Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Début d'action, le Commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilynette Gingerback
Fraccion du primiera espada / Emmerdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 22
Localisation : Entrain de dégommer des Hollows! Ou emmerder Starrk
Date d'inscription : 02/08/2009

Feuille de personnage
Faction: Fraccion
Niveau:
16/40  (16/40)
Nom de l'arme: Los Lobos

MessageSujet: Début d'action, le Commencement   Ven 18 Déc - 21:41

Lilynette bailla volontairement pour la énième fois, et tapota le sol parsemé de sable du bout de sa botte en grognant. Elle jeta un coup d’œil par-dessus son épaule et constata que Starrk était toujours derrière, bien loin. Bon sang, comment faisait-il pour marcher si tranquillement ?! Si Lilynette copiait son rythme de vie, elle serait morte d’ennui avant de démarrer ! Elle leva les yeux au ciel d’un air exaspéré et hurla son désarroi, agacée par tant de silence et de monotonie. Pourtant, on lui avait promis de l’action, des tueries, des cris horrifiés, de la panique palpable sur des proies à déchiqueter, dévorer ou atomiser comme bon lui semblait. Mais quelles proies nom d’un cabot sans poils ?! Y avait rien dans ce foutu désert qui reniflait sérieusement la charogne, rien à part elle, son compagnon de toujours et d’ignobles petits Hollows sans importance qui erraient sans but et qui étaient assez intelligents pour se cacher à leur approche. Ce qui empêchait notre jeune Arrancar de défouler son irritation sur quelqu’un. Si elle continuait ainsi, elle finirait par exploser. D’ailleurs le compte à rebours était déjà entamé, plus que quelques minutes avant le meurtre passionnel. Lilynette se passa la main dans ses cheveux en fronçant les sourcils et se tourna à demi vers sa moitié qui la rejoignait petit à petit. Il devait vraiment être préoccupé pour ne pas utiliser sa vitesse incroyable, ou sinon il craignait de distancer Lilynette qui piquerait à tous les coups sa petite crise... Eh, oh ! C’est même pas vrai d’abord. Bref. Elle le foudroya du regard, d’un œil perçant et noir qui n’annonçait rien de bon, et passa en revue mentalement les reproches qu’elle pourrait lui faire pour passer le temps. Ben tiens, la liste était longue ! Il roupillait sans cesse, voulait jamais ou presque jouer avec elle, l’envoyait balader à chaque fois pour se reposer (il roupille quoi…), l’abandonnait lâchement au milieu d’un désert chiant pour filer à l’anglaise rejoindre sa petite chérie et… « Raahhhhh !!! J’vais l’tuer bordel ! » Lilynette s’hérissa automatiquement en se souvenant de ce désagréable épisode. Lilynette tâta le trou qui ornait le dessus de son nombril et croisa ses doigts au-dessus de sa tête en grondant, plus fort cette fois-ci. D’ailleurs ils allaient où comme ça à la fin ? Ce voyage sans destination précise commençait à lui chauffer les oreilles et pas qu’un peu. Lilynette shoota dans une pierre solitaire qui alla s’écraser derrière une dune un peu plus loin, et la jeune fille posa son regard agressif par terre tout en se laissant tomber sur les fesses. Elle fourragea une nouvelle fois sa chevelure de couleur vive et eut un mauvais rictus sans joie.

« _Bon sang ça me saoule grave là ! On va ou comme ça d’abord hein ? J’en ai marre de suivre comme un p’tit chien ! En plus on avance à trois à l’heure ! J’veux l’action bordel ! Tu vas pas me laisser crever de faim ou d’ennui encore hein ? Parce que je te préviens que j’suis pas d’humeur ! Et puis j’ai faim, j’te l’ai pas dit ça non ? J’ai soif aussi ! Et j’veux me battre ! Je m’enuiiiiiie! Staaaarrk !! »

Il avait beau être à une vingtaine de mètres d’elle, Lilynette s’était arrangée pour se faire entendre. Et puis se plaindre était sa spécialité. Non, elle se plaignait pas, elle énonçait ouvertement ses soucis et problèmes qui la dérangeaient, c’est complètement différent. La jeune Vasto Lorde tendit les bras loin au-dessus de sa tête et tomba à la renverse allongée mais les jambes toujours relevées, soulevant un léger nuage de sable tout autour de sa silhouette. Elle laissa choir ses bras le long de sa taille, frappant de ses petits poings néanmoins dévastateurs le sol en poussant un petit gémissement plaintif. « Crotte quoi ! Je fous rien, j’vais pioncer si ça continue ! » Au bout de deux minutes, Lilynette entendit les pas de sa victime préférée et elle se releva d’un bond aussi vive qu’un félin. Elle se redressa du haut de la pointe de ses pieds et tendit un index impérieux sur son torse en fronçant les sourcils, la bouche en cœur.

« _Hé ! Je parle à un sourd ou quoi ? T’es vach’ment lent tu le sais ça au moins ? C’est quand qu’on bouffe parce que moi j’ai la dalle là ! Et toi tu parles même pas en plus ! A croire que je blablasse dans le vent ! C’est dingue quoi, tu me réponds jamais ! T’as aussi perdu ta langue ?! »

Lilynette orna ses paroles d’un coup du revers de la main dans le ventre de Starrk puis elle tapa férocement du pied. Aussi agile qu’un petit singe, la jeune fille se hissa sur les épaules de son compagnon et plaça sa main en visière pour observer l’horizon. Ben non, y avait rien d’autre que les dunes, ils n’allaient quand même pas marcher jusqu’à la Saint Glinglin ?! Lilynette se pencha en avant, ses jambes soigneusement noués au niveau de son cou puis elle lui pinça la joue avant de la tirer sans ménagements.

« _T’entends ?! Ca me gaaaave ! Dis euh ! C’est quand qu’on arrive quoi, c’est vrai nan on marche depuis trois ans ! »

Exagération de sa part mais elle s’en fichait. Mince quoi, elle était prête à tout pour s’arrêter enfin et jouer ! Oui, c’était la seule chose à laquelle elle pensait en cet instant. Elle voulait s’amuser ! Un petit « Qui tue le plus de Hollows ? », « Cache-cache » ou un « Chat » ? N’importe !! Lilynette lâcha la joue de sa moitié et resserra la prise de ses jambes, en espérant tirer une réaction de lui. Elle mit ses mains sur la bordure de son visage, ses petits doigts fins chatouillant son cou puis elle lui releva la tête de façon à ce qu’il la voit, lui dévissant totalement le cou. Elle ôta une de ses mains et frappa avec le plat, sans trop de forces pour changer, le front de Starrk et lui envoya un nouveau regard noir en attendant une réponse. La patience de Lilynette n’était pas aussi infinie que ce désert, alors dans son intérêt il devait lui fournir une réponse s’il ne voulait pas finir comme les deux Hollows qu’elle avait réussi à coincer quelques heures plus tôt. Déjà, notre Lilynette bouillait de colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début d'action, le Commencement   Jeu 24 Déc - 0:07

Lilynette râlait. Encore et encore. indéfiniment. Rien ne l'arrêterait, Starrk le savait. Mais avec le temps, et l'expérience emmagasinée, il avait appris à fermer son esprit. Ce n'était pas un manque de respect envers sa tendre et chère moitié, juste un mécanisme de défense contre ses attaques ô combien puissantes et assourdissantes. S'enfermer à l'intérieur de lui, c'était la seule solution. Il sortait seulement de ses rêveries lorsque sa chère et tendre lui donnait un coup assez fort pour le faire revenir à lui. D'ailleurs, elle semblait franchement avoir bien comprit le truc...


« _Bon sang ça me saoule grave là ! On va ou comme ça d’abord hein ? J’en ai marre de suivre comme un p’tit chien ! En plus on avance à trois à l’heure ! J’veux l’action bordel ! Tu vas pas me laisser crever de faim ou d’ennui encore hein ? Parce que je te préviens que j’suis pas d’humeur ! Et puis j’ai faim, j’te l’ai pas dit ça non ? J’ai soif aussi ! Et j’veux me battre ! Je m’enuiiiiiie! Staaaarrk !! »

Starrk était encore bien loin de la petite furie qui couinait devant lui. Lorsqu'il arriva enfin à sa hauteur, avec dépit, Starrk regarda Lilynette, en baissant les yeux, car cette dernière s'était assise, fatiguée et... énervée ? Il est vrai que Starrk ne lui avait en aucun cas dit ou ils allaient. Il aurait pu. D'ailleurs, il regrettait de ne pas l'avoir fait. Il en subissait actuellement les conséquences... Mais il tenait tout de même à garder la surprise. De plus, arrivés sur place, Lilynette comprendrait. Elle n'était tout de même pas stupide. Turbulente, oui, mais pas stupide. Mais bon, finalement, il valait peut-être mieux lui dire maintenant. De toute façon, elle serait mise au courant tôt ou tard. Alors qu'il allait ouvrir la bouche, sa moitié lui envoya une nouvelle salve :


« _Hé ! Je parle à un sourd ou quoi ? T’es vach’ment lent tu le sais ça au moins ? C’est quand qu’on bouffe parce que moi j’ai la dalle là ! Et toi tu parles même pas en plus ! A croire que je blablasse dans le vent ! C’est dingue quoi, tu me réponds jamais ! T’as aussi perdu ta langue ?! »

En ce qui concerne la suite de l'action, il faudra indubitablement vous mettre à la place de Lilynette, et voir ce qu'elle voit. Imaginez Starrk, debout et dépité, regardant avec désespoir la moitié de lui-même qu'il n'est pas. Il soupir. D'un seul coup, il disparaît silencieusement. Seul le vent proteste. Quelques secondes passent, et il réapparaît, exactement au même endroit ou il a disparut. Sauf que derrière lui se trouve le cadavre d'un énorme Hollow qui se convulse encore de spasmes, à l'agonie.


- Tiens, achève-le, ca te défoulera. Découpe-le ensuite, pendant que moi je vais chercher du bois mort. On s'arrêtera ici pour la nuit.

Ce qu'il fit. En y repensant, il avait besoin de repos. Beaucoup trop de choses gravitaient dans son esprit à l'heure actuelle. Il réfléchissait trop. A s'en brûler les tempes. Il fallait faire un break. Pour Lilynette, comme pour lui. Le feu, par contre, était seulement pour Lilynette. Les nuits étaient froides, ces temps-ci. Mais comme d'habitude, elle pourrait à loisir se blottir contre lui pour dormir. Elle ne l'avouerait jamais, mais être dans les bras de Starrk la rassurait peut-être, et lui permettait de dormir paisiblement.

Leur repas se déroula rapidement, d'une manière assez fade. le moment de manger était un des rares ou Lilynette était plus ou moins silencieuse. Alors que Lilynette préférait manger cru, avoir du sang dégoulinant partout sur le corps, Starrk préférait la nourriture cuite. Complètement impossible, pour un Hollow, me direz-vous. Pourtant c'était bien le cas. Cela ne faisait pas longtemps qu'il se nourrissait de la sorte. Ce mode alimentaire ébranlait totalement Starrk. Cette façon de manger était... humaine. Chaque jour, alors qu'une lumière non-naturelle s'éveillait au Hueco Mondo, le Vasto Lordes se sentait... différent. Sa bestialité, son coté animal qu'il chérissait tant, il le sentait s'évanouir chaque jour. Et depuis très longtemps, Starrk avait peur. Il ne comprenait pas ce qu'il était en train de devenir. Au fond de lui, le niait-il ? Ou bien l'acceptait-il ? Ces questionnements omniprésents lui prenaient toute son énergie. Impossible de les occulter. Lilynette ne voyait-elle pas le mal-être dont souffrait sa chère moitié ? Certainement. C'est peut-être pour cette raison qu'elle faisait plus de bruit que d'habitude. Elle voulait attirer l'attention pour l'empêcher de s'obscurcir l'esprit de noires pensées. Comme précédemment dit, Lilynette était bien plus rusée et raisonnait plutôt bien. (mais seulement lorsqu'elle le voulait.) Quoi qu'il en soit, Starrk se sentait, ces temps-ci, désorienté. Il aurait voulu crier sa rage devant le ciel comme témoin, mais le ciel n'existait pas dans le Hueco Mondo. Seuls les nuages se bousculaient la-haut et masquaient tout le reste.

La nuit était tombée, il faisait noir. Le feu crépitant près d'eux, le silence absolu. Starrk était assit, et Lilynette couchée, utilisant les jambes de sa moitié comme oreiller. Pour le Vasto Lorde, impossible de fermer l'oeil. Il ne pouvait que regarder d'un air morne le feu dansant dans l'obscurité.


- Lily, tu crois qu'il existe un futur pour nous ? Aizen-sama nous le promet, mais j'ai...je ne comprend pas ce qu'il m'arrive. Je crois que je doute. de moi, de mon existence en tant qu'Hollow, de ce monde froid et sans vie dans lequel nous sommes confinés à vivre.

Peut-être que Lilynette serait surprise. En effet, c'était la première fois que Starrk remettait son existence en cause. Peut-être le sentait-elle affaibli ? Par un mal-être qu'elle ne connaissait pas encore ? Qui sait. La balance s'équilibrait de jour en jour. Et justement, un jour, Starrk sentait que la partie humaine annihilerait tout autre.


- Dis, Lily... J'ai entendu dire, que dans le monde des humains, leur ciel est bleu, et que la nuit, des milliard de petites lumières s'accrochent dans le ciel... Elles restent là, sans personne pour les soutenir. Et elles illuminent le monde du contrebas. On appel ça des étoiles.

Il marqua une pause.

- Je te promet qu'un jour nous les verront. Les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Lilynette Gingerback
Fraccion du primiera espada / Emmerdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 22
Localisation : Entrain de dégommer des Hollows! Ou emmerder Starrk
Date d'inscription : 02/08/2009

Feuille de personnage
Faction: Fraccion
Niveau:
16/40  (16/40)
Nom de l'arme: Los Lobos

MessageSujet: Re: Début d'action, le Commencement   Ven 25 Déc - 23:02

Ah ! Enfin ! Il sortait de sa torpeur ! Ce n’était pas trop tôt, dix secondes de plus et Lilynette l’aurait engueulé jusqu’à que mort s’en suive. Ou frappé. Non, les deux. Dans tous les cas, elle oublia totalement son irritation envers Starrk –elle la mit plutôt de côté pour le moment, lorsque celui ramena de quoi manger. Il déclara qu’ils s’arrêteraient ici, tant mieux tiens ! Lilynette en avait vraiment ras la casquette de cheminer on-sait-pas-où alors elle s’attaqua avec fureur au dîner pour l’achever ; Entretemps il alla chercher de quoi allumer un feu et lorsque l’obscurité prit place à la grisaille du jour, ils commencèrent à manger. De son côté Lilynette s’en prenait à cœur joie pour dévorer son morceau de cuisse sanguinolent, Starrk lui préférait la cuire. Beurk, quelle idée. La viande perdait tout son goût, quel sacrilège ! Elle préférait largement la viande bien saignante mais bon, ce n’était qu’une des nombreuses différences qui les séparaient, et les rapprochaient plus que jamais en même temps ; après tout, n’étaient-ils pas liés ? Et puis, il faisait ce qu’il voulait après tout, c’est lui qui perdait une bonne dégustation ! Elle se lécha les contours de la bouche pour rattraper la moindre miette de son repas, pas de gaspillage de nourriture avec elle et elle posa son regard sur sa moitié qui mangeait très tranquillement –comme d’habitude. Il semblait toujours aussi préoccupé. Nom d’un chien, elle détestait quand il était comme ça ! Elle aurait voulu se précipiter sur lui, l’attraper par le col et le secouer comme un oranger en lui criant de se réveiller, de parler, même si c’était pour dire des bêtises ! Mais Starrk ne parlait jamais pour rien, il pesait soigneusement ses mots, les choisissaient avec une parcimonie déconcertante et en même temps rageante, il n’en disait ni trop ni pas assez. Et il lui paraissait de plus en plus distant au fil des jours qui passaient. Sa main droite se crispa sur un os qu’elle tenait après l’avoir dépouillé de sa viande et il émit un craquement sinistre lorsqu’il se fendit en deux sous sa poigne. En effet, il était si distant… il ne comptait quand même pas l’abandonner de nouveau, hein ? Jamais ! Non ! Pas question ! Lilynette secoua la tête avec force et balança les restes de sa nourriture par-dessus son épaule, dégoutée à cette perspective. Cela lui nouait le ventre et un sentiment sans nom l’étouffait. Lilynette ramena ses genoux à la poitrine et les entoura de ses maigres bras en jetant un regard lugubre à sa moitié. Elle l’avait à l’œil tiens, s’il tentait n’importe quelle fuite, elle le massacrerait. Ou sinon elle faisait fausse route. Quelque chose d’autre ? Ah ! Elle se souvenait. Euh, comment s’appelait-il déjà ? Ah ouais. Aizen. Ce nom la faisait froncer des sourcils. Starrk l’avait… rencontré (?) lorsqu’il était avec cette fichue mijaurée d’Hallibel. Mmh, oui, maintenant qu’elle y pensait il avait légèrement changé, progressivement, depuis cet épisode. Elle n’avait glané que de maigres informations là-dessus, sans comprendre qui il pouvait bien être. Elle savait juste que Starrk avait désormais une mission, une très importante, comme quoi ils devaient rassembler ché-plus-quoi, elle avait décroché au début de l’explication. Et puis, elle savait aussi que cette mission avait été confiée par ce Aizen, un être bien puissant pour que Starrk conçoive de l’écouter, de lui obéir même ! « Nom d’un… ! songea Lilynette, somnolente. Dans quelle galère on n’est pas ? J’parie que ça va troubler notre vie à deux. Pfeuh, j’espère qu’il a bien réfléchi lui. » Elle darda sur Starrk un regard perçant, bien que vitreux par le sommeil qui l’appelait à grands cris, essayant de déchiffrer ses idées. « S’il s’est engagé à suivre ce type, bin j’le suivrai. Il le sait. J’espère au moins qu’il y aura d’la baston, parce que là. (Elle promena un regard critique autour d’elle, bien que sa vision n’arrivait pas à percer les ténèbres environnantes que le feu n’éclairait pas.) Ici, c’est vach’ment calme, reprit-elle intérieurement. » Lilynette lâcha un bâillement à s’en décrocher la mâchoire et, d’un rapide pas, se mit au côté de son cher compagnon puis déposa sa tête sur ses jambes, lui tournant le dos. Elle releva légèrement les épaules, comme un chat ferait le dos rond et aboya sous besoin de se justifier.

«_C’parce que c’est pas confortablement par terre hein ! »

Elle ferma les yeux en marmonnant, ses reproches et critiques se taisant peu à peu, décidant pour une fois d’écouter cet abominable silence qui pesait sur ce désert infini. ‘Fin, elle examinait cette quiétude en apparence, parce qu’intérieurement elle écoutait la respiration mesurée et régulière de Starrk, trop silencieux. A quoi pensait-il ? Cela allait la rendre folle à la fin. Il ne dormait toujours pas. Ce qui était vraiment un exploit pour lui ! Il était sensé dormir quinze heures sur vingt quatre, voire plus, il était le premier à pioncer, le dernier à se réveiller, et dormait encore pour un nombre incalculable de siestes. Cet anormal changement témoignait du bouleversement auquel il était sujet, cela l’inquiétait profondément. Elle se mordit la lèvre inférieure, et ferma de nouveau les yeux avec force. Elle pouvait lui demander ce qui n’allait pas tout simplement. Mais ce n’était pas dans son habitude de parlementer comme ça, elle préférait taper du pied, serrer les poings, se fâchée toute rouge et de gueuler pour obtenir ce qu’elle voulait. Seulement elle n’avait pas envie de hurler, là. Elle voulait savoir. Cette curiosité lui fourmillait la langue, il fallait à tout prix qu’elle sache ce qui n’allait pas. Si c’était ce Aizen qui le mettait dans un tel état, elle allait l’éloigner de son mieux et aller dire ses quatre vérités à ce type qui les embêtait ! Non mais oh ! Lilynette se mordit l’intérieur des joues, en proie d’une colère noire toute neuve et s’apprêta enfin à exiger une réponse sur ce qui n’allait pas lorsque Starrk la prit de court en prenant soudainement la parole, brisant ce silence comme une bulle qu’on éclate.


« _Lily, tu crois qu'il existe un futur pour nous ? Aizen-sama nous le promet, mais j'ai...je ne comprends pas ce qu'il m'arrive. Je crois que je doute. de moi, de mon existence en tant qu'Hollow, de ce monde froid et sans vie dans lequel nous sommes confinés à vivre. »

Lilynette tressaillit, surprise. Un futur pour eux ? Bin tiens ! Bien sûr ! Ils étaient tout deux invincibles, ils ne risquaient pas de se faire éliminer par ces stupides Hollows sans cervelle qui grognaient et louchaient bêtement en la voyant débouler pour les tuer. Mais, peut-être que sa question avait un autre sens ? Dans ce cas Lily ne voyait pas, elle ne comprenait pas pourquoi il pouvait demander cela. Qui avait-il de mal dans leur vie ? Bon d’accord, elle était chiante par moment, quand y avait rien à faire pour tuer le temps, mais quand même ! Et puis, Starrk venait de citer cet Aizen. Ah ouais, elle se souvenait de quelque chose comme quoi il allait leur offrir ché-plus-quoi d’inestimable, ce qui motivait Starrk. Un futur pour eux alors. « Pfeuh ! On peut se débrouiller sans lui tu sais ! s’exclama mentalement Lilynette. » Seulement voilà, elle ne l’avait pas dit à voix haute. Quelque chose lui soufflait que si elle le disait, il allait le prendre mal. Starrk misait beaucoup –peut-être trop ?, d’espoirs sur ce pur inconnu tout-puissant. C’était ce qui l’agaçait. Pour elle l’espoir c’était rien, une illusion, une excuse, rien de plus. Elle n’arrivait pas à comprendre la gravité, l’ampleur de ce mot, de ce sentiment. Lilynette posa le plat de ses mains sur le sable et se redressa doucement, la tête tournée vers le visage de Starrk, toutes traces de fatigue ayant totalement désertées son visage tiré par la frustration. C’était ça qui le préoccupait ? Une histoire de futur ? S’il craignait tant que ça pour leurs existences, ils n’avaient qu’à partir on-ne-sait-où. S’éloigner de ce maudit endroit ! Elle sonda le regard impénétrable de Starrk, de son œil d’améthyste clair, sans un mot, ses pensées en ébullition.

«_Dis, Lily... J'ai entendu dire, que dans le monde des humains, leur ciel est bleu, et que la nuit, des milliard de petites lumières s'accrochent dans le ciel... Elles restent là, sans personne pour les soutenir. Et elles illuminent le monde du contrebas. On appel ça des étoiles. Je te promet qu'un jour nous les verront. Les étoiles. »

Lilynette afficha un sourire, un vrai sourire, celui qui exprimait une profonde joie. Le monde des humains ? Cool ! Ca se mangeait au moins ? Et les étoiles, ça devait être beau ! Des petites lumières dans le ciel… La jeune fille leva le nez en direction du propre ciel qui s’étendait au-dessus de leurs têtes, sinistre. Elle brandit les poings et se jeta au cou de Starrk, manquant de le faire tomber par terre. Elle l’étreignit avec une force inaccoutumée, jusqu’à l’étrangler presque puis elle ficha son visage à quelques centimètres du sien.

« _Ben moi je veux bien y aller tout de suite si tu veux ! Mais que si tu… (Les mots lui manquaient. Comment exprimer son désarroi, son impuissance face à la distance et la préoccupation que sa moitié adoptait ces temps-ci ?)… Que si tu redeviens normal ! (Elle lui tapota le front avec l’index.) »

Lilynette se laissa retomber sur les fesses, assise à quelques centimètres des genoux de Starrk et déposa ses mains sur le sable. Elle prit soudainement une mine soucieuse et, inclinant juste le buste, déposa son menton sur les cuisses du Vasto Lorde. Elle leva juste les yeux en sa direction et ajouta d’un air perplexe.

« _Dis… qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début d'action, le Commencement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début d'action, le Commencement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Un RP où y'a de l'action! >
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Preval en Action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Hueco Mundo :: Mer de dunes-
Sauter vers: