Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Biographie de Coyote Starrk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Biographie de Coyote Starrk   Lun 28 Déc - 16:08

Personnage en bref :


Nom :Hawtness

Prénom :Stark

Age :Inconnu

Race & rang : (Shinigami, Arrancar, Humain,...)Arrankar, primera Espada

Aspirations : Il sert et obéis à son maître, le seigneur de Las Noches. Mais plus précisément, on ne connait pas réellement ses motivations. Par définition, l'Espada se doit de servir Aizen, puisqu'il l'a lui-même créée, et cette dernière lui doit donc allégance.

Craintes :Pour répondre à cette question je devrais tout d'abord la nuancer : "Par quoi votre personnage est-il ennuyé ? " - par pratiquement tout, il préfère ne rien faire et s'ennuyer, si l'on peut dire.

Manies : Stark a la fâcheuse manie de ne rien vouloir faire. Paresser lui convient admirablement bien. Ce trait de caractère n'est pas sans rappeler un certain Capitaine du Gotei 13...


Personnage en détails :

Description physique et vestimentaire : (7 lignes minimum)

Stark est le primera Espada, il est donc censé être le plus puissant de tous les Vastos Lorde d'Aizen. Quel design le mangaka pouvait alors bien lui donner ? Certaines fois, la simplicité en exprime plus que la complexité. Et c'est le cas pour Stark. Un homme d'une taille raisonnable, aux cheveux d'un noir profond. Et cette simplicité nous suffit amplement, nous chers lecteurs, qui nous nous demandons à quoi pouvait bien ressembler le primera Espada. Et nous ne sommes pas déçus. Stark profite d'une physionomie tout à fait standard, ce qui rend la chose bien mystérieuse. Sa puissance ne s'arrête pas à de gros bras comme certains, ou à une arme démesurée pour d'autres. Non, son physique est élancé et plutôt sec, (comme beaucoup de personnages de Bleach, me direz-vous) et, lorsqu'il vous regarde avec tout le flegme qu'il peut y avoir dans un regard, ajouté à une pointe de désintérêt total, il fait plutôt beau gosse.

Bien que son âge nous soit parfaitement inconnu, il semble être un personnage assez mûr, sa petite barbe collée à son menton pointu peut le prouver aisément. L'ensemble de son visage est fin et ses traits sont d'une neutralité exceptionnelle, surtout pour une puissance de cette envergure. Ses petites yeux noirs semblent cacher une intelligence remarquable, des petits yeux qui paraissent tout analyser et tout comprendre.

Sa tenue vestimentaire est, elle aussi, d'une simplicité bluffante. Il porte une veste en tissu qui lui descend pas plus haut que ses genoux, veste que Stark cadre et attache grâce à une ceinture noire, faite d'un léger tissu également. Le col de sa veste ressemble à celui d'une chemise, ce qui rajoute agréablement un coté "classe" au personnage, qui, honnêtement n'aurait rien besoin de plus. Mais le mangaka en remet une couche, et il munit Stark de gants blancs qui, visiblement, sont faits de la même matière que tout le reste. Avec ceci, le primera Espada a définitivement l'air d'une personne posée et bien dans son corps. Son pantalon est, lui encore blanc et assez large, certainement pour permettre de bouger sans se sentir gêné par un quelconque bout de tissu. Toute sa tenue vestimentaire est bordée d'une mince ligne noire, propre aux autres Espadas. Ce contraste noir/blanc émet une sobriété qui laisse sans voix.

Le masque de Hollow de Stark est en fait le bas d'une mâchoire, qu'il porte comme collier. Encore de la simplicité. Son numéro 1, qui, je trouve, lui sied admirablement bien, est tatoué sur le dos de sa main gauche.


Je ne pourrai malheureusement pas vous parler de l'allure qu'il a lors de sa Resurecciòn, bien que je la connaisse très bien... Premièrement car j'aimerais éviter le spoil pour ceux qui n'ont pas lu les scan, et je pense la longueur de la description suffisante ^^


Description psychologique : (7 lignes minimum)

Conformément à son physique plein de flegme et sa nature paresseuse, Stark ne fait rien de trop. J'entends par là qu'il exécute ( et encore, en râlant) péniblement ce qu'on lui demande. Il se rapproche à outrance d'un certain Kyouraku Shunsui, si bien que Tite Kubo a eu la belle idée, la très charmante idée de les opposer dans le combat Gotei 13/Espada. A quoi servirait donc de décrire les émois psychologiques du cher Primera Espada lorsque l'on a un exemple que l'on connait bien mieux ? Les similitudes entre ces deux grands combattants sont grandes, mais tout de même nuancées : Stark à tendance à voir réellement la réalité des choses, tandis que Kyouraku est plus à l'ouest, et plus porté sur des choses futiles, comme le saké ou les femmes. (j'espère ne pas me faire d'ennemis.. Hein, cher Capitaine ^^)

Comme donc stipulé plus haut, Stark est un gros flemmard. Au sens large de ce joli terme. Il pourrait, si toutefois on lui en laissait l'occasion, dormir toute la journée, ou simplement se reposer, couché et mains derrières la tête, à regarder avec béatitude le ciel. (Mais bon, au Hueco Mondo, c'est pas gagné...) Se battre est bien trop fatiguant, il n'y voit pas l'utilité. C'est peut-être le syndrome des personnages relativement forts. Ils sont trop intelligents pour trouver dans les combats un quelconque but. En parlant d'intelligence, c'est peut-être cette partie de lui-même qui lui a valut le titre de plus puissant Espada. Malgré sa flemmardise paradoxale à son titre, Stark est vif, réagissant en tous temps à son entourage, guettant une faiblesse chez son adversaire, élaborant des tactiques se développant en arborescence qui fonctionnent généralement bien. Cela le rapproche d'Aizen. On ne connait pas très bien les relations entre ces deux hommes, mais elle doit être plus qu'étroite, car de son titre, Stark est le Vasto Lorde le plus proche d'Aizen. Pourtant, Stark ne se comporte pas vraiment comme un leader, surtout envers sa seule et unique Fracciòn, la jeune et "agréable" Lilynette. En ce qui la concerne, Stark fait certainement preuve d'une patience encore plus grande qu'Ichigo envers Kon. C'est vous dire. Sa Fracciòn est une vrai pile électrique, qui ne s'arrête quasiment jamais, sauf sur ordre de Stark ou d'Aizen, et encore. Mais je ne pense pas que cela soit une mauvaise chose pour le Primera. Cela contrebalance intelligemment son coté pragmatique et posé. A eux deux, ils forment une sacrée paire. Plus tard, on apprendra des éléments intéressants sur ce qui lie Stark et sa Fracciòn. La compréhension de leurs relations mutuelles n'en sera que plus facilitée.

Au final, Stark n'est pas vraiment le stéréotype du grand méchant. Il en fait partie sans en avoir l'étiquette. Sa vie ne résume pas à de futiles buts comme ceux de Nnoitorra ,par exemple. ( pour ne citer que lui ) Son existence, ses buts et ses émotions sont troublés de mystères, ce qui provoque chez nous, chers lecteurs, une sorte de respect craintif. On ne sait jusqu'où il est prêt à aller, quelles sont ses réelles motivations. Tout ce que l'on ne comprend pas nous fait peur, et cela, Tite Kubo l'a bien comprit. Ou alors peut-être que Stark est tellement puissant qu'il ne peut logiquement pas se soucier des mêmes choses que nous, en tout cas pas au même niveau. C'est cela, être le Primera Espada.


Passé et présent de votre personnage :

[HRP : j'ai fait une histoire fictive, non relative à la vraie vie de Stark. On ne connait rien de lui, et se serait stupide de faire de fausses suppositions. En plus la présentation ne compte pas vraiment en tant qu' RP, alors...]

Dès sa naissance, Stark fut plongé dans un bain politico-apocaliptique. Je m'explique. Son paternel était un homme d'Etat : influent et riche, bel homme et célibataire. Pas étonnant donc que Stark fut la simple somme de son père et d'une jolie et jeune avocate, qui, comme vous l'aurez comprit, n'était uniquement intéressée par le titre et l'argent de son père. Elle ne voulu pas de l'enfant. la garde du jeune Hawtness fut donc attribuée à son père, qui essaya, tant bien que mal, de l'élever de la manière la plus juste possible. Mais c'était tout bonnement irréalisable. Entre les voyages incessants à l'autre bout de la planète, une pure vie de nomade, les conquêtes éphémères de son père et ses extravagances, Stark fut balloté en tous sens.

Mais cette vie dura quelques années tout au plus : lorsque son père prit sa retraite, Stark fêtait ses douze ans. Ils s'installèrent dans une énorme maison de luxe, gardée sans cesse en état par des dizaines de serviteurs. Jardiniers, cuisiniers, femmes de chambres, boulangers et bouchers, maçons... Ils avaient tout. Cette vie de rêve plut évidemment au jeune Stark, qui comme chacun l'aurait fait, devînt arrogant et supérieur. Il exigeait sans cesse des autres, sans ne rien donner en retour. Lorsqu'il devînt atrocement exécrable, son père, qui, malgré ses antécédents, avait toujours été un homme éminemment juste, le mit à la porte, sans un sou en poche. Stark se retrouva seul.

A ce moment de sa vie, il apprit l'humilité. Il travailla pour son pain et son eau, lavait lui-même ses vêtements et cuisinait ses propres plats. Il étudia le respect d'autrui, l'équité, le devoir. Mais un trait de caractère persista tout de même : la paresse. Pourtant il n'avait guère le choix, il devait bien vivre. Il n'eut plus de nouvelles de son père. Il se passionna, comme son paternel, pour la politique, mais non pour l'argent, mais bien pour le jeu de l'esprit. L'on ne s'imagine pas à quel point les hommes politiques sont manipulateurs, calculateurs, intelligents et futés. Et Stark se trouvait avoir toutes ces qualités. Il les avaient certainement héritées de son père. Puis il quitta la politique, réfutant l'idée de suivre les traces de son père, qu'il avait apprit à haïr avec le temps. Il se mit à jouer aux échecs, toujours dans l'optique du jeu et de l'intellect.

Mais lorsqu'il eut une trentaine d'année, sa vie prit une nouvelle tournure.

Son père décéda, et lui légua toute sa fortune. Stark, ne pouvant résister à la tentation de ce terrible péché capital, retourna vivre dans son ancienne maison, et retrouva ses bonnes vieilles habitudes. De mauvaises habitudes. Mais il fut puni. Un soir, et ce malgré les dispositifs de sécurité plus qu'impressionnant, des hommes s'introduisirent chez lui pour le dévaliser. Il il eut échange de coups de feu, et Stark trouva la mort.

Pour la deuxième fois de son existence, il reçut une leçon de vie. Et celle-ci fut la bonne. Mais il la reçut trop tard.

La suite est semblable à tous les autres Hollows. Stark grimpa les échelons : non pas par envie, ce qui peut paraître paradoxal, mais par relation de cause à effet. De base, Stark Hollow était bien plus intelligent que n'importe quel autre. Bien plus fort aussi. On l'attaquait, et Stark tuait l'assaillant. Jamais il ne cédait à son vice par nécessité ou par envie. Les choses étaient ce qu'elles étaient, et c'est ainsi. Son intelligence et sa rapidité évoluèrent exponentiellement, de sorte qu'il en devînt presque imbattable. Il finit par devenir Vasto Lorde, et lorsqu'Aizen trahit le Gotei 13 et se réfugia ensuite au Hueco Mondo, il lui donna le numéro 1 de sa garde personnelle, l'Espada. Nul n'en connait la cause. Mais en y réfléchissant, voici ce que l'on peut déchiffrer. Aizen est un homme intelligent. Il a forcément remarqué que Stark était doté d'une puissance inimaginable, cela est un fait. Mais au-delà de ceci, Aizen comprit quelque chose de plus intéressant. Stark n'était attiré par aucune envie de pouvoir ou de gloire. Quoi de plus loyal qu'un homme qui ne peut vous voler vos biens, simplement parce qu'il n'en a pas envie ? Stark est le subordonné parfait, et cela, Aizen l'avait bien comprit. Stark n'est et ne sera plus jamais tenté. C'est peut-être aussi en point que réside la force inhumaine de Stark : là ou les autres Espada restes cloitrés dans leurs buts, fermant leurs esprits à tout ce qui les entourent, le Primera Espada reste neutre. Le fait d'être obnubilé par quelque chose, d'y mettre toute sa force et son coeur, comme Grimmjow ou Nnoitorra, restreint leurs capacités, limite leurs connaissances et leur aptitude à acquérir de la puissance. Mais Stark, qui, malgré lui, ne fait rien pour être fort, pour ainsi dire, l'est bien plus que les autres. Aurait-il trouvé la recette miracle ? Je doute qu'Aizen soit à même de répondre. Quoique...


Nom de l'arme/pouvoir :
Spoiler:
 

Effet et forme de l'arme/pouvoir :
Spoiler:
 

Test RP :
(Pas vraiment de nombre minimum, mais au plus il y en a, au mieux c'est ! Tout en gardant une bonne qualité, évidemment).


Le vrai vous :


Prénom : Quentin


Age : 20


Loisirs : Mangas, BD, relations, RolePlay...


Estimation de votre niveau de Rp /10 :


Pays (la région si vous le souhaitez) : Suisse


Comment avez-vous connu le forum ? C'est tout une histoire. Figurez-vous que ma grand-mère m'a dit un jour qu'il était une fois une petite tourte vivant seule dans le désert. La petite tou..

.. par google. ^^



Avez-vous déjà fait du RPG ? Depuis 2 ans, sur une dizaines de forums de mangas différents.

[HRP : Je pense faire le test RP sur un autre post, je n'aurai certainement pas la place de le faire ici. Cette nuit, le prez' sera terminée.]


Dernière édition par Coyote Starrk le Sam 2 Jan - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Biographie de Coyote Starrk   Sam 2 Jan - 17:53

légende :

- Stark

- Lilinette

- Narration

- *Pensées de Stark*


___________________________________________
Attention, grand risque de spoil.



Le Primera Espada était, comme à l'accoutumée, couché sur le dos, mains derrière la tête, et avec nonchalance, regardait le faux ciel ensoleillé de Las Noches. Ce ciel était vraiment réaliste, bleu et dénué de tout nuage. Le soleil tapait fortement sur la peau de Stark, burinée par l'expérience et le poids des années. Mais ce ciel était si grand et semblait si paisible que le Primera aurait voulu s'y jeter. Pourtant il savait cela impossible, premièrement pour des raisons pratiques (tu m'étonnes...) et deuxièmement car il gardait à l'esprit que ce ciel était complètement faux. Il s'était toujours demandé par quel subterfuge Aizen avait créé ce ciel qui paraissait si réel, mais qui pourtant était loin de l'être. Peut-être que tout simplement, la totalité du Hueco Mondo, ou du moins ceux qui vivait sous le couvert du grand Palais, étaient sous l'illusion que pouvait provoquer le Zanpakutoh du maître des lieux.

*Quelle cruelle et terrible aptitude, * pensa-t'il. *Avoir le contrôle total sur un être humain. Cela le rapproche suffisamment de Dieu pour pouvoir s'en octroyer le titre.*

Stark adorait passer ses longues journées en paressant, simplement allongé le nez en l'air, à penser, à réfléchir. Ce calme était réparateur. Cela le menait à une grande sérénité intérieure, qui d'ailleurs choquait souvent ses chers comparses Espadas. Comment faisait-il pour être si puissant, et pourtant si flemmard ? Il y avait là un paradoxe que nul ne pouvait déchiffrer, sauf lui-même et peut-être Aizen. Ils jalousaient tous Stark, qui au final n'en avait pas grand chose à faire. Couché ici, au milieu de rien, seul avec lui-même et son fort intérieur, Stark ne demandait rien à personne. Certaines fois, il regrettait son vivant. Les plaines verdoyantes qui s'étendaient à perte de vue, les oiseaux de milles chants qui sucraient agréablement l'air. Toutes ces odeurs, ces belles odeurs, de miel et de pain, de fleurs et de parfums. Les petits bruit des abeilles et des sauterelles ; le grognement d'un animal sauvage retentissant dans la forêt voisine. Toutes ces chose lui manquaient. Certaines fois. Stark ne savait pas vraiment si il était autorisé d'avoir de telles pensées, en tant qu'Espada. Personne ne lui avait jamais interdit, alors il s'abandonnait à ces charmantes visions d'un passé lointain, si reposant, si beau et si doux. Mais il ne regrettait rien. La beauté du désert Blanc était autre, mais elle l'était quand même. Il pouvait aussi trouver ici le repos. Tout aurait été si parfait sans une chose, une chose qui était.....considérable. L-i-l-i-n-e-t-t-e.

- BBBBAAAAAKKKKKKKAAAAAAA !!!!!!

Stark savait qu'il ne fallait en aucun cas réagir à la provocation de sa Fracciòn, car au fond c'est ce qu'elle cherchait. Elle voulait tout simplement attirer l'attention. Un truc de fille, se disait Stark. Il fallait l'ignorer, et le plus souvent, elle se dégonflait et ne revenait pas avant une heure. ( Tout au plus... ) Mais aujourd'hui, elle semblait particulièrement excitée. Stark comprit sur le moment qu'il ne devait pas la laisser dormir autant, vu qu'elle reprenait ses forces à une vitesse ahurissante... Une petite pile de très bonne qualité, en somme. Mais Stark ne la grondait pas trop, il avait acquis patience et flegme. De plus, il aimait Lilinette de tous son être. N'oublions pas qu'elle et lui ne formaient qu'un.

Stark se devait donc de faire abstraction, et la plupart du temps, il y arrivait. Sauf bien sûr quand elle commençait à lui sauter dessus, pieds dans la figure. Comme en ce moment.


- Baka baka baka B-A-K-A ! réveilles-toi ! allez viens on joue ! On va jouer à tuer des Adjudas !! viens viens viens V-I-E-N-S !

- Pas encore, fillette. Laisse-moi dormir un peu plus longtemps. Tu peux les tuer toi-même, les Adjudas.

- Maais eeuhh, sans toi c'est pas drôle, ça va moins vite et c'est moins joli. S'il-teuuh-plait...

Stark, le coeur sur la main, se vit finalement contraint d'accepter. Il voulait voir le bon coté des choses. Après avoir assouvi les caprices de la gamine, peut-être pourrait-il dormir en peu. Il faut toujours espérer...

Il se releva péniblement et s'étira de tout son long, en poussant un grognement. Il dépoussièrera ses épaules après avoir fait rouler ces dernières, et s'étira encore une fois. Lilinette, impatiente, l'agrippa par la manche et l'emmena en direction du désert. Stark se laissa faire, si il ne voulait subir de plein fouet une autre crise. La marche fut longue, le soleil brillait avec puissance au travers des nuages gris du Hueco Mondo. Lilinette disait avoir aperçu un petit groupe de Hollow qui semblait perdu au milieu du désert. La cible parfaite, selon elle. Stark la laissait la guider, tout sachant ou il allait. Il avait bien conscience que sa Fracciòn ne trouverait probablement pas le chemin du retour. Après une petite demi-heure de marche, et toujours tiré par la manche par Lilinette, Stark s'endormit. En marchant. Si si, c'est possible. La preuve est que la fillette le réveilla aussitôt par une gifle dont, selon elle de nouveau il avait bien cherché. Ils continuèrent et continuèrent, encore et encore, au milieu d'une mer de dunes blanchâtres qui s'étendaient à perte de vue. A trop y regarder, on y voyait de grandes vagues au milieu d'un océan paresseux. Cela avait quelque chose de reposant, d'hypnotisant. Et Stark lutta pour rester éveillé. Finalement, une centaine de mètres devant eux, on apercevait de petites taches noires qui se glissaient langoureusement sur le sable chaud. La demoiselle poussa une exclamation, mais Stark lui fit avec autorité signe de se taire. La chasse commençait. Stark possédait la plus grande rapidité parmi tous les être vivants au Hueco Mondo ; il ne lui fut donc pas difficile de parcourir une si longue distance d'un claquement de doigts, grâce au Sonido, Lilinette sur son dos. Ils déboulèrent en plein milieu d'un groupe d'une dizaine de Hollows, du menu fretin pour un Espada. Les Hollows reconnurent Stark immédiatement : mais ou est donc l'utilité de savoir qui l'on a en face de soi si l'on sait n'avoir aucune chance de lui échapper ? Bref, en quelques instants, Stark et Lilinette eurent déblayé le terrain. Quelques restes par-ci par-là prouvait la rapidité fulgurante de l'attaque. Les Hollows avait du subirent un sacré choc : c'est un peu comme lorsque vous voyez une enclume vous tomber sur la tête, mais trop tard pour vous en échapper : vous voyez donc l'enclume grossir et attendez le choc. Il arrive, et vous êtes mort. Tout simple ! C'est cruel à dire, mais les pauvres Hollows avaient vécu a peu de choses près la même histoire. C'est cela, être un Espada. Stark et Lilinette n'avaient même pas eu besoin de leur Resurecciòn, pas plus qu'ils n'avaient eu à dégainer leurs Zanpakutôs.

Alors que Lilinette insista maintes et maintes fois pour trouver un autre petit groupe à "dégommer" comme elle le disait, Stark sentit une perturbation dans le flux de Reiatsu du Hueco Mondo.


- Hoho ! Pas mal, le p'tit rouquin. S'étonna-t'il.

Lilinette ne sembla pas comprendre. Elle crisa pour savoir de quoi il était question, mais Stark lui dit simplement qu'il fallait rentrer, et qu'il n'accepterait aucune contestations. Il semblait sérieux, et la demoiselle se la joua mea culpa.

Le voyage de retour se déroula bien plus rapidement qu'a l'aller, et quand finalement ils arrivèrent à Las Noches, Stark ne se dirigea par vers sa chambre personnelle, mais bien vers la salle de réunion. Il somma Lilinette de rester sagement devant la porte, et d'attendre son retour sans faire de scandale. Elle accepta mais alla bouder dans son coin. Plusieurs autres Fracciòn d'autres Espada attendaient devant la porte. Stark savait très bien qu'il était en retard, il devait se presser. Des choses importantes allaient se dérouler a partir de maintenant, et Aizen n'accepterait aucun faux pas. Stark poussa largement la porte double qui donnait sur la pièce en question. Plusieurs regards se retournèrent mais le Primera Espada n'y prêta pas attention. Il fila s'asseoir à sa place habituelle, et attendit patiemment que le Maître des lieux détende l'atmosphère. Aizen se leva et commença à dire quelque chose.

En vérité, Stark n'entendit pas les paroles de son maître et seigneur. Il s'était endormi. La journée avait été longue, il fallait se reposer.

De toute façon, du point de vue de Stark, pourquoi une telle réunion pour si peu ? Le Gotei 13 ne l'effrayait pas. Et les intrus de Las Noches avaient l'air de bien se débrouiller, mais Stark s'en fichait, il avait autre chose à faire. Avec la bataille qui s'annonçait, il aurait peut-être la chance de rencontrer un homme qui pourrait lui faire face.


*- Autant flemmard que moi, si possible...*


Dernière édition par Coyote Starrk le Sam 2 Jan - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Biographie de Coyote Starrk   Sam 2 Jan - 17:54

Nom de l'arme/pouvoir/pantin:

Lilynette, Los Lobos

Physique :


Force physique :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Agilité : (exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Réflexes(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Endurance :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Resistance :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Beauté :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)

Adresse au combat :

Shunpo/Sonido:(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Attaques armées:(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Mains nues:(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Parade:(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)

Mental/ caractère :

Intelligence :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Sociabilité :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Patience / Self contrôle : (exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Gentillesse :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Arrogance :(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Mémoire:(exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)
Prestance/Aura : (exécrable/mauvais/bon/très bon/optimal)


RP's :

Calme perturbé
Début d'action
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Biographie de Coyote Starrk   

Revenir en haut Aller en bas
 
Biographie de Coyote Starrk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biographie de Desaix
» Biographie De Sénarmont
» Une biographie édifiante de Sarkozy
» Coyote Town, Bang ! NOUVEAU
» PRÉDATEUR - COYOTE /// CONFIRMÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: Règles, Présentations, FAQ :: Présentations :: Fiches techniques/pouvoirs :: Fiche technique / Arrancars et hollows-
Sauter vers: