Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Event] Combat contre les Bount

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 24
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: [Event] Combat contre les Bount   Mer 11 Nov - 23:05

Les Bount avaient à peine pénétré le Rukongai qu'ils en étaient sortis, direction le Seireitei, et il faut dire qu'ils semaient un sacré foutoir. Qui étaient-ils? Hayato n'en avait aucune idée, et le comble était que c'est lui qui avait été choisi pour débarrasser la Soul Society de ces êtres indésirables. Mais que voulez-vous, il n'avait pas rejoint les Shinigami par souci de liberté individuelle, il avait un boulot, il le faisait. Il avait même été chargé de réunir une escouade de quelques Shinigamis pour régler le problème. A défaut de connaître les meilleurs, il avait donc pris les moins pires, en procédant de manière logique.

Pour commencer, il avait traversé tout le Seireitei pour dénicher un expert en Kidô du nom d'Udo Shintaro. Théoriquement, il s'agissait du deuxième meilleur lanceur de sorts de toute la Soul Society, puisqu'il s'agissait du lieutenant de la Division Kidô en personne. Il avait aussi pris quelqu'un qu'il estimait beaucoup, et qui d'ailleurs était l'un des rares qu'Hayato voyait comme un égal. C'était un ancien camarade de division, l'actuel troisième siège de la 11ème Division, Ikkaku Madarame. A l'époque, Hayato n'était qu'un siège en dessous de ce bonze nerveux comme pas deux.
Ensuite venaient deux shinigamis qu'Hayato ne connaissait presque pas, de nom pour l'un, de vue pour l'autre. Le premier était l'actuel lieutenant de la 10ème Division, un certain Suisen Sora. Malgré le temps passé dans cette division, Hayato n'avait strictement aucun souvenir d'avoir rencontré ce lieutenant en personne. Il ne connaissait que son nom, et ne l'aurait pas pris si on ne le lui avait pas demandé. Le second était le propre subordonné du vice-capitaine Tanaka, le quatrième siège Kira Izuru. Il avait eu l'occasion de le voir se battre, mais rien de bien impressionnant au goût d'Hayato. Enfin, les ordres sont les ordres.
Les deux derniers qu'il avait choisis étaient deux shinigamis qu'Hayato appréciait un minimum, sans même les avoir plus côtoyés que cela. Il y avait ce troisième siège, Yuuji Sekai, ou Sakai, il ne se souvenait plus trop. Le chef de l'escouade fraîchement formée le connaissait pour détenir un shikai semblable au sien. Le dernier de cette bande de gais lurons était un lieutenant, Démérara Azores. Si Hayato ignorait tout de ses capacités, il l'appréciait un tant soit peu, et pour cause, ils partageaient une passion commune, la boisson. Il l'avait croisé dans les meilleurs salons du Rukongai, ceux qu'Hayato fréquentaient, bien entendu.


On avait dit à Hayato d'attendre que la 2ème Division ne lui fasse part d'informations au sujet de la localisation des Bount, ce qu'il fit. Il n'allait tout de même pas se remettre à courir, juste après avoir réunis cette piètre équipe. Oui, c'était une piètre équipe, car Hayato était un piètre chef. Les informations vinrent alors, lorsqu'un ninja de la Police Militaire lui indiqua très précisément ou les intrus se trouvaient. Sans perdre plus de temps, Hayato se mit en route sans même s'assurer que ses camarades le suivaient. Lorsqu'il vit qu'ils étaient là, peinant pour la plupart, c'est à dire les non lieutenants, à égaler la vitesse du Shunpo d'Hayato, qui, malgré les apparences, était plutôt rapide, il se mit à énoncer le plan qu'on lui avait donné. Il n'avait rien inventé, et c'était tant mieux, car il aurait été du genre à ordonner à tout le monde de foncer dans le tas.


- Les troisièmes sièges, Ikkaku et Yuuji, vous vous mettez en première ligne. Vous allez être deux contre trois, alors faites gaffe, surtout toi Yuuji. Lieutenant Azores et Kira, vous allez chercher un endroit pour prendre les Bount en tenaille lorsque je vous le dis. Moi et les lieutenants Shintaro et Sora, on va rester en arrière et attendre un moment de faiblesse des Bount. Des questions? Non, alors du nerf. Grumpf.

Ils étaient arrivés à destination, on leur avait dit qu'ils disposaient de quelques minutes avant l'arrivée de leurs adversaires, Hayato s'assit alors dans un coin et ferma les yeux, semblant s'endormir en un rien de temps.


[ HRP: Je rappelle l'ordre de post, il changera peut être à chaque tour, voici celui pour le premier:
- Moi
- Yuuji
- Ikkaku
- Udo
- Suisen
- Démérara
- Kira
Si vous n'avez rien à dire, prévenez le suivant. Les Bount arriveront une fois ce tour fini.]

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuji Sakai
Modérateur | 3ème siège de la 8ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Date d'inscription : 30/05/2009

Feuille de personnage
Faction: 8ème division
Niveau:
23/40  (23/40)
Nom de l'arme: Blutsauger

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Jeu 12 Nov - 16:09

Après tant de temps passé dans les quartiers de la huitième division à récupérer après la sombre soirée où Yuuji avait faillit perdre sa vie ( ce qui fut le cas pour le lieutenant Okami soit dit en passant). Le troisième siège pouvait enfin reprendre du service vu qu'il venait d'être assigné à un mission sous les ordres du lieutenant de la troisième division, Hayato Tanaka.

Yuuji avait compris, des quelques informations qu'ils avaient reçus, qu'il s'agissait d'arrêter un groupe d'individus qui aurait infiltré le Sereitei et seraient entrain d'outrepasser largement les règles des lois publiques en dérangeant la quiétude du Sereitei. Ce qui devait surement déplaire aux nombreux résidents de l'endroit. Il n'était donc que naturel d'envoyer un groupe de shinigamis compétents arrêter cette mascarade. Et quel groupe! Sur les sept Shinigamis, quatre d'entre eux étaient des lieutenants, ce qui démontrait probablement le grand intérêt que donnaient les instances du Sereitei à la réussite de cette mission.

Les membres du groupe commençaient à s'impatienter quand apparut enfin un ninja de la seconde division qui se hata à informer le lieutenant Tanaka de la position exacte du groupe qui osait ainsi donc envahir dans le Sereitei. Le chef de l'escouade venait à peine de recevoir l'information qu'il se dirigea vers le lieu où se tiendra très probablement la bataille. Le reste du groupe le suivit aussitôt.

Hayato leur fit un bref briefing de la mission, et Yuuji se retrouverait donc en première ligne, Yuuji n'aimait pas trop cette situation vu qu'il aurait plutôt préférer rester en arrière, mais c'était les ordres, et il devait s'y plier. Le groupe arriva à destination et on les informa qu'il disposeraient de quelques minutes avant l'arrivée du groupe ennemi, Yuuji s'adossa a un mur et commença à se préparer intérieurement à la bataille qui s'ensuivrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madarame Ikkaku
Admin fonda | Bonze enragé | 3e siège de la 11e division
Admin fonda  | Bonze enragé | 3e siège de la 11e division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 24
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/10/2007

Feuille de personnage
Faction: 11ème division
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Hôzukimaru

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Sam 14 Nov - 13:17

Ikkaku avait passé les dernières semaines à exécuter des petites missions sans importance – en tout cas pour lui, car une mission sans réelle baston était futile selon son point de vue –, et c’était ainsi pour toute la 11e division, ce qui ternissait en quelque sorte sa réputation. Chaque soir ou presque, il allait boire un verre en la compagnie du serein Yumichika, qui ne se plaignait en rien de cette baisse d’activité. Bien que meilleur ami du bonze, il était très différent de ce dernier.
Ce matin-là, il s’était réveillé tard, toujours avec ce manque de motivation qu’il ne pouvait refouler. Mais alors qu’il se dirigeait vers le siège de sa division, un membre lambda du Sereitei vint lui annoncer qu’il était assigné à une mission importante, lui donnant le lieu de rendez-vous où il était prié de se rendre immédiatement, et disparaissant illico. Il sentit l’excitation monter en lui : si ce n’était encore qu’une simple mission de « remplissage » comme il les appelait, il n’aurait pas été prévenu ainsi, on la lui aurait simplement donnée à la division. Il y avait pourtant une chose qu’il ne comprenait pas… Il était rare qu’on fasse appel à lui seul, généralement toujours accompagné de Yumichika, ou d’autres membres de sa division. Mais soit, il en apprendrait sûrement plus en allant à ce point de rendez-vous, ce qu’il fit sans tarder.

Il arriva sur place en quelques minutes seulement, et lorsqu’il aperçut l’homme qui devait être leur chef – ça ne pouvait être autrement au vu de sa position par rapport aux autres – il comprit directement la raison pour laquelle il avait été choisi : il s’agissait de Tanaka Hayato, ancien camarade de division avec lequel il s’entendait particulièrement bien. Ils avaient passé des heures et des heures à s’entraîner ensemble, car ils possédaient à l’époque – et sans doute encore à l’heure actuelle – une force sensiblement égale. Lorsqu’ils ne s’entraînaient pas, ils buvaient ensemble, car ce dernier était, comme qui dirait, assez fort porté sur la bouteille (Ikkaku avait plusieurs fois concouru avec lui dans ce domaine, jamais il n’avait réussi à le battre). Contrairement à Yumichika, il était loin d’être extraverti, mais si les deux shinigamis devaient partager un trait commun, c’était leur calme exemplaire. C’était à croire qu’Ikkaku ne sympathisait qu’avec des gens de caractère totalement opposé au sien…
Il le salua bruyamment, content à la fois de le revoir après si longtemps, et excité à l’idée qu’ils allaient à nouveau collaborer pour une mission importante. Comme seule réponse, il obtint un léger mouvement de tête vertical en sa direction. C’était tout lui, ça : discret, peu sociable et solitaire… mais Ikkaku savait pourtant que lui aussi était content de le voir, car il avait appris après tant d’années à aisément déchiffrer ses gestes les plus anodins. Ils étaient là en situation sérieuse, et auraient tout le temps de se parler une fois la mission terminée.
Autour de lui se trouvaient d’autres shinigamis, à priori tous lieutenants mis à part Kira et le petit prodige Yuuji. Il reconnaissait également Suisen Sora, lieutenant de la 10e qu’il avait déjà croisé plusieurs fois. Ce fait lui confirmait que cette mission était celle qu’il attendait depuis plus d’un mois maintenant, il ne put donc s’empêcher de sourire. Du reste cependant, il ne les connaissait pas, mais se doutait qu'ils étaient loin d'être faibles. Mais il prit rapidement place parmi les autres, désireux d’en apprendre plus sur le but de cette nouvelle mission : apparemment, une intrusion avait eu lieu dans le Rukongai, d’un groupe appelé « Bount ». Ils avaient l’air relativement dangereux, et Hayato avait été chargé de rassembler un groupe d’urgence afin de stopper leur progression vers le Sereitei. Ils attendaient maintenant le feu vert pour partir.

Une minute plus tard, un ninja apparut aux côtés du lieutenant de la 3e division, qui l’informa à voix basse du lieu où les intrus avaient été aperçus pour la dernière fois. Ils se mirent donc en route sans attendre, Hayato s’élança extrêmement rapidement pour ne pas perdre de temps. Ikkaku le suivait de près, ainsi que les autres lieutenants, mais les deux autres non-lieutenants, Kira et Yuuji, peinèrent un peu pour tenir le rythme. Pourtant, ils arrivèrent presque tous en même temps au lieu prévu, ce qui montrait la détermination de ces derniers à ne pas ralentir le groupe. Sans perdre de temps, Hayato émit ses directives, donnant les positions de chacun :


« Les troisièmes sièges, Ikkaku et Yuuji, vous vous mettez en première ligne. Vous allez être deux contre trois, alors faites gaffe, surtout toi Yuuji. Lieutenant Azores et Kira, vous allez chercher un endroit pour prendre les Bount en tenaille lorsque je vous le dis. Moi et les lieutenants Shintaro et Sora, on va rester en arrière et attendre un moment de faiblesse des Bount. Des questions? Non, alors du nerf. Grumpf. »

C’était du Hayato tout craché : clair, précis, concis, il n’énonçait que ce qui devait être énoncé, sans se perdre dans des explications inutiles. Et c’était ce côté-là qui avait plu à Ikkaku lors qu’ils étaient « plus jeunes », et qui l’avait poussé à venir lui parler la première fois… Mais ce n’était pas le moment de se remémorer le passé, et le bonze, de plus en plus excité bien que se contrôlant parfaitement, sourit encore lorsqu’il apprit la place qui lui était attribuée : première ligne, il l’aurait parié. Avant de s’avancer, il répondit à la remarque de prudence qui leur était adressée, à Yuuji et lui.

- T’inquiètes, Hayato, il ne nous arrivera rien. Je prendrai deux adversaires, et Yuuji s’occupera du troisième. Tu peux lui faire confiance, malgré son apparence, il est redoutable !

Sur ces paroles, il se laissa tomber en tailleur, afin de se concentrer durant les quelques minutes qui leur restaient avant l’intervention du groupe ennemi. Il avait confiance en son partenaire, Yuuji, car ce dernier, malgré ses apparences incertaines et son air peu rassuré, dévoilerait son véritable potentiel dès le début du combat. Il l’avait déjà vu se battre, une fois, et il savait que Hayato avait bien fait de le positionner ainsi. Il ferma alors les yeux, et attendit, toujours avec cet agréable sentiment qu’il ressentait avant chaque véritable combat…

_________________
Nobiro, Hôzukimaru !

"Madarame Ikkaku. Le meilleur soldat combinant la puissance pure et la maîtrise de l'épée de tout le Gotei 13." Kusaka Sôjirô.

Prêt pour le combat, Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Udo Shintaro
Tercera Asta | Noble Frustré
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 24
Date d'inscription : 25/09/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: Uchiwu no Soyokaze

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Dim 15 Nov - 22:15

La douleur tenaillait le flanc d'Udo à mesure qu'il marchait. Il suffoquait à intervalles réguliers en se tenant le côté, conscient que les blessures qu'il avait endurées lors de son combat contre Tsuku Bakudai n'étaient pas totalement remises, loin de là, en fait. Par chance, le lieutenant de la sixième division était toujours en soin, ainsi que son troisième siège, ce qui avait ralenti l'enquête et permis à Udo de ne pas encore se faire accuser de la destruction quasi totale de plusieurs baraquements et habitations de la sixième division, en plus que de trahison.

Il avait élu domicile à présent dans les quartiers de Chuo pour être sûr qu'on ne le repère pas tandis qu'il pansait ses plaies sanglantes et suait en grommelant; néanmoins, l'avant-veille, une visite imprévue l'avait déniché de son trou. Il avait en effet rencontré ses alliés dans les quartiers de la Sérénité, mais cette venue trop rapide avait précipité son départ déjà prévu de longue date: avant même d'être rétabli, il avait dû réenfiler ses habits déchirés pour quitter le lieu, menacé par les yeux hostiles de l'homme machiavélique avec qui il avait passé un accord. Il avait donc rejoint les grands murs de la citadelle réservée aux nécromanciens de premier ordre et avait, dans la pénombre des voûtes glacées, enpaqueté son barda pour l'expédition envisagée, car le lieutenant Tanaka venait de le contacter, lui aussi en relation avec le mystérieux tireur de ficelles qui se jouait d'eux, selon l'avis de Shintaro, depuis assez de temps pour qu'on doute de la bienveillance qu'il laissait planer autour de lui quand il parlait.
Le fait même qu'il tramait en secret quelque complot immonde suffirait à n'importe qui pour ne plus se fier aux apparences, mais l'aura que dégageait cet homme était si grande qu'on pourrait encore douter de sa culpabilité s'il était pris en flagrant délit de meurtre. Tel était cet homme, et c'était bien pour ça qu'Udo avait saisi l'occasion de s'allier à lui (il oubliait de ponctuer dans son esprit que s'il ne l'avait pas fait, sa vie n'aurait plus été qu'un vague souvenir presque effacé...).

Le lieutenant Tanaka, donc, le prévenait qu'une mission aurait lieu sous peu contre la menace grandissante des "bounts" qui oeuvraient dans le Rukongai. Udo ne savait absolument rien de ces nouveaux ennemis, mais l'idée qu'il puisse s'en soucier même ne lui effleura pas l'esprit, se souvenant avec un sourire narquois du fond secret que cachait cette mission d'apparence fort ordinaire (si on faisait abstraction du fait que des âmes errantes n'entraient pas fréquemment dans le Rukongai, ou pour ainsi dire jamais, mais l'esprit de Shintaro avait toujours une relativité différente de celle du commun des mortels, avec lequel il ne désirait pas être amalgamé, d'ailleurs). Udo avait été choisi pour sa maitrise du kido inégalée, puisqu'il était actuellement le seul dirigeant de la caste des nécromanciens et sous-chef de la division du kido. Ceci servait d'excuse admirable pour l'inclure dans une mission, mais quiconque avait un peu de jugeote aurait pu juger cela suspect, étant donné qu'il ne s'était jamais déplacé en personne pour une mission, ni pour qui que ce soit à l'exception sa propre personne.

Or, il était peu connu des shinigamis de rang inférieur, qui n'avait pas le privilège de sièger aux assemblées annuelles auxquelles le lieutenant Udo devait assister contre son gré. Personne ne le reconnaitrait donc, et tous soupçons seraient écartés. Il sourit à nouveau en reprenant sa marche claudiquante, et poussa une porte qui menait sur une cour à ciel ouvert où se tenaient déjà tous les hommes qui devaient être présents. Le lieutenant Hayato Tanaka, tout aussi interdit qu'Udo, était adossé à un mur et ne disait mot. Pour le reste, Udo les reconnut sans peine, car si ces hommes ne l'avaient jamais ne serait-ce qu'aperçu, lui les avait déjà rencontré plus d'une fois, déguisé, les espionnant comme il avait épié tous les faits et gestes des notables ou des fonctionnaires, notant toute marque distonctives en même temps que les détails et les faiblesses de l'architecture, à l'époque où il espérait réussir seul. Son combat avec Bakudai lui avait cependant ouvert les yeux sur l'impossibilité de cette hypothèse, et il avait préféré appuyer ses plans sur deux bases à présent: la sienne et celle de ses alliés.

Jetant un coup d'oeil hautain à l'assemblée en secouant son éventail d'un air nonchalant, il avisa ses compagnons de voyage et de combat: devant lui, Madarame Ikkaku, le valeureux troisième siège de la onzième division. Il était connu pour sa témérité et la loyauté indéfectible qu'il éprouvait envers son capitaine, mais aussi pour son adresse sans pareille au combat, qui lui assurait aux yeux de tous le respect et une image forte. Son niveau était proche de celui d'un lieutenant, et la maitrise qu'il avait de sa lance fractionnable, Hozukimaru (selon la mémoire performante d'Udo, qui, a force de noter et de renoter avait fini par connaitre par coeur la plupart des informations relatives aux combattants de prime catégorie de la Soul Society), le rendait particulièrement redoutable en combat singulier.
A ses côtés se tenait le jeune Yuuji Sakai, troisième siège lui aussi, à la réputation encore naissante de prodige, au vu de ses capacités de combat et de la puissance écrasante qu'il déployait une fois son zanpakuto, Blutsauger, libéré. Plus derrière se tenait Kira Izuru, le troisième siège de la troisième division, l'air penaud, comme à l'accoutumée. Cette tristesse apparente pouvait s'expliquer facilement par le fait qu'il avait sans doute été forcé par son rustre supérieur à prendre part à cette expédition de tous les dangers, mais aussi et surtout parce que le capitaine des deux hommes, Gin Ichimaru, devait être assis en prison à cette heure-même. Evidemment, Udo sourit encore une fois de son air moqueur et supérieur, autant parce que la mine de cet homme pathétique le faisait rire que parce qu'il savait qu'il venait de quitter le dit Ichimaru, entre autre, en un lieu bien éloigné des barreaux des grandes geôles destinées aux condamnés tel que le capitaine de la troisième division, coupable de diverses actions néfastes comme le meurtre violent du vice-capitaine Okami ou les coups infligés à Yuuji Sakai (qui semblait pour sa part remis).

Détournant son attention de Kira, il remarqua les présences discrètes de Démérara Azorès, un énergumène qui passait plus de temps à boire qu'à travailler, et de Suisen Sora, le nouveau lieutenant de la dixième division. Tous deux officiers supérieurs, ils auraient pû le reconnaitre si le destin n'avait pas joué en la faveur du lieutenant du kido. Démérara n'avait jamais assisté à la scéance annuelle pour des raisons qui le concernaient (Udo fit une moue de dégoût en immaginant une forte quantité d'alcool mêlée de vomissures répandues sur le sol de paille d'une grange malodorante), et Sora n'avait atteint son rang que quelques mois auparavant, alors que la réunion se déroulerait trois semaines plus tard, si les combats contre les ryokas le permettaient.

Seul connaissait Udo Tanaka, et c'était très bien ainsi. Ecoeurré à l'idée de devoir partager le même espace vital que des êtres inférieurs par leur rang et leur puissance, Shintaro partit d'un shunpo lent et douloureux vers le lieu convenu pour l'embuscade. Il ne fallut pas une minute pour qu'il soit rattrapé et dépassé par le reste du groupe. ll ragea en insultant silencieusement ses capacités de combat médiocres et accéléra l'allure tout en sussurant un sort kido de soin momentané pour calmer la douleur de son ventre. Il attérit quelques instants plus tard aux côtés d'Hayato, qui avait fini sa courte explication. Même s'il n'avait pas été en sueur et énervé, Udo n'aurait pas écouté ses dires, et il se contenta d'aller s'adosser à un arbre avec une mine de vainqueur, malgré sa pitoyable prestation de vitesse. Il ne regarda pas Ikkaku et Yuuji plonger, pas plus qu'il ne prêta attention à Démérara et Kira qui contournaient la zone.
Son esprit calculateur était maintant omnibulé par la seule chose à laquelle il s'était jamais vraiment raccroché: ses plans douteux et abominables.


-Allez-y, chers amis. Mais même si vous gagnez, vos vies seront perdues, alors à quoi bon...

Cela, il l'avait murmuré, mais il jeta un regard au chef de la mission. Il ne faisait pas de doute qu'il l'avait entendu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mar 24 Nov - 19:24

HRP : Vraiment désolé du retard, j'étais vraiment débordé, ces derniers jours ^^'''

Le groupe prenait de plus en plus rapidement forme : après l'arrivée de Hayato Tanaka, lieutenant de son état et, plus particulièrement, chef du corps expéditionnaire, ce furent le troisième siège Madarame Ikkaku et son homologue de la Huitième Division de faire leur apparition, et de venir encore gonfler les rangs de l'équipe de combattants, qui s'élevait désormais à 3 guerriers vétérans.
Ensuite ce fut Udo Shintaro, lieutenant de la Division de Kido, suivi, enfin, de Suisen qui, aussi silencieux qu'à son habitude, arriva en plein milieu de cette bande de shinigamis qui, pour la plupart, c'était déjà taillé un nom parmi les légendes circulant en très grand nombre dans les basses-classes de l'appareil administratif et militaire qu'est le Sereitei : il y avait, tout devant du peloton des mythes populaires, Madarame Ikkaku, troisième siège de la Onzième Division (bien que nombreux étaient ceux qui prétendaient qu'il méritait largement une place de lieutenant), avait, tout récemment, été sujet à de nombreuses controverses, témoin principal, ainsi qu'acteur de premier rang, des discussions opposant le Capitaine Hitsugaya Toshiro et Ichimaru Gin concernant une trahison et une tentative d'assassinat de la part de ce dernier.
Ensuite arrivait Udo Shintaro, mysanthrope peu connu, sorte "d'ermite", vivant, à ce que l'on dit, seul dans son manoir sombre, à expérimenter de nouveaux types de Kido, à propos duquel circulait quelques rumeurs obscures, notamment à propos de ses préférences sexuelles pour les hommes (edit: que Suisen partagait)....
Finalement venait, en fin de file, Hayato Tanaka, qui n'était devenu, tout comme Suisen, officier il y a très peu de temps. Il avait obtenu son diplôme en un temps remarquable, et on le disait particulièrement doué au sabre. Cela restait à voir...


" Je m'appelle Suisen Sora, lieutenant de la Dixième Division. J'ai été convoqué ici afin de prendre part à la manœuvre d'urgence X0-71. "

Tous les regards se tournèrent alors vers lui, certains semblant même suspicieux, voire sur leurs gardes.
Ils savaient donc qui il était, et de quoi il venait de ressortir, en un morceau, comme si rien ne c'était passé.
En effet, il y a de cela quelques temps maintenant, un autre événement était venu entaché, troubler la vie animée et déjà très tumultueuse au sein du Sereitei : le capitaine de la Cinquième Division, Aizen Sosuke, avait été sauvagement assassiné, son corps exhibé en plein milieu des quartiers de sa propre division, cloué contre une large tour par un sabre mystérieux et, apparemment, aux origines floues.
Au premier rang des suspects : le jeune shinigami ténébreux, pris en flagrant délit, appuyé devant le cadavre transpercé, la main sur le pommeau de la lame meurtrière. S'en étaient alors suivies une violente altercation avec le bras droit d'Aizen, Shimazu Satsuki, qui, prise d'une folie furieuse à la vue de l'assassin présumé en train de tenter d'ôter l'arme du crime du corps proprement charcuté de sa chère petite victime, l'avait immédiatement chargé, n'hésitant pas par cet acte inconsidéré, à braver les injonctions de deux capitaines, eux aussi témoins de la scène pour le moins interlocante.
Très vite maîtrisés, les deux adversaires avaient tous les deux été immédiatement désarmés et enfermé, le premier, afin de le calmer et lui permettre de reprendre au mieux ses esprits et le deuxième, tout simplement en l'attente d'une délibération à son propos.
Mais, après seulement quelques heures d'emprisonnement, déjà, on le convoquait et, après lui avoir très sobrement annoncé que la Chambre des 46 réclamait sa présence, il fut emmené, sous haute garde, vers le Haut Conseil.

Et c'est ainsi qu'il se retrouvait désormais affecté à une nouvelle mission, à traquer un groupe de ryokas extrêmement suspects et très probablement dangereux avec un régiment d'élite, rassemblant la fine fleur du Gotei 13...


HRP : Finis, encore dsl pour le retard ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Sam 28 Nov - 22:11

Démérara était maussade. La vie était décidément bien injuste, et la hiérarchie tout autant. Un moment vous étiez au chaud sous une couette en compagnie d'une charmante demoiselle qui tient mal le thé au gingembre, et l'instant d'après vous êtes dehors à profiter du vent froid et sec qui vous fouette le visage, à contempler les tronches guère plus réjouies que vous de gens que, au mieux, vous connaissez vaguement, en attendant qu'une bande de pignoufs vienne vous mettre sur la face.

Le shinigami aux dreads rousses parcourut du regard les personnes assemblées. Les troisièmes sièges Kira et Yuuji lui étaient presque inconnus, mais ni l'un ni l'autre n'avaient l'air de joyeux drills. Le blondinet de la troisième division, en particulier. Avec sa tête de dépressif, il donnait constamment l'impression d'être sur le point de fondre en larmes. Ikkaku, c'était l'inverse. Une grande gueule toujours souriante, et un bon compagnon de cuite, mais le qualifier de 'quelque peu belliqueux' serait au delà de l'euphémisme. Démérara avait eu l'occasion de s'entrainer avec lui, et même à l'exercice l'homme semblait prêt à tuer. Très franchement, il était préférable de rencontrer le chauve autour d'un verre de saké que sur un champ de bataille, même en temps qu'allié. Suisen, quant à lui, était plutôt du genre taciturne, et bien que tous deux se soient déjà croisés, lors d'évènements officiels par exemple, jamais ils n'avaient vraiment eu l'occasion d'engager la discussion. Avec Udo, c'était encore pire. Le lieutenant kidō dressait clairement une barrière entre eux et ne cherchait nullement à dissimuler son mépris lorsque ses yeux se posaient sur son homologue de la septième division - ou sur un autre, d'ailleurs. Démérara se fit la réflexion que cet homme à l'air si sévère et arrogant devait accueillir un certain outil ménager quelque part dans son anatomie. Bien évidement, en son for intérieur, c'était tourné de manière beaucoup moins courtoise.
Ne restait plus que Hayato, leur chef de mission, avec qui il avait partagé quelques soirées de beuveries mémorables, et qui était par défaut la personne la plus agréable à fréquenter. Étant donné qu'il avait vraisemblablement été élevé par un grizzli et était ce qu'il convient d'appeler un sociopathe, la situation de Démérara n'était guère joyeuse. En fait, il se sentait très, très seul. Mais peut-être aurait-il été plus disposé à faire connaissance avec ses coéquipiers si il avait eu l'occasion de terminer ce qu'il avait commencé un peu plus tôt avec la jolie brune précédemment mentionnée. Le Gotei 13 était vraiment irresponsable pour envoyer des hommes que la frustration rendait bougon, après le groupe n'avait plus aucune cohésion et tout le travail d'équipe était foutu en l'air.
Il poussa un soupir de résignation et écouta les explications d'Hayato d'une oreille distraite, puis suivi le mouvement sans se presser alors que tous se dirigeaient vers le lieu convenu pour l'opération. Son allure extrêmement faible lui permit néanmoins de dépasser Udo en lui lançant un salut narquois et hypocrite, et il arriva avant-dernier sur les lieux où il s'adossa nonchalamment à un mur en attendant que les choses bougent.
Revenir en haut Aller en bas
Ex-Kira Izuru
Lieutenant de la 3ème division | Dépressif Compulsif


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 22
Localisation : GNY CITY
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Faction: 3ème division
Niveau:
22/40  (22/40)
Nom de l'arme: Wabisuke

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Dim 29 Nov - 21:42

Kira se promenait dans le seireitei quand il fut avisé qu'il avait été assigné à une mission de très haute importance. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas reçu de missions importantes mais ça ne le dérangeait guère. Il faisait ce qu'il avait à faire. Cependant, il était encore plus déprimé à cause du fait que son capitaine était détenu en prison. Il était impossible que le capitaine Ichimaru soit un criminel voyons. Du moins c'est ce que Kira pensait. Il se rendit au point de rendez-vous et attendit les instructions du chef d'équipe, Hayato Tanaka, le lieutenant de sa division. Quand tout le monde fut enfin arrivé, Hayato sans perdre une seconde commençat les explications:

- Les troisièmes sièges, Ikkaku et Yuuji, vous vous mettez en première ligne. Vous allez être deux contre trois, alors faites gaffe, surtout toi Yuuji. Lieutenant Azores et Kira, vous allez chercher un endroit pour prendre les Bount en tenaille lorsque je vous le dis. Moi et les lieutenants Shintaro et Sora, on va rester en arrière et attendre un moment de faiblesse des Bount. Des questions? Non, alors du nerf. Grumpf.

Aussitôt qu'il eu finit de parler, toute l'équipe se précipita sur les lieux où le combat allait se déroulé. Hayato expliqua qu'il ne restait que quelques minutes avant que les adversaires arrivent. Kira se positionna puis attendit l'arrivée de l'ennemi. Il allait ensuite devoir attendre le signe du chef d'équipe avant d'agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 27
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Faction:
Niveau:
40/40  (40/40)
Nom de l'arme: AdminSuperSlashmaru

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mar 8 Déc - 20:29

Spoiler:
 

La Soul Society, enfin. Ce n'était pas si impressionnant, à peine plus ensoleillé que le monde réel, et la vue qui s'étendait alentour ne prètait pas au rêve: outre la forêt dense qui s'étendait vers l'est, on pouvait apercevoir des quartiers désolés et sales à quelques centaines de mètres de la falaise sur laquelle le groupe avait attérit. Apparemment, la richesse n'encombrait pas les quelques habitants au regard maladif et à la silhouette voutée, qui se trainaient en tendant la main aux rares noblions qui se sentaient obligés de traverser la zone pour se rendre à leurs plantations de bambous et de cannes à sucre, trop pressé pour faire le détour par la grand route, qui leur imposait par ailleurs un péage coûteux auprès des fonctionnaires portant les sceaux des 46 membres de la chambre de Chuo. Le flan nord de la colline escarpée offrait un coup d'oeil sur l'immensité obscure des montagnes, peu habitées et dangereuses pour un pied non averti de leurs subtilités. Un paysage pittoresque donc, charmant sous certain aspect, repoussant sur d'autres, mais rien qui ne dépasse largement le monde des humains sur le plan de la beauté. Cela dit, la vision était peut-être subjective: en effet, le groupe n'avait d'yeux que pour la forteresse qui s'élevait dans le lointain de par ses tours immenses, et les particules spirituelles éparses rendait par une saveur irritante l'odeur et le goût que pouvait avoir un shinigami. Ils les haïssaient pour tout: leur naissance, leur vie pleine de persécution, et pour cette mort qu'ils n'avaient pas pu leur donner. Maintenant, ils débarquaient enfin, le visage noir de colère pour certains, crispé de haine implicite pour d'autres, et figé par le calme qui entourait le lieu.
Aucun n'osa briser le silence tant chacun pensait les autres plongés dans leurs réflexions et leurs envies de destruction, et de revanche.
Mais en réalité, ils avaient tous pris leur décision: ils ne venait pas ici pour se venger, mais pour être reconnu: le temps des guerres était révolu, et les erreurs du passé pouvaient être oubliées ; il fallait colloaborer avec l'ennemi même pour stopper ce qui serait peut-être la destruction des mondes, que ce soit celui-ci, ou le radieux monde des vivants.
Tous, humains, hollows, shinigamis, et bounts, étaient concernés. Le chef s'avança en redressant ses lunettes. En contrebas patrouillaient des shinigamis en petits groupes.
Mabashi plongea et n'en fit qu'une bouchée. Il tua sans compter, riant doucement à chaque coup, jusqu'à ce que plus rien ne bouge, ou presque. Dans son enthousiasme, il en avait laissé un fuir... Qu'importait? Tôt ou tard, ils se frotteraient aux forces de l'armée de la Cour, qui ne verraient sans doute pas d'un bon oeil l'arrivée d'intrus dans le voisinage de leurs quartiers. Pour l'heure, ils avancèrent, groupés et silencieux. Une unique voix brisa le silence mélodieux.


-Alors nous y sommes enfin...

____________________________


Après quelques heures de marche et quelques meurtres de shinigamis (les bounts épargnaient les âmes, sans intérêt), ils arrivèrent en vue des premiers grands quartiers du Rukongai. Là-bas, au coeur des maisons des nobles, l'armée du Gotei était la plus massée, la plus aguerrie, et ainsi la plus facile à abattre. On ne se méfiait jamais, dans ce genre de masures, que des trahisons internes et des manigances, les pots-de-vin coulaient en tous sens, et la défense extérieure était facile à démonter. En supprimant les gardes de l'entrée, ils iraient prendre en otage un ou deux nobles fortunés, ce qui leur assurerait le soutien du peuple, souvent laissé sur le côté par le Sereitei, et gardant beaucoup de rancœur envers la noblesse et ses privilèges. Le but de la manœuvre était simple: organiser une armée pour prendre d'assaut les remparts de pierre Seki, et renverser le pouvoir de la Soul Society pour assouvir leur désir de vengeance. Les âmes ferraient diversions, et eux, les combattants de l'élite, massacreraient tout ceux qui s'avanceraient entre eux et le capitaine-commandant. Simple et efficace, magnifiquement orchestré par Richter, le plan était infaillible, ou presque.
Yoshi et Utagawa tournèrent alors la tête. Une forte énergie spirituelle avançait...Non, deux...trois, quatre! Ils étaient bien sept en tout, tous de niveau lieutenant, ou environnant ce niveau. Contrairement à la piétaille qu'ils avaient affronté jusqu'ici, ceux-là étaient l'élite. Ils savaient comment tenir un sabre, et comment tuer un ennemi. Dangereux, même si aucun ne pouvait mettre en danger leur groupe. Richter leur avait expliqué la procédure avant de s'en aller avec le reste du groupe, ils savaient quoi faire.


-On nous envoie un comité d'accueil. Je n'en attendais pas moins du Gotei 13. Ils sont puissants, mais pas assez pour nous vaincre, et surtout, ils ne peuvent ressentir nos énergies. Jouez vos cartes intelligemment, prenez-les par surprise, ne leur laissez aucune opportunité. Utagawa, Mabashi, Yoshi, allez les saluer en face, on vous couvre.

Sur ce, il était parti d'un déplacement rapide. Du haut de leur rocher, ils pouvaient observer le groupe de shinigamis. Tant qu'ils restaient discret, il ne serait pas repéré. Être un bount leur conférait l'avantage d'avoir ici, à la Soul Society, en plus d'une couverture de l'énergie spirituelle presque complète, le pouvoir d'accumuler du reiatsu ambiant. La victoire serait facile, et les shinigamis seraient vaincus par leur propre terrain. Quelle ironie...
Un cri s'éleva. Mabashi avait déjà foncé vers le groupe de tête, hurlant comme un forcené.


-Allons, autant pour l'effet de surprise... Merci Mabashi. Soit, tuez-les tous. soupira Utagawa, l'air vil.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Udo Shintaro
Tercera Asta | Noble Frustré
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 24
Date d'inscription : 25/09/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: Uchiwu no Soyokaze

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Lun 21 Déc - 11:20

Les bounts avaient commencé à bouger, car déjà l'un d'eux pointait son nez à quelques centaines de mètres, filant à toute vitesse vers Ikkaku et Yuuji qui avaient descendu la colline, tandis que Kira et Démérara avaient tous deux disparus dans les arbres, afin de prendre l'ennemi à revers. De son côté, Udo, toujours aux côtés de Tanaka et de Suisen, s'éventait de son large zanpakuto, Uchiwa no Soyokaze, l'éventail du vent.
Ils allaient rester là un bon moment, semblait-il, puisque les adversaires avaient une puissance semblable. Le combat pouvait être intéressant pour un expert, mais n'en étant pas un, le lieutenant du kido s'en souciait peu. Il donna deux larges coups de pieds dans les feuilles mortes derrière lui pour les écarter et tendit la main vers l'espace qu'il avait déblayé, sur lequel un siège de lumière apparut. Calme et réfléchi, Udo s'assit sur cette chaise kido et, s'affaissant doucement, il continua de s'éventer. L'inactivité allait le ronger, si tout cela continuait, et il ne pouvait pas parler clairement de ses plans à Tanaka tant que Suisen était présent. Dans l'impasse, il fallait trouver une solution, ce que fit le noble shinigami.
Lançant un regard dédaigneux à Suisen, il lui lança d'un ton impérieux quelques mots visant à ouvrir une conversation. Contrairement aux apparences, Udo avait tenté d'être le plus amical possible, malgré son ton méprisant.


-Eh toi, lieutenant Suisen, ne vas-tu pas combattre ? Pff... Où en est le devoir...

Cette remarque fort déplaisante n'avançait en rien le progrès de l'idée d'Udo, mais elle lui permettait de juger des réactions de son interlocuteur calme. Udo sourit et ricana en refermant son éventail et le plaquant contre la bordure de son siège. S'appuyant sur un accoudoir, il se pencha nonchalamment et regarda le vice-capitaine de la dixième division en face.


-Quels accomplissements espères-tu par ce combat ? Si tu n'y as pas été, ne serait-ce parce que tu ne sais pas ce que tu veux créer ?


L'air sournois et violent, Udo referma son poing tendu. Quelques feuilles mortes qui virevoltaient s'enflammèrent et se consumèrent doucement. Tanaka n'avait pas bougé. Le temps était maintenant venu de lui expliquer tout à propos d'Aizen et de leur alliance. Et si Suisen resistait, il n'y aurait pas trente-six possibilités, ils le tueraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mar 22 Déc - 13:52

Ils étaient là, tout près.... D'ici, Suisen pouvait très facilement repèrer leur présence...
Cela semblait même trop aisé...
Il était désormais certain que la tentative de contournement avait échoué : les quelques Reiatsu qui venaient tout juste d'apparaître, comme des bougies dans l'obscurité, se dirigeaient droit et à toute vitesse en direction du groupe de shinigamis. C'était bien entendu voulu : les soldats de l'Armée de la Cour étaient déjà bien trop près pour éviter l'impact.
Il était donc enfin temps de faire place au combat...

Tout à coup, jaillissant d'entre deux arbres bordant un vieil entrepot, un homme aux allures anodines, quoique légèrement efféminées, les cheveux rasés de près, à l'exception d'une longue touffe qui venait lui masquer une moitié de visage, surgit devant les 7 shinigamis, le sourire aux lèvres, visiblement avide de combat et de carnages.
Mais déjà Madarame Ikkaku, le fameux Troisième Siège de la Dixième Division, accompagné de son homologue de la Huitième, Yuuji Sakaï, s'avançaient, arme au poing, atteint par la même fureur de combattre que leur adversaire.
Les coups pleuvaient, terribles, d'une violence inouïe, à tel point que, déjà, le guerrier bonze avait décidé de libèrer le Shikaï de son zanpakuto. Il s'agissait d'une belle et longue lance, sans grandes prétentions et qui, à première vue, ne semblait déceler aucun pouvoir particulier.

Mais alors que Suisen, crispé depuis l'intervention du pugnace Bount, les doigts fermement cramponnés au manche de son propre sabre, fixait, droit et froid, les sourcils froncés, l'affrontement infernal qui se déroulait juste quelques mêtres devant lui, une voix, grinçante et désagréable au possible, s'éleva de derrière son dos.


-" Eh toi, lieutenant Suisen, ne vas-tu pas combattre ? Pff... Où en est le devoir..."

Sur les nerfs, le jeune shinigami, tout fraîchement promu au rang de Lieutenant, failli se retourner et, à toute vitesse, se ruer vers le nouvel intervenant.
Cependant, parvenant à se maîtriser, il ne fit que jeter froidement, un petit regard en arrière, identifiant immédiatement la source de la nouvelle agression : ce n'était que Udo Shintarô, l'ermite dédaigneux et soupçonné de tous les vices selon les vagues rumeurs populaires qui plânaient au-dessus des nécromanciens et de leurs chefs.

Sans même prendre la peine de répondre à ce qu'il avait pris pour une pure et simple provocation, Suisen se retourna, les doigts empoignant toujours fermement son arme, afin de mieux faire face au combat acharné qui venait juste de débuter à quelques mêtres de là seulement.
Pourtant, pour l'autre, la discussion n'en était pas moins terminée. En effet, après avoir sèchement refermé son énorme éventail d'acier peint, Udo réarma ses piques et, visant à nouveau la fierté et l'honneur du lieutenant de la Dixième, les fit filer à toute allure dans sa direction, comme s'il désirait faire le plus de mal possible :


-" Quels accomplissements espères-tu par ce combat ? Si tu n'y as pas été, ne serait-ce parce que tu ne sais pas ce que tu veux créer ? "

Cette fois-ci, s'en était trop.
La pensée d'un meurtre rapide et indolore éeffleura alors l'espace d'un instant l'esprit de Suisen. Mais ce serait idiot. Sans compter que, au final, cela ne ferait que le desservir.

C'est pourquoi, restant droit, impassible, ses deux yeux gris foncés suivant toujours assidûment le combat face à lui, il répondit simplement, croyant ainsi couper court tout de suite à cette conversation sans interet et chargée de tourments :


" Je n'attends rien du tout de ce combat. Si je suis ici, c'est que l'on me l'a ordonné.
Et il n'est pas question pour moi de désobéir aux ordres. "


La réponse avait été sèche, vive, avec un semblant d'animosité : la recette idéale pour jeter à l'eau une conversation.

Edit Modo : Mouais..... Ca ira pour cette fois...
Edit Gin : le soupçonné d'homosexualité s'est permis d'éditer ton post Razz


Dernière édition par Suisen Sora le Mer 23 Déc - 10:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madarame Ikkaku
Admin fonda | Bonze enragé | 3e siège de la 11e division
Admin fonda  | Bonze enragé | 3e siège de la 11e division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 24
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 16/10/2007

Feuille de personnage
Faction: 11ème division
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Hôzukimaru

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mar 22 Déc - 16:15

L’atmosphère était palpable tellement elle était lourde, et chacun se préparait à sa manière, en silence. Ils n’avaient maintenant plus que quelques secondes de répit, l’ennemi ne tarderait sans doute pas à se montrer, de quelle manière que ce fût. Et ce qui survint en ce moment précis fut assez inattendu, bien qu’avantageux pour les shinigamis : ignorant la couverture propre aux Bounts qui leur permettait de dissimuler leur propre Reiatsu, un premier ennemi fondit sur Yuuji et Ikkaku, hurlant à pleins poumons d’un cri à vous glacer le sang. Cet homme était fou, ça ne faisait aucun doute, et Ikkaku, après avoir glissé un furtif « Tiens-toi prêt, ça arrive ! » à son compagnon, ne put s’empêcher de répondre d’un cri encore plus puissant – et surtout bien plus aigu – fonçant sur l’adversaire, un sourire démoniaque fendant son visage de bonze. Il permettait ainsi à Yuuji, resté derrière lui, de se concentrer sur ce combat, et d’être préparé à un éventuel deuxième assaut lui permettant de montrer son véritable potentiel… deuxième assaut qui n’allait sûrement pas tarder.

L’impact avec l’ennemi fut d’une violence inouïe : Ikkaku avait libéré son zanpakutô en moins de deux, et avait abattu Hôzukimaru sur son adversaire, qui lui avait l’air de vouloir combattre à mains nues. L’homme qu’il affrontait était de corpulence moyenne, à l’instar d’Ikkaku, les bras nus, son biceps gauche recouvert d’un bandeau, avec des cheveux roux clairs se terminant en une longue mèche proéminente qui dissimulait la moitié de son visage aux traits fins. Le combat avait donc bel et bien commencé, et il faisait rage : ce Bount était extrêmement vif, et visiblement expert au combat au corps à corps, ce qui convenait plutôt bien à Ikkaku. Mais l’ennemi parvenait à parer et éviter chaque coup sans exception, ce qui était assez exceptionnel. Et même lorsque le bonze pensa avoir réussi à le toucher, il s’avéra que ce n’était qu’un leurre, et le Bount parvint alors à lui porter un premier coup, qui ne fit qu’exciter encore plus le troisième siège, heureux comme jamais de pouvoir enfin combattre un adversaire de son niveau.

Mais avant de se relancer sur Longue-Mèche, il jeta un coup d’œil derrière lui, et fit un signe de tête à Yuuji, lui faisait comprendre qu’il devait se préparer : en effet, un deuxième adversaire arrivait, et il allait le lui laisser – ou plutôt, la lui laisser, car ce nouveau Bount était une femme. Mince, de longs cheveux verts algue courant le long de son chemisier mauve, elle avait ce visage fermé de ceux qui en veulent constamment au monde entier. Plus calme que son acolyte, elle avança doucement vers le « jeune » shinigami sans piper mot, et, se retournant vers son propre adversaire, Ikkaku leva le poing en signe d’encouragement, se reconcentrant ensuite sur son combat.


[Suite dans ce topic : [Event]Combat contre les Bounts - Madarame vs Mabashi]

_________________
Nobiro, Hôzukimaru !

"Madarame Ikkaku. Le meilleur soldat combinant la puissance pure et la maîtrise de l'épée de tout le Gotei 13." Kusaka Sôjirô.

Prêt pour le combat, Invité ?


Dernière édition par Madarame Ikkaku le Jeu 24 Déc - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Udo Shintaro
Tercera Asta | Noble Frustré
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 24
Date d'inscription : 25/09/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: Uchiwu no Soyokaze

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Jeu 24 Déc - 17:09

Spoiler:
 

Udo considéra froidement Suisen Sora. Un homme nouveau, qui venait de devenir vice-capitaine, dont les buts et les aspirations étaient inconnus, et qui semblait un poil nerveux, à première vue. D'ailleurs, il avait l'air, à y bien regarder, complètement stressé par ce combat qui annonçait sans doute pour lui une première occasion d'entreprendre un fait d'armes. Udo n'avait cure de ce genre de choses pathétiques, mais pouvait très bien se montrer apte à abattre n'importe quel gêneur, de son point de vue. Bien que ses capacités de combat soient assez médiocres en comparaison à son rang de lieutenant, il maitrisait le kido mieux qu'un capitaine, ce qui lui valait de pouvoir se targuer de faire partie de l'élite. Son zanpakuto était aussi une arme cachée impressionnante qu'il ne manquait pas d'utiliser si un ennemi était trop insistant. Mais quoiqu'il se passe, Udo, dans les circonstances actuelles, ne bougerait pas : il y avait un plan établi, qui de plus ne l'incluait pas, alors pourquoi s'en soucier ? Mais il exploitait ce temps en apparence perdu pour préparer ses petites affaires...
Aizen, puissant ou pas, commençait à l'échauffer. Avec ses manies de celui qui sait tout, qui a tout prévu, l'intouchable... Il ne considérait pas Udo comme l'allié potentiel qu'il était, mais bien comme un subalterne auquel on pourrait enlever la vie à tout moment. En pratique, c'était bien le cas, mais en théorie... Shintaro écrasa une feuille dans son poing en rageant silencieusement. Cet homme avait beau être charismatique, il le dégoutait profondément. Qu'à cela ne tienne ! Il allait se trouver des hommes lui aussi, et aurait sa propre faction ! Ainsi, Aizen et lui pourraient se considérer sur un pied d'égalité, et les relations entre eux pourraient être celles qu'elles auraient déjà dû être.
Décidé, Udo se mit à se faire plus doucereux et plus insistant auprès de Suisen, malgré que l'autre lui ai définitivement tourné le dos.


- "Vice-capitaine Suisen, ne soyez pas si tendu... Nos alliés ont la situation bien en main, ne vous en faites pas. En réalité, nous ne sommes là que pour attester de leur victoire et ramasser les cadavres..."


Udo espérait par ces dires expliquer d'une manière voilée qu'il n'y avait pas à s'inquiéter, puisqu'on ne les solliciterait pas, et que faire un brin de causette pouvait être considéré comme un passe-temps, pour tromper l'ennui. Mais le but de cette discussion devait être précisé, car l'homme désintéressé ne se gagne pas facilement. Il fallait un moteur, un sujet qui remuerait les choses. Et quoi de mieux que les évènements actuels pour alimenter les paroles perfides du lieutenant du kido ?

-" Vous avez, à ce que j'ai cru entendre, rencontré des problèmes récemment. On entend de mauvaises choses à votre sujet et à propos de la mort du capitaine Aizen... Je ne me permettrais pas d'insinuer quoi que ce soit, mais prétendre que ce combat n'a pas de sens caché pour vous me semble, dans ces circonstances, un peu... gros."

Ce roturier, cet être inférieur, au vu de sa réaction d'énervement et ses mots secs comme les feuilles qui jonchaient le sol, ne manquerait pas de répondre. Et Udo savait maintenant que la direction qu'avait prise la discussion allait bientôt jouer à son avantage. Il avançait ses pièces sur e champ de bataille, les mots, tandis que les affrontements avaient lieu, non loin de là. Contre Aizen, le jeu d'échec était une chose complexe, mais, en comparaison, abattre la résistance mal préparée d'un marginal un peu benêt ne devrait pas être si difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Sam 26 Déc - 23:48

La réponse cinglante et sèche de Suisen avait fait son effet. L'arrogant nobliau s'était tu et, à présent, la tension était à son comble, créant un mur dur et solide entre les deux hommes.
Mais le serpent, quand il n'arrive pas à le franchir, cherche les failles dans l'obstacle (HRP : DOOOOONG !!!).

Le combat, face aux trois observateurs restés en arrière, s'intensifiait : l'affrontement vif et nerveux entre Madarame Ikkaku et le Bount roux avait vu les deux adversaires plus ou moins à égalité, avec cependant un léger avantage pour le troisième siège qui, du bout de sa pique mortelle, avait réussi, au final d'un duel plus qu'énergique, à infliger à son opposant une légère coupure à la joue.
Quand à Yuuji Sakai, deuxième shinigami à s'être vu faire ordonner d'arrêter la première vague, il avait dors et déjà engagé le combat avec une guerrière au visage disgracieux, à l'instar de son épée étrange et de son éventail d'acier peint.

Mais l'instant de répit était déjà terminé. Il n'avait malheureusement duré que quelques secondes.
En effet, déjà, l'agression auditive recommençait, tandis qu'Udo, toujours mollement étalé dans son siège géométrique et lumineux, adressait à nouveau la parole à son homologue de la Dixième Division, pourtant visiblement déjà très tendu et stressé :


- "Vice-capitaine Suisen, ne soyez pas si tendu... Nos alliés ont la situation bien en main, ne vous en faites pas. En réalité, nous ne sommes là que pour attester de leur victoire et ramasser les cadavres..."

Ramaser les cadavres ? Très peu, pour Sora.
Bien qu'il n'en n'ait rien dit à son interlocuteur, son but principal en acceptant cette mission (sans, en fait, n'avoir d'autre alternative que celle-là) était de faire ses preuves, de démontrer au Haut Commandement qu'il était capable et utile.
Mais ce n'était que pour les apaiser, histoire de pouvoir frapper encore plus profondément le coeur-même du Sereitei, le coeur-même de cette institution qu'il haïssait tant.
Ensuite, il n'y aurait plus qu'à bâtir un monde égal, un univers de rêve où les différences entre individus ne se limiteraient plus à leur seule naissance. Et pour cela, Suisen avait besoin d'un Dieu, d'un héros juste et impartial, mais assez puissant pour imposer sa volonté divine, capable, au final, de détruire les instances en place, pour en bâtir de nouvelles, plus solides, plus stables et, surtout, plus équitables(HRP : des instances, plus intolérantes, plus injustes. Un monde où il y aurait tt le temps la guerre, tt le temps la maladie...(pour les fans de OSS 117 ^^)).

Mais l'affluence de mots, après un court instant de pause, reprirent de plus belle, toujours sur ce même ton froid et supérieur, l'ensemble faisant bien évidemment partie, comme avait cru le comprendre Suisen, d'un discours travaillé réalisé dans le but de le déstabiliser :


-" Vous avez, à ce que j'ai cru entendre, rencontré des problèmes récemment. On entend de mauvaises choses à votre sujet et à propos de la mort du capitaine Aizen... Je ne me permettrais pas d'insinuer quoi que ce soit, mais prétendre que ce combat n'a pas de sens caché pour vous me semble, dans ces circonstances, un peu... gros."

L'agressivité jusqu'alors contenue du jeune shinigami déferla tout à coup, l'espace d'un instant, droit sur Udo, juste le temps pour Sora de se reprendre.
S'il était fourbe et malveillant, et s'il représentait tout ce que le roturier haïssait en ce bas monde, il vait cependant raison sur un point : il ne servait à rien de s'énerver, les Bounts, occupés comme ils l'étaient déjà avec leurs deux adversaires, ne pourraient jamais les atteindre. Il fallait se calmer. Se calmer, et se concentrer.
Mais sa réponse s'était déjà fait attendre un trop longtemps : un soupir de la part du noble autain rappela Suisen à l'ordre.


Gros comme vous, vous voulez dire, espèce de nullos !
- "Mmh... Je n'aurais jamais pensé qu'un noble seigneur tel que vous porterait une quelquonque attention aux ragots et aux racontards, mais puisque vous insistez... Effectivement, ce combat est, pour moi, une occasion que l'on m'a offerte d'assurer à la Chambre des 46 qu'ils ont eu raison de m'accorder une seonde chance.
Mais cela ne vous concerne pas, que je sache, seigneur Shintaro.
De plus, j'aimerais apprécier ce combat à sa juste valeur. On m'a vanté le plus grand bien du Troisième Siège Madarame. "


Tentative plutot malhabile et grossière pour détourner Udo de son sujet, il n'en restait pas moins que la technique du bonze guerrier était impressionante : on sentait dans chacun de ses gestes, dans chacune de ses parades, chacune de ses bottes les centaines d'années d'entraînement acharné qu'il avait fait subir à son corps et à son esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Udo Shintaro
Tercera Asta | Noble Frustré
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 24
Date d'inscription : 25/09/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: Uchiwu no Soyokaze

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Dim 27 Déc - 20:08

Udo se crispa. La tentative vaine se Suisen pour le détourner de ses projets était bien trop flagrante que pour n'être évitée, mais le noble seigneur avait entendu son prénom prononcé dans la bouche de ce moins-que-rien. Udo, bien qu'il prenne un air suffisant et réfléchi, n'était pas ce que l'on pouvait appeler un maitre du self-control. Il se releva de son siège qui explosa en mille et une particules de reiatsu puis disparurent. Son énervement, à la simple entente des mots du lieutenant, l'avait fichu hors de ses gonds. La patience était un mot qu'il ne connaissait que quand il se mêlait de solitude. De son air le plus désagréable (ce qui est déjà en soi un pléonasme dès lors que l'on parle d'Udo), il ouvrit son éventail, agressif. Son interlocuteur ne devait pas se douter qu'il s'agissait de son zanpakuto... Udo respira profondément. Il n'allait pas s'abaisser à frapper une telle souillure, cela le compromettrait. D'ailleurs, au Sereitei, il était déjà soupçonné d'avoir détruit la moitié de la sixième division, et c'était en épiant les dires à son propos, pour savoir jusqu'où la chambre de Chuo avait enquêté à son sujet (avant bien sûr qu'il n'apprenne qu'Aizen les avait exterminés), qu'il avait entendu parler de l'affaire Suisen.
Il le savait bien, le lieutenant était tout blanc dans la sombre histoire, tache de lumière, mais cela, il n'allait bien évidemment pas le faire remarquer. De plus, le ton de Suisen ne lui convenait pas, et tôt ou tard, il le ferait plier sous sa volonté. Ce manque de respect envers l'être supérieur qu'il était ne pouvait être laissé impuni.

Udo lança un regard à Tanaka, toujours impassible. Ces disputes ne devaient pas le concerner. Avec un peu de recul, cette attitude était très sage, d'ailleurs. Mais Udo en avait plus qu'assez. Il serra les dents, souffla plusieurs fois pour se calmer, mais n'y parvint pas. Il referma brusquement son éventail et plaqua sa main au sol.


-Bakudo no Ni jû Ichi ... (bakudo no 21): Sekienton (fumée rouge d'évasion) !

Une fumée écarlate jaillit de sa paume ouverte et se répendit sur toute la surface de la terre en quelques secondes, pour remonter et englober toute la zone où se trouvait les trois vice-capitaines. Elle se souleva à quelques mètres de hauteur sur les flancs de la colline, cachant la vue à Suisen comme à Tanaka. Il voulait voir le combat ? Comme c'est dommage. Et bien voila, maintenant que la distraction avait disparu, ils pourraient discuter... Udo n'avait plus du tout envie de recruter cet idiot à sa cause, mais n'osait l'attaquer par peur des retombées : non seulement le gotei serait contre lui, mais il risquait présentement de perdre la tête contre le lieutenant de la troisième division qui affichait un rictus énervé.

-Vous semblez ne pas m'apprécier. Cela tombe bien, je vous le dis, c'est réciproque. Mais je ne tolère pas ce manque de respect. Alors, oeil pour oeil, dent pour dent, dit-on.


Udo sourit. Sans laisser le temps à son adversaire dans cette joute verbale de répondre, il se racla la gorge et enchaina. Sur ce coup, il serait brisé, ou compromis. Dans tous les cas, Udo avait ses cartes pointées, prêtes à l'action.

-Le lieutenant Tanaka a pour habitude de faire subir un petit test à sa manière quand il rencontre de nouveaux compagnons... C'est un trait de caractère que je partage avec lui. Je pratique un jeu d'esprit, des charades...oh, mais suis-je bête ! Un paysan comme vous n'aura jamais les capacités de le comprendre... Où avais-je la tête, haha ! Non, évidemment, vous n'êtes qu'un piètre soldat juste bon à rester sur le côté ! Et dire que je dois m'occuper de ça... J'en vomirais si cela était possible.

Il avait relâché tout ce qu'il pouvait pour agresser verbalement d'un façon plus qu'injurieuse le pauvre Suisen. Cette fois-ci, il savait ce qu'allait faire le vice-capitaine, et il déploya son éventail en signe de provocation dédaigneuse. Qu'il vienne ou qu'il reste, il perdrait. Udo pensait bien avoir un coup d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mar 29 Déc - 16:54

La situation risquait de dégénérer d'un moment à l'autre en un combat sanglant et violent, guidé par la haine travaillée pendant ces longues minutes de discussion agressive.
La contre-attaque de Suisen, semble-t-il, avait fait son petit effet : imperceptiblement, d'abord, croissant au fil des secondes de silence, l'aura d'Udo avait changé, s'était muée en un halo de brutalité contenue et prête à exploser.
Tout d'abord, immédiatement après la réplique cinglante et entachée d'ironie et de mépris du lieutenant de la Dixième, Udo, raide, s'était levé rapidement, avant de, dans un bruit de verre brisé, faire disparaître son siège lumineux.
Alerté par le bruit que cela fit, Suisen se retourna, prêt à réagir contre une quelquonque attaque de la part du Nécromancien. Mais elle ne vînt pas.

Udo était là, les yeux fixement rivés sur son adversaire, tandis que Hayato Tanaka, apparemment totalement désintéressé par cette dispute qu'il devait juger puérile, se tenait à quelques pas de là, les bras croisés, regardant d'un oeil la suite des opérations contre les Bounts.
Sora s'attendait à ce que le noble, exaspèré et outré par tant d'impudence, se lève et cherche immédiatement une arme, poignard ou épée courte, cachée sous sa tunique, mais il n'en fit rien.
Au lieu de ça, il s'empara de son éventail d'acier et le déploya en entier, masquant, du même coup, une partie de sa jambe droite.

Il semblait vraiment très énervé, comme en témoignait son crispement et ses tentatives répètées, toutes vaines, de reprendre possession de ses moyens.
Tout à coup, il esquisca un mouvement de sa main libre. Un sort, peut-être ? Après tout, il n'était pas Nécromancien pour rien...


- "Bakudo no Ni jû Ichi ... (bakudo no 21): Sekienton (fumée rouge d'évasion) ! "

Une fumée rouge et épaisse se mit alors à envahir le terrain où se tenaient les trois shinigamis "en réserve".
Suisen, surpris de la maîtrise qu'Udo avait malgré tout réussi à conserver pour ne pas lancer, d'entrer de jeu, un sort offensif.
Ensuite, espérant que son adversaire ne pourrait pas, tout comme lui, le voir, il se déplaca discrètement de quelques pas, histoiire de prendre quelques précautions par rapport à des attaques éventuelles.

On n'y voyait plus rien : cette fumée rouge, apparemment inoffensive, remplissait cependant très bien son office : celle de gêner l'autre, afin de permettre une fuite incognito.
D'ailleurs, Suisen, un instant, crut qu'Udo en avait profité pour prendre la fuite mais, à peine la fumée avait-elle recouvert tout le bâtiment sur lequel ils se trouvaient que sa voix, encore plus désagréable et raillante que la première fois, s'éleva, semblant ne venir de nulle part en particulier :


- " Vous semblez ne pas m'apprécier. Cela tombe bien, je vous le dis, c'est réciproque. Mais je ne tolère pas ce manque de respect. Alors, oeil pour oeil, dent pour dent, dit-on. "

S'en suivit un léger et court raclement de gorge, coupant net une éventuelle prise de parole pour le jeune shinigami, avant de reprandre, encore plus cassant et grinçant. Cette fois-ci, le but était clairement de l'offenser, de l'insulter.
Et il ne se laisserait pas faire.


- " Le lieutenant Tanaka a pour habitude de faire subir un petit test à sa manière quand il rencontre de nouveaux compagnons... C'est un trait de caractère que je partage avec lui. Je pratique un jeu d'esprit, des charades...oh, mais suis-je bête ! Un paysan comme vous n'aura jamais les capacités de le comprendre... Où avais-je la tête, haha ! Non, évidemment, vous n'êtes qu'un piètre soldat juste bon à rester sur le côté ! Et dire que je dois m'occuper de ça... J'en vomirais si cela était possible. "

...
Là, il était allé trop loin... L'insolence et la répartie que Suisen avait ezu le temps d'entraîner dans sa vie de voyou rebelle dans le Rukongaï éclata totalement, pour laisser place à une haine, une haine pure.
Sa main droite, sur le manche de son sabre, en tremblait.
La véhémence et la brutalité qui avait bercé toute sa vie, du monde réel au Rukongaï, jusqu'à, au final, être matée par la rigueur des shinigamis, refaisait violemment surface, balayant tous bons sentiments, tout esprit de compromis.
Son adversaire ne pouvait visiblement pas être convaincu par la parole. Le sabre prendrait donc le relais.

Premièrement, il convenait de disperser tout ce brouillard qui séparait Suisen de sa proie...


- " Shakkahô ! "

Une explosion de puissance modèrée se fit alors en tendre : Suisen venait de faire, à quelques mêtres de lui, faire exploser sa boule d'énergie spirituelle.
A peine s'était-elle dissipée que, déjà, la fumée revenait en masse.
Une seule solution, dés lors : il fallait fuir, fuir loin de ce nuage, et attendre que l'autre pointe le bout de son nez pour attaquer.
C'est ainsi que, après s'être résigné à ne pas frappé tout autour de lui dans le vent (comme un débile) pour calmer sa rage, Suisen usa d'un Shûnpo rapide et efficace pour se propulser rapidement en dehors de la zone enfumée, se posant, finalement, sur le toit d'une grande maison de pierre, probablement celle d'un riche marchand, car entourée d'un mur d'enceinte, et recouvert de belle tuiles polies et verniées.


Vas-y ! Amène-toi, connard ! T'as pas d'couille, ou quoi ? Sa mère !
- " Je suis ici, Udo ! Viens règler ça en homme, dans un duel un contre un, sans artifice ni subterfuge ! Le duel homme à homme est une tradition d'aristocrate, non ? Alors, viens, et répare ton honneur brisé ! "


Ici, loin du combat contre les Bounts et, surtout, loin de Hayato et des yeux et oreilles de personnes étrangères à l'affaire, les habitants de ces hauts quartiers ayant pris la fuite à l'annonce de l'arrivée imminente de Ryokas dangereux, les deux hommes pourraient enfin s'expliquer...
Suisen dégaina et, le sabre en avant, les muscles bandés, attendit, nerveux.
Revenir en haut Aller en bas
Udo Shintaro
Tercera Asta | Noble Frustré
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 24
Date d'inscription : 25/09/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: Uchiwu no Soyokaze

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mar 29 Déc - 17:42

Le vaillant lieutenant semblait perdu dans cette fumée rouge qui se faisait sans cesse plus épaisse. Il se démenait pour pouvoir apercevoir Udo qui avait définitivement décidé d'en finir avec la charogne qu'il était à ses yeux. Le lieutenant du kido, de son côté, s'éventait à l'aide de son éventail, chassant les poussières de particules spirituelles qui arrivaient en désordre dans son visage fatigué. L'aristocrate dédaigneux esquissa un geste de la main devant lui et aperçut Suisen qui tentait désespérément de chasser le sort invoqué par Udo d'un hado bien senti. Pas de chance, détruire un kido d'un nécromancien tel que le vice-capitaine Udo n'était pas une mince affaire, même pour le plus doué des guerriers. Suisen eut alors une réaction à laquelle le tumultueux noble ne s'attendait pas : il s'échappa de son champ de vision d'un shunpo digne de son rang. La fuite ? Non. Il avait l'air beaucoup trop furieux à l'écoute des insultes que pour laisser cela passer. Quand il avait serré son zanpakuto, l'air bestial, Udo avait craint pour sa vie. Avant ses plans, sa propre personne était ce qu'il considérait être la plus précieuse chose au monde. Il s'était alors caché de son éventail, faisant mine de s'éventer, mais avaec des sueurs froides.

Finalement, la rage de Suisen Sora ne semblait pas tant à craindre à présent. Il attendait dehors, féroce, mais tant que la fumée serrait présente, Udo ne craignait rien. Elle lui offrait un fort de fortune et une couverture magnifique. Le vice-capitaine passa une main dans ses cheveux et sourit, se félicitant d'avoir choisi la voie de la magie des morts plutôt que celle du sabre. Dans de telles conditions, il allait gagner. La seule difficulté consistait à bien viser à travers cette fumée, mais elle était très facilitée par la colère de Sora qui déferlait tellement qu'un enfant humain aurait presque été capable de la détecter. Son reiatsu était impressionnant, mais pas écrasant.

Udo leva son éventail. Il avait néanmoins été provoqué. Il détestait cette situation : perdre la face face à un roturier de dernier rang n'était pas acceptable ! D'un côté, il pouvait gagner facilement et abattre l'incongru en le canardant de kido au travers de son voile pourpre, mais d'un autre, il ne voulait se rabaisser à ça. Il avait déjà vaincu plus fort que cette petite vermine dans des circonstances plus désavantageuses... et il trouverait bien un moyen de se justifier auprès du Gotei.


-Hado no go jû hachi (58e technique de destruction) : Tenran (tempête silencieuse)


De l'éventail levé jaillit un oeil de cyclone tourbillonant sur lui-même qui grossit d'un coup, chassant dans une vague de vent puissant toute la fumée émise. Avec elle, les feuilles morte. Les deux hommes étaient à présent face à face, bien que séparé par une petite distance. Hayato était toujours silencieux. Le vice-capitaine du kido pourrait parer n'importe quelle attaque à distance, et si Suisen libérait assez de reiatsu, même le corps-à-corps lui serait favorable. Il n'y avait donc pas lieu de s'inquiéter. Pourtant, une anxiété residait dans les tréfonds de l'esprit d'Udo : ce gamin était un peu trop sûr de lui. Vantardise ? Sans doute, mais un coup de sa part et Udo perdrait, vu son endurance, empirée par les suites de son combat violent contre les hommes de la sixième division. Soit.
Prendre l'avantage était une nécessité, et puisqu'il était défié, il avait le choix des armes.


-Je vais te briser, pour mon honneur et ton malheur, Suisen.

Il glissa son zanpakuto-éventail à la ceinture et braqua ses mains tendues en direction de son adversaire.

-Hado no roku jû san (63e technique de destruction): Raikôhô (canon d'éclairs rugissants) !!!


Les avants-bras d'Udo se confondirent tout entier avec la boule instable de lumière qui se formait dans ses paumes. La vague éléctrique grandit jusqu'à atteindre un demi-mètre de diamètre, et se concentra, brûlant les poussères qui volaient trop près du lieutenant, dont les yeux pleins de fureur étaient éclairés par les étincelles de son sort. Il ferma les poings, et la boule d'énergie pure fusa vers Suisen.
Un sort de niveau 60, lancé par le lieutenant du kido lui-même, avait de forte chance de détruire une bonne partie du grand bâtiment qui s'élevait en dessous du paysan. Udo ne s'en souciait pas, tuer des âmes innocentes était en effet le cadet de ses soucis. Il ne lui importait que d'achever Suisen ici même. Décidé à l'abattre, il lança un troisième sort kido, avec un rictus malveillant.


-Hado no yone ( n°4) ... Byakurai !

Le dernier sort, de faible puissance mais lancé avec un timing et une perfection remarquable, tournoya autour du sillage qu'avait laissé la première attaque et vint s'écarter pour pilonner les cendres fumantes d'un doux jet d'électricité brûlante. Bonne douche.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mer 30 Déc - 19:47

Le silence était presque complet, total : seuls les bruits des batailles se déroulant entre les Bounts et les shinigamis perçaient, formant comme une sorte d'ambiance sur le point d'exploser.
Car, en effet, le combat allait très bientôt commencer.
A présent, Suisen, le sabre au clair, les yeux rivés sur l'énorme nuage de fumée rouge, était prêt à esquiver toute attaque en sortant, prêt à parer toute offensive à son égard. Le vrai duel pouvait maintenant débuter.

Les yeux du jeune lieutenant balayaient sans cesse l'espace occupée par les fumées écarlates, en l'attente d'un mouvement, d'un bruit, d'un geste, pour ordonner au reste du corps une parade appropriée.
Tout à coup, partant environ du centre du nuage, un tourbillon, d'abord modeste, mais prenant très vite de l'ampleur, se mit à souffler de plus en plus violemment, chassant sur le côté, petit à petit, les vapeurs pourpres jusqu'à ce que, enfin, le panorama soit éclairci, comme nettoyé par un orage de printemps.
Derrière ce nouveau phénomène, bien évidemment, se cachait le sec nécromancien qui, l'éventail déployé et levé au-dessus de sa tête, se tenait toujours sur le même bâtiment, à quelques mêtres seulement de Hayato Tanaka qui, la vue momentannément obstruée, n'en restait pas moins de marbre, toujours aussi peu intéressé par le conflit entre les deux lieutenants.

Immédiatement, sans se laisser perturber par l'adresse du sorcier, Suisen, toujours le sabre à la main, se mit à courir et, sautant de toit en toit, déterminé à écorcher vif son trop insultant adversaire, commença à se rapprocher à grande vitesse du lieu ou ce dernier se tenait.


* Il sera bien plus facile de l'atteindre au corps à corps. Il est certain que, sur ce terrain-là, je peux très facilement le vaincre. Mieux vaut ne pas se laisser avoir à un combat à distance... *

Ces pensées, quoique visiblement très posées et calmes, avait en réalité été réfléchie de manière saccadée, nerveuse, ce qui traduisait bien l'état dans lequel se trouvait actuellement le shinigami : un état où la haine et la pugnacité primaient sur toute autre émotion, un état sans amour, sans désir autre que celui d'égorger celui qui l'avait causé... Un état véritablement chaotique...
Et, effectivement, la réponse ne se fit pas attendre : à peine Suisen avait-il franchi deux petites maisons que, déjà la voix grondante et vexée du petit noble se fit entendre :


- " Hado no roku jû san : Raikôhô !!! "

Voilà un sort bien puissant.... Une fois, lors de l'une de ses toutes premières "missions" (il était alors encore étudiant), il avait entendu parlé de cette technique dans la bouche d'une première année.
Apparemment, il s'agissait d'un Hado basé sur l'électricité, et qui, s'il était bien utilisé, consistait en une énorme déflagration électrique, dévastant tout sur son passage...
Imlmédiatement après que la formule fut hurlée, la main raide et tendue de Udo se mit à briller d'une intense lumière et, au fur et à mesure que les fractions de seconde s'écoulait, on pouvait distinguer de plus en plus clairement une boule d'énergie légèrement plus grand qu'un crâne humain (HRP : Et oui.... Pas de ballon de foot avec qui comparer, dans la Soul Society...).
La préparation avait été vite fait, ce qui était plutot étonnant, pour un sort de ce niveau, mais bien fait.
Soudain, l'énorme balle partit, suivie d'une longue traînée lumineuse, à toute vitesse, incroyablement rapide, et très probablement ultra-puissante.

De là où se trouvait Udo, très probablement en train de jubiler, s'imaginant déjà vainqueur, la botte sur la figure roussie de son ennemi à terre, on ne devait voir plus que la déferlante énergétique qui allait s'écraser sur le pauvre roturier qui, par la douleur, finirait enfin par comprendre où était sa place.
Mais tout à coup, venant intercèder avec la rêverie de Udo, une longue lance, dont la lame, plus large et recourbée que pour une pique classique, apparut tout à coup, dépassant légèrement des contours de la sphère d'énergie et, se chargeant subitement d'éclairs, vînt frappe celle-ci.
Il se passa alors un phénomène bien étrange : la balle, pourtant loin d'être affectée par la taillade qui venait de lui être infligée commença, à suivre la trajectoire courbe de la naginata pour, au final, réduisant à zéro les espoirs d'annihilation du Nécromancien, s'écraser, environ un demi-mêtre à côté de Suisen, lourdement et bruyamment sur le toit de tuiles vernies de la maison sur laquelle il se trouvait.

La parade s'était passée à merveille : Suisen, conservant, malgré son manque d'expérience, son sang-froid jusqu'au bout, avait invoqué son Shikaï et, en dernière minute, usant des propriétés de son zanpakutoh pour adapter la charge de l'arme à celle du sort afin que l'onde électrique suive simplement Hekirekki (HRP : mon zanpakutoh, tu l'auras compris) pour aller se dissiper dans le sol, ne laissant que les mains et le bout des manches du lieutenant brûlé par le Kido.
Il était temps de passer à la contre-attaque, maintenant. Le meilleur atout de Suisen, au final, restait la vitesse et, donc, le Shunpo. Dans ce domaine, l'un de ses favoris, il ne doutait pas être capable de largement devancer son rival et, enfin, pouvoir engager le combat rapproché.
Il était d'ailleurs temps de se bouger : la maison, bien moins modeste, quoique convenable, que celle du riche marchand, avait reçu le puissant Hado de plein fouet et, branlante, menaçait de s'écrouler d'un moment à l'autre.
Plein d'espoir, sans remarquer que Udo avait déjà prévu le coup, Suisen se lança en avant, les jambes pliées, prêt à faire appel au Shunpo.

Mais le mage hautain n'était pas de cet avis...


- " Hado no yone ... Byakurai ! "

L'éclair, ayant déjà parcouru une grande distance pour venir se perdre dans les quelques fumerolles face à Suisen, se divisa soudain en plusieurs jets, rapides, précis, ne laissant aucune chance à une parade du même type que la précédente.
Un éclair, jaillissant tout à coup d'une colonne de poussière, vînt s'enfoncer à droite de l'abdomen du lieutenant, immédsiatement suivi d'un second qui, lui vînt frôler la joue du shinigami, y laissant une longue brûlure rougeoyante.
La douleur était intense, vive, assez forte pour troubler un instant la concentration du Suisen qui, pitoyablement rejeté en arrière, bascula et glissa le long du toit, finalement arrêté par la gouttière.
Les autres rayons, tirés à l'aveuglette dans un énorme nuage de fumée, étaient allés s'écraser dans différents autres bâtiments, sans causer de dégats majeurs à ceux-ci.
Suisen, sentant la gouttière de métal plié sous son poids, se reprit en dernière minute et, s'expulsant en arrière, atterit finalement sur le toit d'une aile arrière d'une large propriété richement décorée.
Le toit, ornementé de frises et de gargouilles, n'était pas sans rappeler les majestueux temples chinois, certains bas-reliefs étant plaqués or, incrusté de jade et d'autres pierres précieuses...
Suisen, aveuglé par sa fureur et sa haine, avait décidé qu'il était temps de prendre l'avantage : s'appuyant fermement sur ses deux cuisses,il se propulsa, à l'aide d'un Shunpo, à toute vitesse, pulvérisant, sous le choc, la magnifique toiture du domaine.

Cependant, au grand désespoir de Udo, sa trajectoire n'était pas simplement rectiligne : il zigzaguait, avançant, tournant à chaque fois d'une manière différente, prévenant ainsi tout sort contre sa personne.
Et, alors qu'il ne se trouvait plus qu'à quelques mêtres du Nécromancien, il disparut à nouveau, se soustrayant au dernier instant de la vue de Udo.
Tout à coup, alors que le lieutenant du Kido le cherchait encore des yeux, il réapparut juste derrière celui-ci, les deux mains positionnées sur la hampe de sa naginata, prêt à frapper de toutes ses forces, prêt à laisser libre cours à sa rage...


HRP : Pardon pour la description p-e un peu grosbiliste et chaotique de la fin, pas trouvé mieux pour raccourcir le combat ^^
C'est simple, après m'être brûlé les mains et m'être fait transpercé et déstabilisé par tes sorts, je fonce sur toi à toute vitesse (j'entends en Shunpo) en zigzagant aléatoirement, puis, je te contourne et te frappe par derrière Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 24
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Jeu 31 Déc - 1:26

La situation dépassait quelque peu l'entendement et la patience du lieutenant Hayato Tanaka. Il avait espéré pouvoir se reposer un peu avant l'affrontement contre les intrus, mais deux de ses camarades vice-capitaines en avaient décidé autrement. Ainsi se mirent-il à se disputer sur je-ne-sais quel sujet passionnant, cela semblait concerner la mort du capitaine Aizen. Ce fait n'aurait jamais atteint Hayato, si seulement cela n'avait pas dégénéré en massacre de shinigamis. Les deux officiers étaient désormais réellement en train de se battre à mort. Quand bien même, vu la mauvaise humeur d'Hayato, cela aurait pu le laisser de marbre, mais il fallut qu'il soit impliqué dans cette stupide bagarre. En effet, Udo Shintaro, le professionnel du Kidô, eut la briante idée d'isoler les trois officiers du reste du monde à l'aide d'un sort dont il se serait bien passé.

" Grumpf. "

C'en était assez. Hayato allait mettre un terme à ce combat pitoyable d'une bonne paire de claques, car un combat plus intéressant l'attendait hors de cette bulle magique. Le lieutenant Tanaka se redressa alors subitement, et planta son zanpakuto dans le sol, murmurant la formule d'incantation de sorte que personne ne l'entende, et s'approcha lentement d'Udo Shintaro et de Suisen Sora, déterminé à cogner ces perturbateurs.


" Les deux gamins vous commencez à me les briser dur. Aizen il s'est fait avoir, et c'est de sa faute. S'il avait été un vrai capitaine, un combattant, au lieu de rouiller dans son bureau à s'occuper de la paperasse, peut être qu'il serait encore en vie. C'était un faible, et y'a que la puissance qui permet de survivre. Et en parlant de puissance, vous allez sentir passer la mienne, ca vous apprendra à ma casser l'entrejambe. "

Les deux combattants semblaient surpris par les paroles du vice capitaine Hayato. Ils avaient cessé les hostilités et écouté attentivement ce dernier, qui profita du fait qu'ils était très proches pour les envoyer valser d'un même coup de pied qui percuta le thorax du vice capitaine Shintaro, qui lui même poussa Suisen dans sa chute, trois mètres plus loin.

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Udo Shintaro
Tercera Asta | Noble Frustré
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 24
Date d'inscription : 25/09/2008

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
26/40  (26/40)
Nom de l'arme: Uchiwu no Soyokaze

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Jeu 31 Déc - 14:10

Udo jubilait. Il n'avait rien vu de la scène, pas de façon précise en tout cas, mais, dans l'horizon, le vacarme et la fumée trahissait la situation critique dans laquelle devait se retrouver le lieutenant Suisen. Le bâtiment s'écroulait peu à peu sous les assises défoncées par la vague de puissance qui venait de les frapper. Les bases même des édifices se faisaient branlantes, et les murs se craquelaient de plus en plus vite, dans des bruits sourds et inquiétants. Le vice-capitaine en avait les larmes aux yeux tant il trouvait cet être ridicule et pitoyable. Un insecte comme lui aurait mieux fait de s'écraser, pour que sa mort soit douce, mais il avait voulu jouer au plus malin et... Comment ?! Qu'est-ce que c'était que cette silhouette ?! Udo n'en crut pas ses yeux. Le lieutenant avait sauté sur un toit voisin et paraissait assez en forme que pour avoir pu échapper à la chute imminente de l'édifice sur lequel il s'était tenu, provocateur. Le nécromancien n'avait pas une vue d'aigle, mais il put remarquer que Suisen ne semblait pas aussi abattu qu'il aurait dû l'être. Il avait bien une ou deux blessures fort peu enviables, mais tenait encore debout. il s'élança d'ailleurs très rapidement, désirant arriver au contact d'Udo au plus vite et éviter un combat à distance. Ce dernier, certain de sa victoire, n'avait pas préparé de défense, et les zigzags de son adversaire l'empêchait de le bombarder de tirs énergétiques bien sentis. Merde ! La solution était simple : un bakudo de défense lourde, lui repousserait cette vermine et lui laisserait le temps de l'écraser.
Udo dressa rapidement ses mains devant lui et, rageant de plus belle contre Suisen et contre le sort infâme qui donnait trop de chance à la racaille, il s'apprêta à lancer un sort dévastateur, quand un bruit de shunpo lui annonça qu'il avait été dépassé. Il jeta un regard derrière lui : Suisen, une naginata à la main, apparemment son zanpakuto en forme shikai, était sur le point de lui asséner un coup dont le vice-capitaine du kido ne se remettrait sans doute pas. Pas de doute, cet adversaire était d'un tout autre calibre que le lieutenant de la sixième division qui ne comptait que sur son reiatsu. Celui-ci pouvait au moins réfléchir. Bordel ! Il l'avait trop sous-estimé, et maintenant ça risquait de mal tourner. Il n'était pas assez rapide pour parer, ni pour esquiver. Avec la portée de cette lance, pas d'échappatoire possible, il devait encaisser du mieux qu'il pouvait...

Hayato s'avança, grognant. Sa réaction fut si brusque et si peu attendue des deux combattants qu'elle les stoppa nets dans leur élan. Suisen bloqua sa main tandis qu'Udo retenait son souffle, un oeil fermé, l'air couard, se croyant déjà mort. Le vice-capitaine Tanaka les regarda, son zanpakuto planté dans le sol, et leur lança un regard de pur énervement. Udo savait qu'il n'était pas un adversaire qu'il pourrait vaincre, il était bien trop puissant. Dans la situation actuelle, avec Hayato en colère, Suisen et lui risquait de passer le plus mauvais quart d'heure de leur vie. Udo dressa rapidement son éventail, mais pas assez vite pour parer le coup de pied qui le projeta sur Suisen. Les deux hommes furent éjectés et retombèrent l'un sur l'autre à quelques mètres. Udo se releva en poussant violemment Suisen, la rage au ventre et la colère dans les yeux. Il frotta son beau manteau tâché de boue, et considéra Tanaka avec un mépris non voilé. Néanmoins, il n'osa le provoquer, craignant encore pour sa vie à ce moment. Mais surtout... les paroles de l'homme l'avait tellement choqué qu'il ne se retint plus. Tant pis pour son alliance, puisqu'il n'en avait plus rien à faire, de toute façon. Il allait vider son seau, tant pis pour Aizen et sa couverture, ce Tanaka méritait vraiment qu'on le remette en place, avec son air supérieur (qu'Udo affichait aussi, notez, mais ce n'était pas un défaut de son point de vue).


-Aizen se serait fait buter ? Que ça ait été vrai, je m'en moquerais éperdument ! Mais il se trouve qu'il est encore en vie, si tu veux tout savoir ! Je pense que si je te le présentais, tu changerais de ton immédiatement, avec moi, qui suis son allié, et avec lui, dont la force te dépasse d'une façon que tu ne pourrais même pas imaginer dans tes rêves les plus fous, canaille !


Udo avait haussé le ton, avait même crié, et sans s'en rendre compte. Il avait compromis Aizen devant deux lieutenant s du Gotei 13, mais s'en souciait très peu. En fait, il aurait pu signer ici son arrêt de mort s'il n'avait pas douté de la loyauté des deux shinigamis envers les organes du Sereitei : les paroles d'Hayato trahissait son peu de foi en une justice quelconque, et les agissements et réactions de Suisen en disait long sur sa psychologie partagée et violente. Shintaro avait tout de même peur. En fait, il s'en rendait compte, sa vie, plus que celle de tout autre, ne tenait ici qu'à un mince fil de corde. Il n'y avait plus qu'une chose à faire dans ce cas : prendre la fuite une bonne fois pour toute. Il n'avait aucune chance de l'emporter sur le plan de la vitesse ni contre Suisen, ni contre Tanaka, mais c'était la meilleure option, celle qui lui laissait de l'espoir.


-Hado no ichi (1ère technique de destruction): Shou (percée)!


Il envoya ce vague champ de force sur Tanaka, avisant que le vice-capitaine de la dixième division était toujours par terre en donc peu apte à la réaction immédiate. Puis il tourna les talons dans un vif shunpo, porté par l'énergie de l'effroi et du désespoir. Comme un rat qui fuyait, il se s'arrêtait devant aucun obstacle, enjambant flaques et arbustes. Il n'avait sans doute jamais couru aussi vite de sa vie, mais il était impératif qu'il les sème, ou qu'au moins il arrive à les amener jusqu'à la chambre de Chuo, où il serait sauf. Pour le moment, il devait fuir pour sa vie.

Spoiler:
 

Edit du Coyote : continuez votre RP, et on se retrouvera en haut de la colline. Hayato pourra voir de quoi Aizen est capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Ven 1 Jan - 12:20

Le coup était rapide et net, à défaut d'être précis, et Suisen, les yeux écarquillés et les dens serrées, le visage logé au beau milieu de saz crinière noir-jet, avait plus l'air d'un dément qu'un voyou de bas étage.
Ses principes et sa condition avaient été remise en cause et insultée par ce nobliau suffisant. Il fallait désormais qu'il paye ses paroles de sa vie !!!
Quelques éclairs commençaient déjà à crépiter à la surface de la lame de Suisen qui, à présent, totalement aveuglé par sa colère, ne réfléchissait plus qu'à une chose : abattre la cause de ses malheurs^avant d'être lui-même abattu.

Il se passa alors une chose bien étrange : Alors que le coup n'était plus qu'à quelques centimètres des épaules d'Udo, un intense aura fit soudain son apparition juste à côté d'eux...
Ce Reiatsu était tel, et si chargé en agressivité que Suisen, tel une bête sauvage sur le qui-vive, détourna son coup pour, immédiatement, se replacer en position défensive à côté du Nécromancien qui, suant de peur autant que de stupeur, tremblait littéralement sur place, la bouche ouverte.
Le jeune lieutenant eut à peine le temps de constater, avec surprise, que l'aura émanait de Hayato Tanaka, jusqu'ici resté en arrière, impassible, que, déjà, Udo voltigeait à toute vitesse dans sa direction, comme éjecté par une onde de choc.
Une idée vînt alors à l'esprit altérer Suisen : en profitant de cette situation, sans mouvement brusque, il pourrait très bien en finir, laisser le Nécromancien s'embrocher purement et simplement sur sa Naginata...
Mais c'était trop tard : déjà le corps du mage rentrait en contact avec celui du guerrier et, faisant basculer ce dernier, ils s'écroulèrent tous les deux l'un sur l'autre.
Stupéfié à la fois par son aveuglement qui avait permis ce manque de discernement et ce manque d'attention et par l'efficacité du lieutenant de la Troisième Division, cette interruption aussi soudaine qu'inattendue eut l'effet d'une douche froide sur Suisen : immédiatement, la rage disparut, laissant place à un état de sérennité doublé d'incompréhension par rapport à ce qu'il venait de se passer...

Mais, tout à coup, Udo, apparemment toujours aussi rageur, lui, se releva d'un bond, tout en bousculant violemment son adversairte collé à lui, avant de jeter un regard haineux au nouvel intervenant, tout en époussièrant rapidement et nerveusement son large manteau, avant de, subitement, se remettre en position et lâcher, d'un ton encore plus désagréable et piquant que d'habitude :


- " Aizen se serait fait buter ? Que ça ait été vrai, je m'en moquerais éperdument ! Mais il se trouve qu'il est encore en vie, si tu veux tout savoir ! Je pense que si je te le présentais, tu changerais de ton immédiatement, avec moi, qui suis son allié, et avec lui, dont la force te dépasse d'une façon que tu ne pourrais même pas imaginer dans tes rêves les plus fous, canaille ! "

Il s'agissait apparemment d'une réaction du noble atèré par tant d'insolence et de manque de respect aux paroles antérieures de Hayato, paroles que Suisen, dans sa rage et sa haine, n'avait même pas perçu.
Cependant, par rapport à la réponse sèche du Nécromancien, on pouvait vaguement se faire une idée de ce qu'elles étaient...
Pourtant, ce ne fut pas à cela que le jeune lieutenant s'attacha, mais bien aux dires de son ennemi.


- " Aizen....n'est pas....mort ? "

Le murmure à peine audible du lieutenant, paralysé au sol, ne fit pas broncher le lieutenant du Kido qui, aussitôt sa réplique achevée, s'élanca le plus rapidement qu'il le pouvait dans les airs, usant de son meilleur Shunpo pour se déplacer à grande vitesse, probablement par peur de représaille, après avoir brièvement tenté de retarder Hayato.
De plus, la direction qu'il empreintait était familière aux deux hommes restant sur les lieu du duel : il se dirigeait maintenant vers la Chambre des 46, à savoir la plus haute instance de tout le Sereitei, voire de l'ensemble de la Soul Society.

Mais, déjà, Hayato, les effets du sort dissipés, s'élançait, apparemment intrigué, à la poursuite de Udo.
Et maintenant, c'était le tour de Suisen de lui emboiter le pas, à la fois guidé par son interet pour les dires malgré tout énigmatique du Nécromancien, et, aussi, par un résidu de colère et de désir de vngeance à l'égard de celui-ci...

Udo n'était pas bien rapide, et, inéluctablement, les deux shinigamis finiraient par le rattrapper, bien que, fort intéressés par ce qu'il pourrait leur montrer, les deux hommes ne le feraient pas avant qu'il ait atteint sa destination.
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Tanaka
Modérateur | Secunda Asta | "Grumpf"
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 24
Localisation : DTC
Date d'inscription : 09/05/2009

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
29/40  (29/40)
Nom de l'arme: Kuyishinbou

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Sam 2 Jan - 23:40

Le coup de pied bien placé d'Hayato avait fait son petit effet. La dispute avait tourné court, et Udo comme Suisen affichaient sur leur visage une mimique toute autre que celle de la rage qui se baladait sur leurs faciès quelques minutes plus tôt. Bien que le spécialiste du Kidô voulait montrer le contraire, il avait peur. Des deux, c'est lui qui avait souffert du coup le plus, et devait encore ressentir une douleur sourde au buste, ce genre de douleur que seul un officier militaire antipathique et asocial était capable de procurer. Le lieutenant Shintaro était désormais conscient des risques auxquels il s'exposait s'il continuait de lui casser les pieds. Orgueil aristocratique oblige, il ne pouvait décemment pas montrer sa peur, alors le Nécromancien reprit sa mine hautaine qu'il esquissait avant qu'il n'entre en conflit avec Suisen Sora.

- " Aizen se serait fait buter ? Que ça ait été vrai, je m'en moquerais éperdument ! Mais il se trouve qu'il est encore en vie, si tu veux tout savoir ! Je pense que si je te le présentais, tu changerais de ton immédiatement, avec moi, qui suis son allié, et avec lui, dont la force te dépasse d'une façon que tu ne pourrais même pas imaginer dans tes rêves les plus fous, canaille ! "


" Grumpf. "

Décidément, le petit bourgeois n'avait pas apprécié de voir son si beau manteau gâché par la boue qui couvrait la moitié du Rukongai. Il avait même haussé le ton, le sacripant. Chose dont le vice capitaine Tanaka ne raffolait pas. Pas même un supérieur hiérarchique ne lui aurait parlé sur ce ton sans en subir les conséquences, alors un pauvre lieutenant d'une division aussi présente que de la caféine dans du thé ne valait plus grand chose. Aussi Hayato s'apprêtait à faire payer cher cette erreur de langage dont il avait été victime. Désormais, Aizen avait encore moins d'importance qu'avant, c'est à dire moins de zéro. Sans se soucier de Kuyishinbou toujours planté dans le sol, et encore moins du combat contre les Bount, il se mit à la poursuite de celui qui avait signé son arrêt de mort en prenant Hayato de haut. Celui-ci n'était pas bien doué tant en shunpo qu'en vitesse physique. En même temps, qu'attendre d'un rouquin maigrichon ? C'était presque au trot qu'Hayato poursuivait ce petit rat, et alors qu'il s'était décidé à montrer l'étendue de son shunpo, il rattrapa Udo au point de se trouver nez à nez façe à lui. Il avait coupé la pitoyable course du Nécromancien, qui s'était même arrêté.

Avait-il compris que la mort n'était plus d'humeur à jouer?

Tout en lenteur, le lieutenant Tanaka peu enclin à une seconde partie saisit son jouet par le col d'une poigne froide et oppressante, pour prononcer ces quelques mots.

" T'as aucun intérêt, pauvre tâche. J'ai voulu m'amuser mais t'es même pas drôle. Ta lenteur j'aurais pu la pardonner si t'avais été obèse, mais t'es tellement fin que peut être que c'est le vent de face qui te ralentis. T'es qu'un minable, tu mérites pas que j'te corriges l'aristo'. Maintenant s'tu veux bien j'ai des vrais adversaires là bas. "


Le message était passé, à en juger le silence d'Udo. Hayato était plus que contrarié, ce minable lui avait coupé l'envie d'en découdre aux mains. Il allait donc user d'une arme qu'il avait laissé au placard depuis des lustres, la psychologie. Aussi lentement qu'il avait saisi le col du Nécromancien, il le lâcha, sans mot dire, et rapprocha son visage de celui du maigrelet. Le regard perçant de ses iris mauves comme l'améthyste semblait transpercer les pupilles d'Udo jusqu'à la cornée. A ce regard froid comme la mort il ajouta le coup de grâce; un mouvement de la main juste sous le nez de l'aristocrate. Oui, ce mouvement qui voulait dire :

" Du balai. "

_________________


Nomikomu, Kuyishinbou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuji Sakai
Modérateur | 3ème siège de la 8ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 92
Age : 25
Date d'inscription : 30/05/2009

Feuille de personnage
Faction: 8ème division
Niveau:
23/40  (23/40)
Nom de l'arme: Blutsauger

MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   Mer 6 Jan - 15:39

Les bounts ne firent attendre le groupe de shinigami encore plus longtemps. En effet, Il avait suffit de quelques minutes tout au plus pour qu'un ennemi apparaisse déjà, lançant un cri de guerre à en couper le souffle. Madarame Ikkaku, fidèle à sa réputation de guerrier intrépide, se lança au combat après avoir répondu à l'appel sauvage du Bount avec presque tout autant de frénésie et d'ardeur, si ce n'est plus, et même Yuuji ne pouvait s'empêcher de trembler d'excitation en voyant le terrible combat qui avait lieu devant ses yeux.

Oui, terrible combat lors duquel les coups pleuvaient à une vitesse vertigineuse. L'étrange adversaire du bonze avait un style de combat des plus intéressant, qui rappelait plus où moins l'art de combat au corps à corps qui faisait jusque la la fierté des guerriers de la seconde division. Certains s'amuseraient à penser que ce style de combat ne pouvait que désavantager le Bount quand on sait que son adversaire n'était autre que le très réputé Madarame Ikakku, un guerrier pur et dur, qui savoure chaque combat et excelle en terme de combat physique, surtout quand il libère le Shikai de son très réputé zampakutoh. Pourtant, le combat s'éternisait, et aucun des deux combattants ne semblait pouvoir prendre le dessus. Chacun des deux guerriers exécutait ses mouvements parfaitement, mais son adversaire réagissait aussitôt en effectuant la parade adéquate. Le combat dura encore quelque peu avant que le Bount ne parvint finalement à placer un premier coup devant les yeux ahuris de Yuuji qui ne perdait aucune miette du magnifique combat qui se tenait devant ses yeux. Et c'est ainsi qu'il remarqua le léger signe que lui fit le lancier avant de se relancer dans son propre combat, un hochement de tête de la part du membre de la huitième division lui ayant surement suffit pour comprendre que la situation était plus où moins sous contrôle.

Le moment était donc venu pour Yuuji de faire ses preuves. Son adversaire avançait doucement vers lui. Cette femme aux cheveux verts et aux habits plutôt hors du commun se dirigeait vers lui avec une assurance effroyable. Son expression était celle que l'on voit chez les personne portant une haine profonde envers le société, et à la voir marcher aussi résolument vers le jeune shinigami, l'on pouvait jurer qu'elle avait une grande habitude du champ de bataille. La bount portait un drôle d'éventail ainsi qu'une épée. Elle s'arrêta un moment pour observer Yuuji d'un regard méprisant, tandis que le jeune Shinigami se mettait en garde. Puis tout deux chargèrent.

La lame du Shinigami rencontra l'éventail de la Bount, celle-ci tenta d'en profiter pour asséner une contre attaque rapide, et Yuuji eut à peine le temps de se baisser pour éviter le terrible coup de tranchant qui devait très probablement lui prendre la vie. Il recula prestement de façon a créer suffisamment d'espace entre lui et son adversaire, puis se remit en garde.

C'est alors que le troisième siège entendit une terrible déflagration à son dos et se retourna pour voir ce qui pouvait très probablement se passer, mais cet instant de déconcentration suffit pour que son adversaire se jeta sur lui, prête à le taillader en deux. Il se retourna juste à temps pour remarquer l'attaque, et tenta désespérément de la parer, ce qu'il réussit plus où moins, si l'on ne prenait pas compte de la légère blessure que la bount avait tout de même réussit à lui faire au niveau des côtes.


* Il est temps d'entrer au choses sérieuses *,se dit il intérieurement, tandis que les deux adversaires s'assénaient mutuellement une multide de coups que chacun d'entre eux arrivait difficilement à éviter où parer, non sans recevoir au passage de multiples égratignures ainsi que deux où trois blessures légères. La guerrière aux cheveux verts se prépara à lui asséner le coup fatal après un coup mal paré de la part du Shinigami, lequel se retrouva à genoux, et...

"Suu, Blutsauger!"

Le Shinigami émit une énorme quantité de Reiatsu, ce qui força son adversaire à arrêter son attaque et effectuer un léger retrait de façon à mettre à nouveau une distance raisonnable entre les deux combattants. Tandis que le Shinigami se relevait, ayant à la main son puissant Zampakutoh, alors qu'un léger sourire en coin se dessinait sur son visage.

" Allons-y!"

Et il se jeta à nouveau sur son adversaire avec une fureur et une ardeur qu'il n'aurait jamais crut penser posséder auparavant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Combat contre les Bount   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Combat contre les Bount
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le combat contre Pierre the champion.
» Le combat contre le géant
» Pirates contre marine
» (Terminer)Premier combat serieux face au champion !
» [Arène] Un combat contre la copieuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Soul Society :: Rukongai :: Quartier Sud-
Sauter vers: