grumpf. "

Emettant ce son si particulier, il fit l'extrême effort de se lever et d'ouvrir la porte coulissante. Une fois exposé à l'humidité digne d'un été anglais, le lieutenant regarda à gauche et à droite, sans voir quiconque.

" Qui va la? "

A y réfléchir, cette question que l'on posait en croyant entendre quelqu'un était assez stupide. Comme si, dans l'hypothèse qu'une personne souhaitait se cacher de vous, elle allait répondre. Mais de toute évidence, ici il n'en était rien puisque si Hayato n'avait vu personne, c'est qu'il n'avait pas vu un shinigami courbé devant sa porte, qui se frottait le crâne. Apparemment, le son suspect d'il y a quelques secondes provenait du contact entre la tête du soldat et la fine paroi de la porte du vice capitaine.

-Bonsoir, lieutenant. Je marchais sans but jusqu'à vous rencontrer... Belle soirée, non?


" ... Pas vraiment . "

Répondit Hayato. Quel prodige, pas un seul Grumpf, pas le moindre poing se dirgieant vers un quelconque faciès. Et oui, Hayato savait être civilisé parfois. Il n'était pas d'humeur à faire la causette, mais estima que le climat y était pour quelque chose, alors se décida à faire un effort de sociabilité. En regardant de plus près le visage du shinigami, le vice capitaine crut reconnaître un ancien camarade d'armes qu'il ne connaissait que brièvement.

" T'es de la 11ème toi non? "

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kondo Ginji
Sexta Asta | Le Vengeur Paumé
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Hasaki no Sora (et hollow)

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Mer 8 Juil - 14:34

Le regard aiguisé du lieutenant Tanaka perçait l'enveloppe corporelle de Ginji alors que son supérieur lui jetait un coup d'oeil désinvolte. Le visage de son ancien camarade d'arme n'avait pas changé, mis à part légèrement sa coupe de cheveux, mais son expression détenait une pointe de suffisance qu'on ne lui aurait pas découverte quelques années auparavant... Peut-être était-ce la proximité d'hommes étranges comme Ichimaru Gin qui l'avait changé ainsi? Ou peut-être avait-il toujours été comme ça, sans le montrer pertinemment, sans qu'on puisse douter de ce qu'il était vraiment. Ginji frissona à cette idée...
*Tu as peur, gamin? C'est ridicule, il ne va pas te manger, enfin, ya intérêt...*
Gazella parlait avec moquerie, mais le trouble se faisait écho dans sa voix: si son maître était boulversé par quoi que ce soit, c'était mauvais présage pour lui, qui ne vivait que comme un parasite condamné à jouer le second rôle. Si Kondo restait souvent seul, c'était en partie à cause de ce parasite, mais Gazella pouvait parfois se rendre utile...
Les yeux de Ginji devinrent noir, sa pupille jauni. Si Ginji, homme calme et réservé, sans aucune ambition profonde (exceptée celle de supprimer Kenpachi), ne pouvait lutter efficacement, ayant tendance à s'effacer pour sa survie, Gazella, crâneur de nature et "grand cou" saurait mener la discussion à bien. Le quatrième siège avait laissé la parole au hollow sans lui accorder la maitrîse de son corps, et la discussion devrait continuer sans problème, à moins qu'Hayato Tanak ne remarque les yeux à présent fermés de son interlocuteur, ou ne décele le ton fantômatique de sa voix.


-Et ouais, comme tu vois...Le quatrième siège, mais quand même le meilleur... dit Gazella, pointant son doigt sur le symbole cousu sur un pan intérieur de son kimono, et représentant la onzième division.
[color=yellow]J'ai envie de dire... Quoi de neuf en cette soirée de merde?[/color]

*A quoi tu joues, Gazella?*
*Ben quoi?! Jlai déjà cerné, ton type... Laisse-moi un peu profiter des rares moments où j'ai ma voix au chapitre...*

A hauteur du vice-capitaine, Ginji/Gazella se mit à touser, en proie à une discorde interne qui passa pour une quinte de toux, avant que la situation se calme, ce qui n'était pas le cas du ciel, qui s'assombissait de plus en plus, larguant des miulliers de traits glacés et mouillés...Beuh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Sam 11 Juil - 23:05

Décidément, la pluie tapait réellement sur les nerfs du lieutenant. Premièrement, il était d'humeur bougonne, et rien de tel qu'une violente pluie et qu'un ciel gris à n'en plus voir le soleil pour tripler le mauvais tempérament d'Hayato, qu'une séance d'entraînement avait fortement agacé. Mais en plus, certains de ses sens étaient stimulés, et martelés par le climat impitoyable; évidemment la vue, mais aussi l'ouïe étaient harcelés par cette pluie diluvienne, car les quartiers du Seireitei, notamment les toits, n'étaient pas reconnus pour leur épaisseur. Ainsi le bruit des gouttes frappant le bâtiment ne s'entendait que trop.

Perçant le probable ancien camarade du regard, le vice capitaine dévisageait celui-ci en attendant une réponse lorsque ses yeux inquisiteurs furent témoins d'un étrange changement chez le shinigami subordonné. Plissant les yeux pour être sûr de ne pas être victime d'une quelconque myopie, l'officier vit que chez son interlocuteur, les yeux avaient changés. Le blanc de l'oeil tournait comme une viande pourrie, et passait à un jaune bile, tandis que l'iris noircissait. Surprit par ce changement, Hayato ne laissa aucun étonnement transparaître sur son visage, comme il en avait l'habitude.


-Et ouais, comme tu vois...Le quatrième siège, mais quand même le meilleur... J'ai envie de dire... Quoi de neuf en cette soirée de merde


Tout de même perplexe, il ignora la provocation injustifiée de l'énigmatique shinigami qui se disait être meilleur élément de la 11ème Division toute entière. Cela dit, un manque de respect ne passa pas très bien chez Hayato, ce qui était un comble car ce dernier était peu porté sur l'autorité militaire. Voulant corriger cette erreur, l'officier ne put s'empêcher de donner un léger coup de poing serré sur le crâne de son interlocuteur. Ce n'était pas une attaque, juste l'égal d'une tape, car même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait, il s'était abstenu de frapper fort, et se contenta de poser plus ou moins fermement son poing serré, à la parfaite verticale sur la tête de son subordonné.

" La hiérarchie j'aime pas ça sauf quand j'en profite, alors tu revois ton lexique et tu me parles sur un autre ton si tu veux pas prendre une douche en extérieur. Maintenant montre-moi tes yeux. "

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kondo Ginji
Sexta Asta | Le Vengeur Paumé
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Hasaki no Sora (et hollow)

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Dim 12 Juil - 12:23

Ginji accueillit le coup de poing farouchement, se crispant, avant de remarquer que ced n'était en somme qu'une tape fort peu violente. De son côté, le vice-capitaine Tanaka le regardait avec un air peu enjoué, avec une expression qui venait de trahir son envie de taper plus fort. Gazella s'était permit d'un peu trop se vanter, en se proclamant le plus fort de toute sa division et en manquant de respect à un supérieur, ce que ce dernier ne mit pas une seconde à faire remarquer, assez brusquement d'ailleurs. La menace était directe, et Ginji décida de se replier sur ses positions doucement, afin de calmer la situation, mais il avait oublié que Gazella avait toujours le contrôle de son corps... Le hollow, énervé par la provocation (et la critique qui était par ailleurs, très justifiée), ouvrit grand les yeux pour regarder Tanaka en face avec un sourire dément.
*Héhéhé, tu voulais voir mes yeux? Pourquoi? Tu veux déjà mourir?*
*Imbécile fini! Tu sais comme j'ai pris soin de te cacher au monde, et tu gâches 120 ans de travail en une minute! Crétin fini!*
Les yeux noirs et jaunes de Gazella s'effacèrent sur les pupilles blanches et les iris verts clairs de Ginji, qui espérait faire croire à son interlocuteur qu'il avait rêvé. Ce serait sans doute peine perdue, car le hollow avait relâché une partie de sa force spirituelle suite à la menace de douche froide, mais il fallait quand même essayer.


-Je vous prie de m'excuser, lieutenant. A vrai dire, je n'ai pas dormi depuis deux jours, mes idées ne sont plus fort en place... Pourquoi vouliez-vous voir mes yeux?

Par cette question anodine, Kondo espérait faire oublier à l'homme en face de lui sa vision... Peut-être la chance serait-elle enfin avait le quatrième siège, après toutes les malchances de la journée et l'impossible parasite qui lui gâchait sa vie, tel un cadeau empoisonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Jeu 16 Juil - 22:47

Une fois de plus, Hayato demeurait concentré sur des détails, ne faisant que trop peu attention à l'ensemble des choses. Sans le savoir, et sans faire exprès, le lieutenant avait pour habitude de dévisager les personnes qu'il fixait des yeux. Ici, il portait son regard sur cette paire d'yeux mystérieux, dont Hayato aurait juré reconnaître en cette couleur jaune bile la pupille d'un hollow. Mais là, même un esprit aussi buté et têtu que celui du vice capitaine ne pouvait que se dire que cette ressemblance ne tenait que de la pure coïncidence, puisque voir un shinigami et un hollow partager un corps relevait de l'inconcevable. D'ailleurs, c'était cette impossibilité qui mettait en éveil la curiosité presque maladive de notre cher officier. Cet homme, ce shinigami, cet ancien camarade; Hayato n'éprouvait pour lui aucune sympathie particulière, il ne s'agissait que d'un bref visage qu'il avait croisé deux ou trois fois, sans plus.


-Je vous prie de m'excuser, lieutenant. A vrai dire, je n'ai pas dormi depuis deux jours, mes idées ne sont plus fort en place... Pourquoi vouliez-vous voir mes yeux?


La réplique du subordonné rendit Hayato fort perplexe. Non pas parce qu'il s'excusait, mais c'était la façon dont ce shinigami s'exprimait, son intonation, le ton qu'il prenait qui était des plus curieux. Tantôt vantard, tantôt humble, c'était comme si cet homme se comportait d'une certaine manière en fonction des réactions de ces interlocuteurs. Mais un second détail vint perturber l'officier. Lui qui aurait juré sur son capitaine - il s'agissait d'une façon de parler, le capitaine Ichimaru était la personne à laquelle tenait le plus Hayato, mais n'était en même temps d'une relation hiérarchique - avoir vu la paire d'yeux d'un hollow, ce fut en rouvrant les yeux que le subordonné surprit son supérieur. Ses yeux avaient repris une couleur classique, des plus humaines. Soit Hayato digérait mal la liqueur, soit cet ancien collègue de division était plus qu'il ne laissait sembler. Habitué à la bringue depuis cinquante bonnes années, le lieutenant ne pouvait qu'abonder dans le sens d'un mystérieux individu posté devant sa chambre. Rien que pour avoir suscité la curiosité d'Hayato, ce dernier fit preuve d'une sociabilité des plus surprenantes de sa part.

" Grumpf, rien. Entre si tu veux pas t'choper la crève. "

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kondo Ginji
Sexta Asta | Le Vengeur Paumé
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Hasaki no Sora (et hollow)

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Sam 29 Aoû - 16:21

Suite à l'invitation certes peu chaleureuse mais emprunte de bon sens que le lieutenant Hayato avait faite à Ginji, le jeune homme fit un pas à l'intérieur du bâtiment en s'ébrouant pour chasser la pluie qui mouillait son kimono. Il ne regarda pas son supérieur quand il le dépassa, mais afficha un petit sourire inspiré de concert par les deux personnalités qui l'habitaient. Le quatrième siège avait bien compris qu'il devrait jouer cartes sur table si il ne voulait pas se retrouver dans une série d'ennuis qui commenceraient par une bonne raclée que le lieutenant Tanaka lui infligerait au cas où il osait lui mentir. Intérieurement, Gazella, lui, paraissait commencer à prendre son interlocuteur interposé en sympathie pour son caractère bougon qui s'alliait assez bien au sien.
*Tu vas faire quoi, maintenant? Laisse moi encore faire, il est fun, çui-là!*
*Hum. Non, je ne crois pas.*
Ginji entra dans une pièce ouverte et finit de rejetter en arrière ses cheveux pour que les gouttes qui ruisselaient sur son visage ne le gênent pas dans la conversation. Il pleuvait des cordes, et le jeune shinigami eut la vague impressio n que cette entrevue risquait de s'éterniser, si du moins il devait attendre le retour du beau temps. Il s'adossa donc doucement contre un mur et se passa la main sur le menton, observant Tanaka qui rentrait à son tour, silencieux. L'erreur avait été de dévoiler à un homme de cette trempe son côté sombre, et lui permettre sans doute d'exploiter cette faille, et Ginji s'empressa d'engager la conversation, dans le but de brouiller l'esprit de son supérieur et de lui faire oublier la vision floue qu'il avait pu avoir de Gazella.

-Ca faisait longtemps, dites donc! Vous êtes lieutenant! Je suis impressionné, vraiment... En sortant de notre division, ce n'est pas étonnant, notez...

Tentative désespérée de diversion, d'autant plus vaine que la détresse se sentait dans la voix du shinigami Kondo, qui commençait doucement, mais sûrement, à devenir rouge comme une pivoine, à mesure que la luminosité augmentait dans la pièce.
*'Tain! On va se faire pécho si tu continues, crétin! Laisse moi faire jt'ai dit!*
*Eh ben vas-y, on verra si c'est si facile!*
D'un coup, Ginji ferma ses yeux dont les pupillespassaient du vert au jaune. Gazella se racla la gorge pour tenter d'ajuster sa voix à celle de son hôte, mais le son qui sortit de son gosier fut tellement discordant qu'on n'aurait pas pu croire qu'un humain l'avait produit, et le hollow se mit à tousser faussement pour masquer sa bêtise. Il reprit, plus assuré, un instant après:

-Enfin, je me suis toujours dit que les lieutenant n'étaient que des planqués qui passaient leur temps à remplir des dossiers... T'es pas de ceux-là, rassure-moi? Ce genre de types me débectent... Ils tiennent pas l'alcool et ils se croient supérieurs... Quels cons!

*Mais...mais...tu es fou?!*
*Eh oh, je crois que ça passera mieux comme ça qu'avec tes discours vaseux et tes petites questions bidonnes, teme!*
En face du jeune homme qui affichait une mine résolue, les yeux fermés dans une expression hautaine, Tanaka observait, en silence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Ven 11 Sep - 23:57

-Ca faisait longtemps, dites donc! Vous êtes lieutenant! Je suis impressionné, vraiment... En sortant de notre division, ce n'est pas étonnant, notez...

Et voilà qu'il recommençait. A peine son supérieur indirect l'avait invité à se protéger du climat capricieux de ce mois de novembre que le quatrième siège remettait ça avec des paroles aussi intéressantes qu'utiles, c'est à dire pas du tout. Hayato le savait, un jour, sa bonté le perdra. Pendant que ce shinigami essorait ses cheveux martyrisés par la pluie, le vice capitaine avait repris sa place, assis sur un coussin, façe à une table sur laquelle se dressait en plein milieu une bouteille de verre translucide contenant un liquide tout aussi incolore et cristallin. Cette bouteille était entamée, il en restait peut être un verre, ou deux, tout dépendait de l'humeur du lieutenant. Lorsque quelque chose n'allait pas, il lui était impossible de finir cette quantité d'une traite. Au contraire, si c'était un bon jour, ou tout simplement un jour ou Hayato n'avait pas dépassé les dix "Grumpf" dans la journée, le double de la liqueur aurait directement filé dans son gosier sans plus attendre.


-Enfin, je me suis toujours dit que les lieutenant n'étaient que des planqués qui passaient leur temps à remplir des dossiers... T'es pas de ceux-là, rassure-moi? Ce genre de types me débectent... Ils tiennent pas l'alcool et ils se croient supérieurs... Quels cons!


Mais un évènement qui s'était déjà produit il y a quelques secondes vint perturber la fixation qu'avait Hayato sur la bouteille. Non seulement, ce Konda Ginji avait changé de façon de parler, mais sa voix même s'était à nouveau déformée, et ce après un raclement de gorge tout simplement inhumain. En plus, alors qu'il prenait la parole, cet étrange énèrgumène fermait les yeux. C'en était trop.

Si Kondo avait gardé les yeux ouverts, il aurait pu voir que le lieutenant Tanaka était désormais à deux pas de lui. Cependant, il put très bien sentir que son supérieur avait saisi sa mâchoire d'une main, et que de l'autre, il ouvrit de force une de ses paupières, puis une autre. C'était bien ce qu'Hayato avait pu voir. Ces yeux étaient ceux d'un hollow, sans le moindre doute. Que faire? Il fallait bien faire quelque chose, mais quoi? En attendant de savoir quelle était la réponse la plus appropriée à cette question, Hayato tourna les talons et saisit la bouteille de liqueur pour la tendre à ce phénomène de foire. Il était resté silencieux jusque là, mais ca n'allait plus durer.

" J'supporte pas le mensonge le monstre, tu vas gentiment m'expliquer c'que t'es mais d'abord tu me vide cette bouteille cul sec si tu veux pas que j'te dégomme avec. "

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kondo Ginji
Sexta Asta | Le Vengeur Paumé
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Hasaki no Sora (et hollow)

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Dim 13 Sep - 16:12

Tandis que Ginji se voyait refouler l'accès à son propre corps par Gazella qui commençait maintenant à véritablement s'ennivrer de son pouvoir de décision et de contrôle des actions de son hôte, Tanaka avait fondu silencieusement sur eux, ouvrant de force les yeux du pauvre quatrième siège qui n'eut pas le temps de reprendre le contrôle assez vite, et fut repéré par son supérieur. Le trouble et la peur qui envahirent Ginji n'affectèrent cependant pas le hollow, qui repoussa légèrement Tanaka qui de son côté s'éloignait déjà pour attraper une bouteille de saké et la placer devant son interlocuteur. Il ne faissait aucun doute que le lieutenant de la troisième division ne se moullerait pas trop vite, et préfèrerait, s'il y avait lieu d'une discorde, une bonne baston dont il serait probablement le vainqueur à un procès éprouvant.
Gazella attrapa la bouteille à la volée, mais ne suivit pas l'invitation du shinigami à la vider. Dans les cas où il se sentait acculé, le hollow avait tendance à faire preuve d'une prudence excessive. Il aurait pu fuir et laisser Ginji à ses problèmes, mais le jeune homme refusait obstinément de revenir, tétanisé, ne sachant que faire maintenant qu'il avait été découvert après ces décennies de secret.
Gazella jeta au sol la bouteille qui se brisa. Il n'osait penser que son adversaire voudrait profiter de son ivresse pour l'abattre, mais il comptait bien se servir de ça comme excuse.
Mais il réalisa que cela ne fonctionnerait pas. S'il ne buvait pas, Tanaka le tuerait. S'il l'attaquait, Tanaka le réduirait en bouillie. S'il s'enfuyait, Tanaka le rattraperait et l'achèverait.
Gazella tomba à genoux, et doucement, grommelant de rage de sa voix déformée de hollow il se mit à lècher le contenu du récipient brisé répandu sur le sol de la pièce. Il s'approcha des pieds du vice-capitaine dans la trainée d'alcool, et soudain se releva d'un coup.


-Tromper la vigilance! C'est ce que nous avons fait pendant près de cinquante ans! Tu es un témoin, tu dois mourir, même si cela signifie pour nous perdre tout honneur!

Et d'un coup de pied, le hollow envoya une partie des débris de la bouteille vers le visage de son adversaire, lançant un coup de poing ajusté d'un cero vers le visage du lieutenant. Relâchant la pression de l'attaque avant l'impact, il recula en dehors de la fumée qui s'élevait dans le coin de la pièce où devait, normalement, gîr Tanaka.

-Tu étais le premier... Nous serons plus discrets désormais.

*Héhéhé, le problème est règlé, ne t'en fais plus!*
*...*
*T'vas pas chialer quand même?! J'tai sauvé la mise, une fois de plus!*
*Crétin.*
*Quooooooooaaaaaa?!*



*Regarde derrière toi.*


[HRP: très nul, je le conçois...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 25
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Lun 19 Oct - 0:53

De toute évidence, Hayato avait touché le bon point. Cet individu n'était pas un simple shinigami, il était tout autre. Bien que le lieutenant n'avait pas pour habitude de faire preuve d'une grande curiosité, et ce même à l'égard des plus grands mystères de la Soul Society, l'idée que la barrière entre hollow et shinigami soit sautée le rendait plus que perplexe. Mauvais scientifique, le peu de patience du vice-capitaine Tanaka le fit exiger une réponse sans détour, et immédiatement. Mais avant, pour avoir sous-entendu résister à l'alcool, contrairement à certains vice-capitaines que le hollow du quatrième siège dénigrait, ce dernier allait devoir faire ses preuves sous les yeux du grand gourou de la biture en personne.

Ainsi lanca-t'il à son subordonné le spiritueux transparent dont le fumet prenait le nez à peine la bouteille ouverte. S'il comptait survivre, Kondo Ginji, son parasite tout du moins, devait boire cette forte liqueur. Cependant, alors qu'Hayato s'attendait à voir ses exigences respectées, il vit sous ses pauvres yeux, impuissant, se dérouler un blasphème, un sacrilège. Un crime de lèse-liqueur avait été commis, lorsque la pauvre victime, cette bouteille de verre transparent qui accueillait avec élégance cet amer apéritif entra en collision avec ce sol sec et dur, innocent et immobile. Un spectacle aussi macabre enleva du visage du lieutenant cette expression terne et monochrome au profit d'un étonnement complet, qui prit d'ailleurs quelques secondes pour que le témoin ne puisse réaliser ce massacre. Ce fut ce temps d'absence qui permit au coupable, que dis-je, à l'assassin, d'attaquer celui qui en avait trop vu, en usant d'une technique profane, projeter les morceaux de la pauvre bouteille au visage d'Hayato, comme pour lui crever ces yeux qui avaient assisté à son cruel méfait. Pensant avoir touché un point faible, l'étrange individu lança alors un cero. Cette technique aurait confirmé les doutes du lieutenant Tanaka, les faisant passer de 50 à 100%. Mais vu que son avis était déjà clair, ils passaient de 100 à 200%.

-Tu étais le premier... Nous serons plus discrets désormais.

Clamait l'assassin, fixant le foyer de l'épaisse fumée qui émanait du coin de l'habitation ou était supposé se trouver le cadavre fumant et carbonisé d'Hayato. Mais alors qu'il pensait avoir accompli un second méfait tout aussi vil et fourbe que le premier, l'hybride Kondo Ginji sentit ses paupières s'alourdir brusquement, accompagnées d'un bruit sourd et d'une douleur pareille, provenant tous deux du derrière du crâne.

Et oui, Hayato avait survécu, et comble de l'histoire, il attendit patiemment que son agresseur ne se réveille pour l'occire. Ceci se fit quelques minutes plus tard, et quand cela arriva, les deux individus se trouvaient dans une salle bien plus grande que les quartiers privés d'un officier. Cet endroit ressemblait davantage à une salle d'entraînement, à en juger les décorations martiales qui ornaient les murs et le fait qu'on ne trouve au sol que des tatamis, usés à force de se faire piétiner.

Kondo se trouvait au centre de cette salle, sans le moindre lien qui entraverait ses mouvements. Il était parfaitement libre, mais ignorait que bien sûr, les portes étaient verrouillées. Courage pour forcer une porte de 4 mètres de hauteur comme d'épaisseur. Assis en tailleur dans un coin, une seconde bouteille du même alcool aux lèvres, Hayato avait visiblement su s'occuper en attendant le réveil de son agresseur. Etrangement, en plus de l'avoir laissé libre de mouvement, il lui avait laissé son katana, attaché à son ceinturon. D'ailleurs, lorsque le vice capitaine se leva, ayant remarqué le réveil de Kondo, il avait la main gauche sur le point de saisir Kuyishinbou.

" T'as voulu jouer au plus fin, et en plus tu m'as explosé une bouteille perso, le monstre. Alors avant que je te fasse manger le sol, j'vais te laisser faire un choix. De vous deux, j'te laisse choisir lequel va souffrir. "

Et sans attendre de réponse, Hayato fondit sur sa proie avec un shunpo digne des Forces Speciales pour frapper la mâchoire du condamné à presque mort d'un coup de pied dévastateur dont il avait le secret. Le coup de pied au visage faisait partie des codes d'Hayato. Ce coup là avait une signification assez péjorative, c'était une marque de mépris, d'irrespect. Mais derrière cette attaque humiliante, Hayato espérait qu'à chaque fois, son adversaire allait se montrer valeureux.

[ HJ: Désolé pour l'énorme retard, on va se dépêcher ^^ ]

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kondo Ginji
Sexta Asta | Le Vengeur Paumé
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Hasaki no Sora (et hollow)

MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   Lun 19 Oct - 21:38

La fumée s'était épaissie mais Ginji avait remarqué le mouvement du lieutenant Tanaka... trop tard. Il aurait pu parer s'il avait eu la totale maitrise de son corps, mais Gazella en avait encore le contrôle, et le hollow n'avait pas eu le temps de se préparer au coup qui arriva si vite qu'il était inesquivable. Le parasite cria de rage intérieurement tandis que l'hôte fermait les yeux, prêt à endurer le choc lourd. Il sentit ses pieds se dérober et sa tête s'alourdir à mesure qu'il tombait vers le sol, et que ses paupières se fermaient, comme mues par une volonté propre. Le quatrième siège malheureux n'eut, à l'instant ou il perdit connaissance, aucune vision de la scène, et le vague fond sonore qui s'abattait dans ses cauchemards était un "merde..." vite lancé de son partenaire.
Tout devint noir. Ginji était debout au milieu de l'obscurité, attendant patiemment que l'on vienne l'enlever, sans savoir pourquoi il réagissait si calmement à ce qui se passait: son secret avait été découvert, et il était à la merci de son adversaire. La peine de mort l'attendait, précédée d'une scéance de torture bien peu agréable aux soins du capitaine Kurotsuchi.
Pourtant, il ne chercha pas un moyen de s'enfuir. serein, il se leva doucement et marcha, en solitaire. Le couloir sombre et muet disparut soudainement en un éclat de verre.
Il se tenait dans une clairière éclairée par la faible lueur de la lune, au bord d'un étang vaseux. L'endroit lui était bien connu: c'était là qu'il se réunissait avec son zanpakuto quand il devait parler... Mais ces dernières années il n'avait guère pu y arriver, pollué sans cesse dans sa concentration par les médiocres remarques de son compagnon de vie et de mort, Gazella. Les entrainements qu'il avait suivi n'avait visé qu'à entrainer ce hollow faible pour le combiner à ses techniques de combats, et, s'il était devenu relativement efficace, l'acharnement de Ginji à maitriser cette chose n'avait donné que plus d'assurance à l'infectieux hollow. Il ne les laissait plus jamais tranquille, désormais, lui et son sabre, Hasaki no Sora, un oiseau blanc tranquille.
Et pourtant, aujourd'hui, le parasite n'était pas là. Sa vision n'aurait pas enchanté Ginji plus que ça, mais il ne haissait pas non plus celui qu'il considérait comme son pendant, sa partie obscure. Il aurait bien voulu se concerter avec son fidèle zanpakuto, mais au fil des disputes avec le hollow, il avait fini par l'abandonner, lassé. D'ailleurs cela faisait bien deux ans que Kondo n'avait plus invoqué son arme. Il l'appella, plein d'espoir, par son nom. Rien ne vint. Il cri plusieurs fois, mais sans plus de succès. Agacé, il grogna et une silhouette apparut.


*Fais moins de bruit, connard!*
*Où est mon zanpakuto?*
*Tu penses pas qu'on a des problèmes plus urgents à régler, imbécile? Ton ptit joujou peut attendre! Si on fait pas vite quelque chose, on va crev...*
*Je le sais bien! Mais ce n'est pas en écoutant tes remarques inutiles qu'on va avancer!*
*... Téh... Le jour se lève déjà, on dirait...*


Le ciel s'illumina, et la phrase de Gazella qui semblait hors de propos pris tout son sens quand la voûte se craquela en milliers de morceux, s'ouvrant sur une grande salle d'entrainement. En haut du mur principal, pendait la bannière de la troisième division.

Ginji se leva d'un bond, jeta des coups d'oeil autour de lui, étonné de ne pas voir de barreaux et de gardes. Des tatamis usés, des bokkens brisés, des armoires fermées... Une salle rangée comme elle se devait de l'être à cette heure du soir, quand tous dormaient. Ginji souffla, stupidement béa de n'être pas en danger immédiat...et pourtant... Il se frotta les épaules et posa la main sur la garde de son zanpakuto, qui ne répondit pas à son appel. Il réfléchit une petite minute, avant qu'une voix vienne le tirer de ses rêveries...


" T'as voulu jouer au plus fin, et en plus tu m'as explosé une bouteille perso, le monstre. Alors avant que je te fasse manger le sol, j'vais te laisser faire un choix. De vous deux, j'te laisse choisir lequel va souffrir. "

Ginji sauta en arrière. Le lieutenant Tanaka venait de le provoquer. Même si son instinct lui disait de l'abattre, il ne pouvait empêcher ses dents de claquer devant la sinistre idée d'affronter un vice-capitaine à la régulière, de plus un ancien membre de sa division, ce qui ne lui en rajoutait que plus de mérite. Hayato Tanaka tenait son zanpakuto d'une main, toujours dans son fourreau, et de l'autre une bouteille semblable à celle que Gazella avait brisée... Ginji comprit alors que l'intérêt pour l'alcool de son ex-supérieur n'avait pas de limites, et que ce que le hollow avait commis avaec son corps relevait du blasphème, et méritait selon le combattant de la troisième division un châtiment de mesure. Le quatrième siège allait s'empresser de s'excuser pour promettre une réparation quand il ne vit plus Tanaka devant lui. Une fraction de seconde plus tard, le vice-capitaine était sur lui, lui lançant un formidable coup de pied en direction de la machoire.
*Esquive idiot!*
*Gah...*
*Laisse-moi faire...je vais te le dégommer moi!*
*Non, tu restes où tu es! Cette fois-ci, tu te calmes et tu ne bouges plus!*
Il était rare que Ginji se mette en colère de la sorte, et du fait, Gazella n'insista pas, souffrant avec une firerté couarde le coup qu'il reçut en plein visage en même temps que le shinigami qui l'accompagnait dans les méandres de son esprit.
Ginji vola à quelques mètres, crachant du sang et de la salive en gémissant. Il alla s'écraser contre le mur du fond de la pièce avec un fracas lourd mais tomba à genoux. Il se releva en position défensive au cas où son af-dversaire l'aurait attaqué successivement. Comme ce n'était pas le cas, il préféra sortir sa lame pour parer toute éventualité, et se positionna en forme de combat tuski, les jambes fléchies, les deux mains sur la garde de son katana, pointé à l'horizontale contre son buste. Il voulait effectuer une attaque perçante, mais le problème de cette technique était qu'on avait d'assurance de tuer que sur un coup de front. Les côtés laissés libres, ainsi que le bas et le haut du corps, la contre-attaque serait aisée si l'assaut n'était pas livré avec assez de férocité et de vitesse.
Evidemment, Ginji le savait. Il avait rencontré ce cas auparavant et avait toujours gagné ses duels avec cette attaque, mais cette fois-ci, c'était différent... L'adversaire était supérieur en force et en célérité, vif et puissant comme le tigre. La comparaison ridicule amusa Gazella qui ne se garda pas de railler son compagnon, qui n'écoutait plus. Il savait très bien comment gagner, sans l'aide du hollow, et avec son style de combat. Il fonça droit sur Tanaka, l'arme brandie de côté, les yeux pleins de vigueur. Arrivé à deux mètres de lui, il effectua un shunpo qui le propulsa à une bon demi-mètre du visage du lieutenant...


-Déchire... Hasaki no Sora!

La lame meurtrière devait s'allonger, aiguisant la précision et améliorant la portée, tandis que la chaine d'acier qui terminait la garde devait servir d'entrave et de bouclier aux idiot,tre-attaque, pour éliminer les risques. Seulement, rien ne se produisit. La lame resta la même, sans changement. Ginji écarquilla les yeux, étonné à l'extrême, mais neut pas le temps d'y penser plus.
*Fraaaaaaaappe!!!!*
Ginji frappa, mais trop tard. L"hésitation avait été son échec. Il laissa la place, d'instinct, à son partenaire, comme contaminé par la lâcheté de
Gazella. Il ne savait plus où il en était. Tandis que le hollow filait vers un coin de la salle sans plus attendre, Ginji retombait dans la clairière sombre...

*Long time no see, Kondo.*
*Hasaki...no ... Sora...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite à l'improviste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite à l'improviste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite à l'improviste [Gwendall]
» Visite à l'improviste à son presque papa. (IAN)
» Un lieu surprenante pour une visite à l'improviste [Izia]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Soul Society :: Sereitei :: Siège de la 3e division-
Sauter vers: