Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est temps. TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yamamoto Genryuusai
PNJ / Capitaine-Commandant du Gotei 13
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 106
Localisation : Ichi Ban Tai
Date d'inscription : 12/03/2009

Feuille de personnage
Faction: 1ère division
Niveau:
39/40  (39/40)
Nom de l'arme: Ryujin Jakka

MessageSujet: Il est temps. TERMINE   Mer 30 Déc - 18:12

Les rapports croulaient. Cela faisait longtemps que le vieil homme n'en avait pas vu un tel nombre. Il devait impérativement tous les lire, car on pouvait dire qu'en ce moment, la Soul Society était un endroit apocalyptique. Entre l'attaque de ces curieux êtres qu'on appelait Bounts - et dont la révolte serait, selon les rapports, très prochainement matée - et ces Ryôkas au sang chaud qui débarquaient de nul part, le vieil homme était très occupé. Pour ne rien arranger, les 46 membres du Chuo semblaient complètement obsédés par l'exécution de la traîtresse Kuchiki Rukia. Dans exactement 72 heures, il devrait l'amener à la colline du Soukyoku, et punir son audace. Fronçant les sourcils, Yamamoto replongea dans les rapports de la 10ème Division. Le Capitaine Hitsugaya avait écarté la menace provenant d'un des Ryôkas, qui, semblait-il, était sur le point de battre le lieutenant de la première Division. Voilà qui était surprenant. Le vieil homme connaissait la puissance de son subordonné, et son esprit devenait sceptique à la proche pensée qu'un simple Ryôka pouvait rivaliser, voir surpasser un lieutenant du Gotei 13. Mais la menace s'était estompée aussitôt qu'elle était apparue. Les Reiatsu des autres Ryôkas étaient insignifiants. Ils ne poseraient pas vraiment de problèmes.

Alors que le vieil homme s'apprêtait à lire un rapport de la onzième sur la révolte des Bounts, quelqu'un tapa à sa grande porte
.

- Entrez.

Un homme provenant de la 2ème Division entra, visiblement essoufflé. Il apportait d'urgentes nouvelles.

- Yamamoto-Sôtaicho, les 46 ont une nouvelle fois parlé. L'exécution de la traîtresse Kuchiki Rukia doit se faire... ce soir même. A l'aube demain matin, tout leurs ordres devront êtres effectués.

Le vieil homme s'enfonça un peu plus dans son siège. Ses rides, déjà profondes et nombreuse, marques indéniables de son grand âge, s'étirèrent encore un peu plus. D'une voix profonde et peinée, il dit :

- Disposez.

Lorsque l'homme eut quitté son bureau, le capitaine-commandant soupira. Bien que possédant un âge très avancé, il avait cependant encore beaucoup de courage et de vigueur. Pour preuve, malgré la fatigue que sa condition devait lui apporter, il ne manquait à aucun de ses devoirs ni aucune de ses obligations. L'exécution de Kuchiki Rukia avait donc été jugée par les 46 de Chuo comme prioritaires sur le reste.

Yamamoto Genryuusai soupira à nouveau. Etrange. Cette attitude de la part de la chambre de direction était étrange. Bien entendu, il était arrivé, dans la longue vie du capitaine-commandant, que les décisions des dirigeants soient erronées, mais le cas était particulièrement flagrant à l'heure actuelle. La jeune Kuchiki avait-elle commis un crime d'une telle envergure ? Les ryokas ne risquaient-ils pas de voulir la venger avec deux fois plus de violence ? Quoiqu'il en soit, les combats n'étaient pas près de finir. Malgré ses interrogations, Yamamoto avait toujours eu raison de faire confiance au siège de Chuo. Leur justice rendait le bien au Sereitei et à toute la Soul Society, et il n'y avait pas à douter.
Le vieil homme se leva de sa chaise, et marcha d'un pas assuré vers la porte. Pour une fois, il ne serait pas escorté par Sasakibe, mais cela n'aurait de toute façon rien changé.

Il envoya, avant de sortir du balcon sur lequel se tenait son bureau, trois papillons de l'enfer. L'un avait pour mission de prévenir la seconde division de l'exécution de Kuchiki, pour qu'ils préviennent à leur tour les autres divisions armées, le second devait annoncer aux nécromanciens la sortie du sceau du Sokyoku, et le dernier la sortie de prison de la condamnée vers un lieu autrement plus terrifiant. Puis il poussa la porte. Direction : la colline de l'exécution. Accompagné ou non, c'était un devoir immense pour lui que d'assister à un tel évènement. Il en avait pourtant vu, des morts et des condamnations. Mais jamais l'une d'elles n'avait semblé aussi peu propice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 59
Age : 27
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
Faction:
Niveau:
40/40  (40/40)
Nom de l'arme: AdminSuperSlashmaru

MessageSujet: Re: Il est temps. TERMINE   Mer 30 Déc - 21:29





Nom : Kuchiki Rukia

Zanpakutôh : Sôde no Shirayuki

Niveau : 25

Section : 13ème Division


___________________________



Gladiator Soundtrack



C'était une belle journée. Les nuages coursaient le vent dans le ciel ; et le bleu de l'infinité céleste se reflétait dans ses yeux. Des yeux qui avaient perdu ce pour quoi ils sont. Ces yeux n'exprimaient plus rien. Ils appartenaient à quelqu'un qui avait du faire un pas hors de ce monde ici-bas.

Des yeux résolument tournés vers l'avenir. Un avenir qu'ils ne connaissaient pas encore, mais dont ils avaient du s'affranchir du passé, pour ne pas avoir la honte de laisser quelque chose derrières eux. Des yeux qui s'étaient fermés aux émotions du cœur. Des yeux qui s'étaient baissés, pris d'angoisse, devant le regard d'une personne. D'un homme. Qui appartenait, selon les vœux de ces mêmes yeux, au passé de leur propriétaire.

Kuchiki Rukia ne le verrait plus jamais. Ce jeune imbécile... Ce jeune imbécile qui avait changé sa vie. Au moins autant qu'elle avait participé à la transfiguration de la sienne. Mais rien ne servait de ressasser. La souffrance libérée était contraire au code guerrier Shinigami. Et si elle, femme, devait mourir ici et maintenant, elle ne voulait pas que ses larmes brouillent le paysage somptueux de la Soul Society qui s'étendrait sous ses pieds. Lorsque le moment serait venu, elle voulait voir le soleil se lever, grand, majestueux et fort, et elle voulait le voir briller petit à petit, puis grandir, grandir et grandir encore ; jusqu'au moment ou ses rayons transperceraient la voûte Divine ; et réchauffant, de par la bienveillance de ses intentions, les âmes solitaires et perdues qui n'avaient que lui. Elle voulait voir les verdoyantes prairies s'étendre à l'horizon, terre qui rejoignait le ciel, formant une entité unique, un seul tout, un doux morceau de musique qui ne signifiait quelque chose que lorsqu'il était joué dans son intégralité. Alors, Rukia s'envolerait, le cœur léger, les ailes dressées et les yeux rivés devant elle, plongés dans la lumière qui l'accueillerait en elle. Sa vie d'être vivant prenait fin, finalement. Elle arrivait plus tôt qu'escompté ; mais qu'importait. Elle partirait sans regrets. C'était ce qu'elle désirait.

Un pas avait déjà été fait dans l'au-delà.

Là-ba, elle marcherait seule, sans se retourner, l'esprit serein, les yeux dans le cœur. Et alors, les somptueuses plaines sauvages de la Soul Society laisseraient place à quelque chose d'encore plus grand ; plus beau que tout ce qui serait humainement imaginable.


Sa peau frissonna. Ses cheveux ondulèrent par la brise matinale. Ces mêmes yeux qu'auparavant, inchangés, vides, regardèrent la procession censée l'amener sur le lieu de sa mort. A sa tête, le chef suprême du Gotei 13 ; lui-même s'était déplacé.

Du somment de sa tour de cristal, elle se leva. Ses mains effleurèrent les marches dures et froides sur lesquelles son corps s'était assoupi. Un pas après l'autre, elle descendait. En bas, on l'attendait. De son propre chef, elle tendit ces mêmes mains, quelques secondes encore si libres, pour qu'on les lui attachent. Ce fut fait.

Puis, l'air libre. L'aube. La colline de la fin. Les verdoyantes prairies de la rédemption. Le vent frais et réconfortant qui caressait sa peau, tel un amant touche sa princesse pour se faire pardonner de ce qu'il s'apprête à lui faire.


Rukia ferma les yeux. Elle n'en avait plus besoin. On la guidait. Elle les ouvriraient une nouvelle fois seulement à la toute fin.

Pour voir le soleil s'épanouir, grandir. L'un naît, alors que l'autre meurt.

Ainsi vont les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il est temps. TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "En tuant le temps on blesse l'éternité" [Ryujia Dragonstone/Bonnie Flinfletcher] [TERMINE]
» Je reviens parmi les vivants ~ Le temps des mensonges est terminé
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Soul Society :: Sereitei :: Siège de la 1re division-
Sauter vers: