Bleach Le RPG

Forum RPG entièrement cadré sur l'univers du manga Bleach ! Venez incarner votre personnage préféré de la série, et surtout, amusez-vous !
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Lun 24 Mai - 21:29

Cette fois-ci, pour une raison qui lui échappait, Lyl n’avait pas pus participer à la "réunion". Aucun détail ne lui avait été donné, aussi bien sur les participants que sur le motif de cette convocation étrange. N’était-elle pas assez digne de confiance pour être mise dans la confidence. N’avait-on pas assez confiance en l’ex shinigami ? Cette idée chagrinait la nécromancienne. Inquiète sur le sujet, la jeune femme faisait les cents pas près de la pièce. Quand elle s’arrêtait de marcher, elle fixait les grandes portes d’un air renfrogné et triste à la fois.
Maudissant sa nature de shinigami, la jeune femme alla trouver refuge contre un mur. Là, elle s’y adossa bras croisés et resta ainsi quelques secondes. Elle ne tenait pas en place, elle n’avait qu’une envie ; entrer, pousser ces portes, être dans la confidence. Lyl connaissait Gin depuis des années, cependant, leur rapport allait de simple maître à sujet. Jamais il ne s’était intimement confié à elle, jamais il n’avait fait part de ses émotions ou pensées. Malgré tout, Lyl attendait, peut être qu’un jour la glace se briserait mettant la jeune femme dans la confidence. Quoi qu’il en soit, elle était prête à soutenir son maître, prête à donner sa vie pour lui. Titillée par ces sombres pensées, Lyl se laissa glisser contre le mur pour toucher terre.
Assise, elle retrouvait sa quiétude. La shinigami renversa sa tête en arrière et entoura de ses bras ses jambes. Ainsi, les minutes passèrent et les ténèbres l’engloutirent pour la plonger dans un sommeil léger sans crier garde.

Alors qu’elle voguait dans les ténèbres, Lyl fut réveillée par un bruit plus ou moins étrange. C’est avec difficulté qu’elle ouvrit tout doucement les yeux et aperçut ses genoux. Lyl referma les yeux pour les ouvrir quelques secondes après avec vivacité. D’un bond elle se leva le cœur chancelant, que s’était-il passé ? S’était-elle endormie ? Où était Gin Ichimaru ? Lyl examina la pièce, comme ci que celle-ci lui donnerait des réponses. Si son maître était passé, il n’aurait pas hésité à la tirée de sa sieste inattendue et grossière. Comment pouvait-on s’endormir à un moment pareil ? Lyl était tout simplement le genre de personne imprévisible et parfois surprenante qui pouvait s’endormir à n’importe quel moment, dans n’importe quelle situation. Pour causes ; son inconscience ou bien une fatigue cumulée. Dans tout les cas, la seule chose qui pouvait troubler son sommeil était tout ce qui concernait son maître. Mis à part ça, le reste lui était bien futile et ne l’empêchait pas de dormir. Cette fois, c’était différent, la fatigue avait eut raison d’elle.
La nécromancienne replaça bien ses cheveux et sa robe avant de ne s’approcher de la porte dans le but d’essayer de percevoir des bruits. Avec de la chance, elle entendrait la voix de son maître.

Lyl traversé les quelques mètres qui la séparaient des portes quand soudain celles-ci s’ouvrirent. Le cœur de la shinigami fit un bond, celui-ci s’emballa d’avantage lorsque la personne désirée en sortit, Lyl s’arrêta net pour s’incliner respectueusement. Sans dire un mot, les mains jointes et portées sur sa poitrine, la jeune femme s’approcha de Gin sans attendre que celui-ci lui dise de se redresser.
A présent le visage de Lyl avait une expression aussi indéchiffrable que le sourire d’Ichimaru. Machinalement, la nécromancienne tentait de déchiffrer l’expression de l’homme afin de savoir son état d’esprit. Savoir si la réunion lui avait plus ou moins satisfait.

Revenir en haut Aller en bas
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Mer 26 Mai - 19:56

La routine continuelle d'une position de bras droit consiste à participer passivement à toutes les réunions, de près ou de loin, assis ou tapi dans l'ombre. C'était précisément la fonction qu'avait Gin en ces moments d'ennui où son mentor se prenait de l'envie de faire passer un breefing à l'espada toute entière, ou à certains de ses sujets. Certes, c'était souvent divertissant (car cela ne pouvait être autrement auprès d'Aizen, chose qu'Ichimaru avait toujours pensé, souriant d'aise devant les tortures physiques et psychologiques que son maître se plaisait à infliger à ses hommes), mais il arrivait qu'il ne se passe rien d'important, par exemple quand Grimmjow n'était pas là pour interrompre chaque mot d'un grognement réprobateur, ou quand Tosen se contentait d'actionner les manivelles de projection sans tenir compte des remarques viles que lui adressaient certains arrancars frustrés qui aimaient déverser leur colère sur le troisième commandant de Las Noches (ici encore, Grimmjow était visé). Il était cependant à noter que, s'il était fort calme de nature, Kaname n'était pas à sous-estimer, de son côté, et quand il désirait faire entendre sa voix, seul Aizen lui-même était en mesure de l'arrêter.

Quoiqu'il en soit, cette réunion avait été de celles ou Gin s'était particulièrement fatigué à compter le nombre de demi-dalles au sol : à côté, l'on discourait des méthodes à adopter pour renforcer la charpente du toit nord. Passionnant à un point tel que Starrk n'avait pour une fois pas été le seul à s'être endormi, rejoint par Gin lui-même, dont l'absence d'avis dans les débats ne peinait personne, puisqu'il n'adressait jamais la parole qu'à quatre privilégiés dans ce palais : en dehors de son capitaine respecté et de son collègue Tosen Kaname, il se plaisait faire des farces (que certaines mauvaises langues appelaient "méfaits") en compagnie d'un jeune arrancar du nom de Luppi, et d'une jeune fille qui le suivait comme son ombre depuis quelques temps. Il se posait d'ailleurs quelques questions sur cette personne, mais il avait déjà pu acquérir la certitude qu'elle lui était toute acquise. L'idée qu'elle put le trahir ne lui avait pas même effleuré l'esprit tant ses réactions prouvaient son entière obéissance. En ce sens, elle ressemblait beaucoup à Izuru... Alalah, ce cher Izuru~ espérons qu'il aille bien ! Il n'était pas très malin, mais fort respectueux, courageux et naïf à souhaits ! Le contraire des deux autres hommes de main de Gin, actuels membres de l'Asta : un rustre à la force impressionnante et une furie tacite. Hum.

Baillant sans se retenir, Gin constata avec complaisance que la réunion touchait à sa fin : même Aizen parut prendre quelques minutes à réveiller totalement ses jambes endolories par la fatigue, et congédia son beau monde d'un mouvement las de la paume. D'ordinaire, Gin aurait pimenté son geste d'une remarque fort à propos, mais, sentant l'humeur monter, il haussa les épaules et emboita tardivement le pas à l'espada qui sortait vers ses quartiers. A coup sûr, il trouverait à l'entrée sa chère suivante l'attendant... Quel courage ! Il n'aurait pas attendu des heures devant une porte close sans un espoir qu'elle s'ouvre, lui ! Dépassant le seuil de la sortie, il tourna la tête : un claquement sec lui avait indiqué que sa jeune courtisane (il se plaisait à l'appeler ainsi~) venait de se courber de toute sa petite taille. Quelle déférence ! C'était un peu pompeux, à vrai dire...


"Eh bien, Lyl-chan, tu es restée ici tout ce temps ? J'admire ta patience, vraiment ! "


Il s'était souvent interrogé sur les motivations de cette jeune fille, avec qui il ne parlait jamais que pour briser un silence de glace, et de sujets fort dénués d'intérêts ; si le temps si morose n'était pas ce dont il conversait ordinairement, il n'entamait jamais avec elle de grandes discussions à haute valeur philosophique. A vrai dire, il se moquait un peu de cette pauvre gamine dont l'expression humble et l'avis ne semblait décrire qu'un sentiment de respect tacite sans véritable contenance. Pas qu'elle soit ennuyeuse, non, elle le divertissait mieux que ces réunions, mais... elle aurait pu montrer plus d'entrain. Ichimaru Gin n'était de son côté pas un homme à se soucier de son entourage comme il le devrait, et entretenir des relations sans autre but que celui de se rendre plus sociable n'était d'aucune utilité à ses yeux, si on pouvait rien en tirer de sadiquement jouissif. Pourtant...cette fille...Elle avait certains airs qui le rendait mystérieusement nostalgique. Ses yeux si ternes dans l'obscurité lui rappelait un visage plus pauvre encore, une main tendue qu'il avait saisie, un sourire d'un instant... Misère. Il l'avait quitté, et ne parvenait cependant pas à s'en détacher, quoiqu'il fasse. Peut-être cette pointe de naïveté si séduisante sous les traits d'une femme accomplie était-elle le point commun entre elles ?
Gin secoua légèrement la tête. Quelle connerie, la nostalgie, au fond. Hum, il était grand temps d'y aller, autrement, il allait prendre racines. Avançant doucement, il intima à sa subordonnée de le suivre. Le couloir illuminé devant eux résonna sous ses pas, dans un silence de mort.


"-Quelle ambiance, tu ne trouves pas ? Alors, qu'allons-nous faire aujourd'hui ?" lança Ichimaru, toujours souriant. S'il avait bien questionné sa jeune compagne, il savait bien que c'était inutile : deviner ce qu'elle répondrait était aisé pour un esprit manipulateur,vif, et surtout très habitué. "Comme vous le désirez, Ichimaru-sama". Hum, vraiment pompeux ! Il fallait prendre les devants pour éviter l'ennui que livrerait invariablement une telle conversation, ce qui ne pourrait que rendre plus fatigante cette journée déjà bien salie par ce rassemblement ensommeillé.

"-Dis-moi, Lyl-chan... Tu ne m'as jamais vraiment parlé de toi, à vrai dire~"

Il avait dit cela se retournant, ne désirant pas manquer un mouvement, une expression de la part d'Amano. Toute réaction, en définitive, était sans doute susceptible de l'amuser, et cette idée ne pouvait lui déplaire.
"-Pourquoi avoir choisi de nous suivre, en vérité ? Je sais que nombre sont ceux qui idolâtrent le capitaine Aizen pour ses idéaux ou sa force actuelle, mais qu'en est-il de toi, réellement ?"

Et Ichimaru Gin sourit en s'approchant d'un pas de sa suivante. Devant l'immensité de la salle, qu'était-il ? Rien de plus qu'une zone de tension indéfinissable, car insaisissable, impossible à cerner.

_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Lun 31 Mai - 20:15

Un acquiescement, un simple acquiescement positif de la tête en guise de réponse. En effet, Lyl était restée plus de la moitié ici, derrière ces portes, à attendre. Hors mis la première heure, le temps s’était vite écoulé. Rien de tel qu’une petite sieste pour faire passer le temps. Passive, la jeune femme regardait ses pieds ne remarquant pas le temps d’arrêt du garçon. Ce fut seulement lorsqu’il se mit en mouvement qu’elle remarqua ce laps de temps calme et figé qu’il avait marqué. Mais pourquoi donc ? Peut être attendait-il une réponse plus constructive de sa part. Tandis que Gin marchait, Lyl regardait cette ombre blanche prendre de la distance l’air interrogateur. Lyl ne se fit pas prier lorsqu’Ichimaru lui suggéra de le suivre.
La jeune femme lui emboîta le pas sans tergiverser d’avantage.


"Quelle ambiance, tu ne trouves pas ? Alors, qu'allons-nous faire aujourd'hui ?"

Lyl leva les yeux au plafond, depuis son arrivée au Hueco Mundo, l’ambiance avait toujours été la même. Enfin, presque. Certains arrancars aimaient se donné en spectacle ce qui engendrait certains conflits, seules distractions de la nécromancienne. C’était toujours divertissants de les voir se chicanés, se battres.
Un peu en retrait, Lyl réfléchissait à la question de son maître. Une question qui lui demandait pas mal de réflexion. Allez savoir ce qu’il avait dans la tête en demandant à son « larbin » quel pourrait être le programme de la journée. S’efforçant d’être le plus irréprochable possible et enthousiasme à toutes propositions de la part de l’homme, Lyl se devait de réfléchir. Réfléchir afin de proposer une échappatoire pour cette journée aussi ennuyante et répétitive que les précédentes.
Hélas, ou heureusement, Lyl n’eut pas le temps de faire la moindre proposition. Bien que dans sa petite tête un tas de trucs fusaient. Mais rien qui aurait pus être susceptible d’intéresser le bras droit d’Aizen. Ichimaru enchaînait sur un sujet totalement inutile et inintéressant.
Ahhh misère… Pourquoi avoir fait une chose pareille Ichimaru, à croire que les options de Lyl niveau sociable étaient limitées.

La shinigami fit une moue légèrement renfrognée. Fixant, un peu déroutée par ce nouveau sujet, le sol, Lyl leva les yeux lors de la seconde partie. Etait-ce un interrogatoire ? Gin s’était arrêté, elle s’arrêta également avant de ne jeter un regard lassé sur les côtés. Peu importe là où elle regardait tant que ce n’était pas le visage et le sourire indéchiffrable du garçon. C’était si perturbant. Finalement, après quelques secondes de silence, un silence de mort, Lyl leva un regard doux et songeur sur le visage de son maître. Plusieurs questions lui vinrent alors en tête ; était-il réellement intéressé ? L’apprèciait-il ? Pourquoi ce sourire ? Depuis combien de temps n’avait-elle pas sourit elle-même, un sourire joyeux ?
De sa voix naturellement douce et suave, Lyl répondit la tête légèrement levée pour voir son interlocuteur et surtout pour examiner sa réaction…


"Ichimaru-sama, sans vous manquer de respect, êtes-vous déjà à court de conversation pour me questionner sur mes motivations ? De plus…vous les connaissez certainement…"

En temps normal, Lyl se contentait de répondre tel un gentil toutou aux ordres de son maître. Cependant, tout comme elle, Ichimaru était un homme qui se lassait vite du quotidien. La vie de Lyl n’était pas intéressante, elle se résumait en un gros vide qui ne demandait qu’à être comblé. Une sorte de vide qui doit être souvent rempli de nouvelles choses diverses et variées.
Persuadée qu’en aucun cas Gin prendrait mal sa question, Lyl soutint son regard enfin ses paupières dans l’espoir d’y apercevoir quelque chose de nouveau. Il était temps de montrer un peu de caractère, le pauvre devait avoir l’impression de parler à un mur, à une enveloppe vide.
La nécromancienne détourna le regard avant de soupirer doucement. Elle ne voulait pas l’offenser, simplement l’intéresser. Difficile de comprendre et divertir quelqu’un qui ne montre qu’une facette de sa personnalité.
Sans trop laisser le temps à Gin pour répondre, Lyl reprit doucement en levant à nouveau ses yeux verts…

"Pourquoi ne pas parlé de vous ?" Repartait-elle d’une voix peu sûre de ses propres propos.

Question risquée, Lyl le savait, tout comme elle était persuadée qu’il l’enverrait bouler. Elle avait quand même tenté le coup, Ichimaru était si imprévisible et puis... elle n’avait plus rien à perdre.
Les yeux rivés sur l’homme elle attendit, espérant avoir dévié le sujet précèdent, espérant une réponse qui lui serrait positive, bien qu’elle s’attendait au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Ven 11 Juin - 12:24

Était-ce de la timidité ou un calcul intelligent de circonstance, visant un but obscurcit sans doute par la voûte elle-même du ciel sombre du monde ? Gin sourit de son propre élan poétique, qu'il railla intérieurement. Il connaissait à vrai dire trop peu cette fille pour qu'il puisse répondre à cette interrogation ; les faits n'en restaient pas moins là et bien là : elle avait esquivé sa question et tenté de la détourner vers lui-même. Que c'était habile, huhu ! Peut-être la compagnie d'un tel maître lui avait-elle donné une légère tendance à le singer dans des paroles mesquines ; elle apprenait vite, tant mieux pour elle. Pour sa part, Ichimaru ne s'intéressait pas plus aux réponses à sa question qu'à la véritable réaction qu'elle aurait provoqué. Cette Amano avait bien joué, et contré son soufflet avec son propre jeu, cependant... il y avait peu de chance que lui-même se perde face à un art dont il était probablement le maître incontesté : l'impertinence, la manipulation et la ruse ne lui faisaient jamais défaut, et il ne manquait pas de les exercer quand l'occasion s'y prêtait. En vérité, il n'avait sans doute jamais retiré ce masque souriant, et n'en avait presque pas laissé paraitre le revers, qui se résumait à la connaissance actuelle à son sérieux auprès du capitaine Aizen, et ce visage qu'il avait malgré lui laissé figé dans les yeux de son amie...

Aux côtés de Lyl, Gin n'avait aucun gêne à user de ses artifices les plus communs : il choisit tout simplement d'ignorer les dires de sa subordonnée et reprit sa marche dans le couloir, priant intérieurement pour qu'un évènement hors du commun vint percer la monotonie de sa promenade. Il avait bien envie de titiller encore la jeune fille, mais la platitude de ses réponses ordinaires n'était que plus lassante. Cependant, cet élan de verve qu'elle avait présenté un instant plus tôt devait bien venir de quelque part, et Ichimaru, intrigué, se demandait ce qui avait bien pu se produire pour qu'on lui répondît ainsi.Peut-être la longue attente l'avait-elle mis sur les nerfs ? Ou alors...mais c'était indiscret ! Malheureusement, l'indiscret plaisait à Gin, un visage honteux était toujours amusant à voir.


"-Tu me sembles taquine, aujourd'hui, Lyl-chan... serait-ce tes règles qui te dérangent ?... Oh, excuse-moi, ce n'est pas très poli de ma part~"

Pour l'agression verbale et le côté indiscrétion, c'était fait. Boah, elle ne le prendrait assurément pas mal, et de toute façon, Gin ne s'attendait pas à une réponse...si réponse il devait y avoir, elle n'en serait que plus amusante. Et puis, elle n'avait pas à se plaindre, si son cher lieutenant avait été avec eux, nul doute qu'elle en aurait pris pour son compte et bien plus, comme il connaissait son rustre soldat Hayato. Bah ! Gin marchait toujours, sans même s'assurer qu'il était suivi, ce qui ne devait pas manquer. Le silence, percé par le bruit de ses pas que l'écho du dôme répercutait, formait autour des deux compagnons une bulle qu'on aurait pu assimiler à un vide profond. Le capitaine traître s'étira à nouveau en baillant, puis tourna lentement la tête en direction de Lyl. Comme il le pensait, elle était toujours là, à le suivre de quelques pas.

"-Tu voulais que je te parle de moi... C'est étrange, comme question ! Ne me dis pas que ce serait une sorte de drague ? J'en serais flatté, ceci dit~"


Gin ne fit pas d'allusion au fait qu'il avait été le premier à entamer la discussion, mais de toute façon, il était clair aux yeux de tous qu'il n'avait posé sa première question que pour tromper l'ennui, et que celle qui venait n'était qu'une énième pique lancée vers sa pauvre suivante... Et si elle faisait preuve d'autant de ruse que la première fois, le débat pourrait s'annoncer coriace, et passionnant. Ecraser son adversaire d'un coup stratégique et bref ne faisait pas partie de l'esprit de l'ex-capitaine de la troisième division, qui préférait en finir à petit feu, observer un visage s'effondrant, démoralisé, en détresse, vaincu par la pression psychologique infligée. Q'y avait-il de plus drôle ? L'humour, ma foi, était bien la seule chose qui pouvait sauver l'esprit d'un décor aussi morne. Voyons donc comment la suite allait se profiler, enfin.

Spoiler:
 

_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Ven 6 Aoû - 13:39

D'une nature nonchalante et calme, Lyl ne montrait aucune réaction. Plus rien ne pouvait perturber notre exilée depuis sa rencontre avec cet homme, Ichimaru. Le pas lent et léger, elle laissait pendre ses bras fixant d'un regard vide un point fixe devant elle. Ce point, il lui permettait de ne pas trop réfléchir et de se contenté de marcher. Aussi dévouée et obéissante qu'elle paraissait, la jeune femme leva un sourcil intrigué sur son maître. Quel indiscrétion, c'était amusant, du moins pour Lyl. En aucun cas elle fut gênée par ces mots, par cette indiscrétion. Gin était ainsi, perturbant, taquin et imperturbable. Le caractère de Lyl n'était pas si différent, en quelques sortes.

-Je ne crois pas être indisposée, disait-elle d'une voix monotone et aucunement dérangée.

Elle en vint à se demander si l'homme était un vampire, réflexion idiote mais que voulez-vous, à force de voir défiler le temps sans animation, elle commençait à divaguer sérieusement... Lyl rabaissa son sourcil après avoir entendu les fausses excuses du jeune homme. En effet, elle pouvait affirmer que celles-ci étaient fausses, tout comme son sourire, sa façon d'être, un vrais acteur. Personne ne pouvait savoir se qui se tramait dans cette charmante et fourbe tête. Il était si...si tordu! Bien évidemment qu'il n'était pas désolé, il prenait un malin plaisir à taquiner son larbin, à la rabaisser. Cependant, Lyl montrait une façade aussi dur que l'acier, elle ne se prenait jamais au jeu. Bien qu'il faille être maso' pour apprécier la compagnie de cet homme, Lyl ne l'était pas mais se plaisait à ses côtés.
Une fois de plus, un silence de mort régnait, c'était si triste, si...souvent. Une fois de plus, Gin entreprit de briser ce silence pour lui faire une nouvelle remarque des plus déconcertantes. Le regard rivé sur la jeune femme, Gin souriait, comme toujours. La nécromancienne levait un regard amusé vers ceux du garçon. Décidément, il avait l'art et la manière de déstabiliser les gens. Mais une fois de plus ce fut raté. Allons bon, à présent elle passait pour une dragueuse, ça ne lui était jamais venu à l'esprit, pour cause c'était perdu d'avance. Autant faire des avances à une pierre, elle ne répondrait pas. Devait-elle lui rappelait qu'il avait été le premier à lancé le sujet. Lyl se surprit à rigoler, un ricanement narquois et à peine audible c'était si imprévisible de la part de son maître. Tout en secouant la tête elle détournait le regard. Que voulez-vous répondre à ça? Un nouveau jeu venait de commencer, à présent c'était celui qui aurait le dernier mot. Elle savait pertinemment qu'Ichimaru aimait ce genre de "conflit".
Lyl s'interrogea un petit moment, devait-elle le flatter en entrant dans son jeu ou bien...


-Je ne me permettrait pas une telle familiarité...Cependant, vous avez été le premier à lancer ce sujet.

Lyl leva la tête, le regard enjoué, qui des deux se lasserait en premier, allez savoir.

-Hmm...je crois plutôt, tout comme vous précédemment Ichimaru-sama, que c'était une façon de meubler la discussion, tuer l'ennuie d'une certaine façon.

Elle fit une moue, elle n'était pas convaincue de sa justification. Elle savait que ce qu'elle venait d'avancer s'appliquait pour Gin, mais pas totalement pour elle. Peu importe, Lyl n'allait jamais au bout de ses idées, elle se contentait de dire ce que Ichimaru voulait entendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Sam 21 Aoû - 16:49

Intéressant, vraiment. En quelques instants, il semblait que cette petite avait tout à fait compris l'évidence de l'inutilité des questions de Gin, qui s'était adossé au mur, las. Bien sûr qu'il n'avait rien d'autre à faire que de tromper l'ennui par ce petit jeu verbal qu'il n'avait pas encore l'audace d'appeler joute. Lui-même commençait à s'en fatiguer, à mesure que ce silence et la vague impression que lui rappelait la jeune fille s'immisçait dans son atmosphère, et, quoique souriant toujours, il était bien sur le point de se taire. Il soupira d'un air frivole avant de tourner la tête vers Lyl et l'observer : de petite taille, elle n'avait pas le profil de l'intimidation, et son énergie spirituelle était assez faible, par ailleurs. Pourquoi gardait-il auprès de lui un être qui n'avait pas une seule chance de lui servir efficacement autrement que dans de viles ruses ? C'est vrai que c'était ainsi qu'il avait usé d'Izuru, mais dans la situation sombre et vide où il se trouvait à présent, un allié puissant et dévoué aurait été plus rassurant... Sauf s'il tournait son épée contre lui, ce que la jeune fille aurait été incapable de faire, même de son plein gré.
Non, il ne l'avait pas conservée à ses côtés pour quelque raison stratégique, bien qu'elle eût pu représenter un élément à prendre en compte. Il avait encore du mal à la décrypter, mais cette sensation de gêne, d'angoisse par rapport à ses vieux souvenirs l'obligeaient souvent à rechercher la présence des autres, la solitude le laissant en proie à de nombreux remords dont il essayait vainement de se détacher... Son but y était trop lié que pour qu'il n'y fît abstraction. Amano les lui rappelaient, ces remords, mais sa présence permettait à la fois des les apaiser un peu, paradoxalement. Quelle situation compliquée ! Il avait besoin d'une suivante de la sorte, pourtant. Ce n'était bien sûr pas pour cela qu'il devait le lui faire savoir, ni la remercier, et elle ne semblait pas attendre cela, de toute façon.

Alors qu'il allait définitivement se mettre en quête de son compagnon de jeu préféré, l'enthousiaste Luppi, qui saurait troubler la morosité de l'instant, un bruit derrière lui fit tendre l'oreille à Ichimaru. Oh, il était vrai que la réunion plénière de l'Asta n'avait pas encore eu lieu, et que dès lors, sans instructions, ses membres avaient la liberté -fort relative- de se promener dans Las Noches comme bon leur semblait, ainsi en rencontrer un n'était pas une surprise... En se retournant pour jeter un oeil à l'arrivant, Gin put constater que le reiatsu hybride qui émanait autour de lui ne l'avait pas trompé ; seulement, voila que se tenait une jeune femme devant lui, fière d'apparence. Sur son corps svelte se trouvait tatoué son numéro : Novena Asta, nouvelle recrue et puissante alliée du seigneur Aizen, ainsi que quatrième femme de l'Asta ( ou troisième, si l'on excluait cette gamine que Tôsen avait ramenée, dans le but d'en faire une arme intéressante, ou, à défaut, un jouet pour Wonderweice, ce garçon dont les cris assourdissants rendait sa présence insupportable). Il semblait à Gin que ce visage ne lui était pas inconnu, et bien qu'il eut su de qui il s'agissait pour l'heure, ayant participé à l'adoubement de tout l'état-major, il avait l'impression que cette jeune femme lui était connue depuis plus longtemps. Faussement courtois, il la salua de la main sans attendre en souriant.


"-Bonjoouur, Kisaragi-san, quel bon vent vous porte par ici ? "


Laissant un instant de suspens dans l'air, il secoua ses cheveux d'une main, avant d'intimer Lyl à saluer la combattante en face d'eux.

"-Enchanté de voir que tu sois des nôtres, nous faisions une petite marche à travers le palais, tu en es ? ...oh, et as-tu rencontré Lyl ? Quel malheur de ne pas vous avoir présenté plus tôt !"


Sans en être sûr, Gin doutait que le regard que les deux femmes jetaient dans l'espace qui les séparaient -et dans lequel il se trouvait- fût aussi amical qu'il l'aurait voulu, mais qu'importe. Il haussa les épaules et repris sa marche en agitant doucement les bras, faisant onduler les pans de son manteau blanc dans l'air. Il n'avait pas besoin de lancer plus d'eau sur le gaz qu'il n'en fallait ; souriant, il admit que la situation allait se révéler plutôt cocasse si elle se déroulait comme il le prédisait... oh, mais qu'elle swingue dans tous les sens, ce n'avait pas d'importance, et cela ne risquait sûrement pas de mettre à mal ses propres plans, même s'il devait les tuer, finalement...

_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Kisaragi Tsukiyo
Novena Asta | Loyauté Mystérieuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 38
Localisation : Dans l'ombre de Ichimaru-sama, probablement
Date d'inscription : 28/07/2010

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Mikazuki

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Sam 21 Aoû - 20:23

Rien à faire. Mais vraiment rien de rien.

Auparavant, n'avoir rien à faire ne la dérangeait vraiment pas. Ca lui permettait au contraire de s'éloigner des autres shinigami pour un temps, de s'isoler dans un coin tranquille et de réfléchir. Cependant depuis son arrivée à Las Noches, Tsukiyo comprenait enfin le sens du mot "ennui" et pour dire la vérité ça ne lui plaisait vraiment pas. Elle se demandait si les arrancar savaient lire et s'il y avait une bibliothèque dans le palais. Vu la nature des locataires, ce serait tout de même étonnant. Depuis qu'elle avait mis les pieds dans cette forteresse, Tsukiyo passait la majeure partie de son temps seule. Ça ne la dérangeait pas, elle aimait la solitude. En revanche, elle détestait s'ennuyer.

Faire partie de l'Asta n'avait rien d'exaltant, en fin de compte. Passés les premières manoeuvres, la métamorphose et les premiers entraînements, on ne pouvait pas dire qu'ils servaient à grand chose. Quelques missions mineures, même pas de quoi sortir son sabre de son fourreau, et c'était tout. L'Asta n'était donc qu'un pétard mouillé? Après tous ces sacrifices et toute cette souffrance, Tsukiyo devait avouer qu'elle était déçue de la situation. Aizen n'avait-il pas confiance en eux? Ça encore ça ne la dérangeait pas vraiment, ce n'était pas pour Aizen qu'elle était là.

Un rire aigrelet et lointain se fit entendre dans son esprit mais la jeune fille se hâta de le bloquer. La créature indésirable qui occupait à présent son monde intérieur passait son temps à la harceler dan l'espoir vain de l'affronter à nouveau.

"Ferme la, grogna mentalement la jeune femme. Tu as perdu, tu es mon esclave, point.

Le hollow protesta mais Tsukiyo n'y fit pas attention. Agacée, elle se redressa sur son lit, trouvant qu'elle avait assez contemplé le plafond comme ça pour la journée. Elle sauta du lit et remit machinalement son hakama en plis avant de se diriger vers la porte. Peut-être qu'une énième excursion dans les couloirs sombres de Las Noches lui apporterait un peu de distraction.

Elle quitta les quartiers réservés aux Asta et prit une direction au hasard. Elle n'avait pas de but précis, elle voulait simplement se dégourdir les jambes et voir ce qui se passait dans les couloirs du palais. Las Noches avait beau être immense, les arrancars arrivaient toujours à se retrouver à un coin de couloir pour provoquer une bagarre. Il n'y avait pas si longtemps, la jeune femme avait surpris Grimmjow et Noïtora en train d'échanger des noms d'oiseaux agrémentés de quelques cero. Ça avait été très distrayant, il fallait l'avouer. Enfin, c'était devenu nettement moins drôle quand Tôsen s'était pointé pour les séparer et renvoyer les observateurs dans leurs pénates.

Sans qu'elle s'en rende compte, les pas de Tsukiyo l'avaient amené non loin de la salle de réunion. L'habitude sans doute. Elle allait faire demi-tour lorsqu'elle capta un reiatsu qu'elle connaissait bien. Soudain intéressée, elle se dirigea dans cette direction de son pas souple et décidé. Elle n'avait pas vu Gin depuis un moment et ne comptait pas laisser passer cette chance. S'approchant de son ancien supérieur, la jeune femme remarqua qu'il n'était pas seul. Tsukiyo ne connaissait pas la fille aux cheveux roses qui accompagnait Gin, mais elle avait déjà eu l'occasion de la voir lui tourner autour, de beaucoup trop prêt à son goût d'ailleurs.

Sans surprise, l'ancien capitaine la repéra tout de suite, d'autant plus facilement qu'elle n'avait pas pris la peine de se cacher. Il la salua d'un geste désinvolte de la main, son éternel sourire aux lèvres. Tsukiyo inclina poliment la tête devant lui.

- Bonjour, Ichimaru-sama. Le vent de l'ennui, je le crains, répondit-elle ensuite à sa question. Il ne se passe pas grand chose en ce moment.

Charmante façon de dire que l'inactivité de l'Asta commençait à l'ennuyer. L'ancien capitaine ne sembla pas écouter un mot de ce qu'elle avait dit avant de lancer une invitation à se promener avec lui dans les couloirs du palais. Si elle en était? Quelle question! Elle n'allait certainement pas laisser passer cette occasion de passer un peu de temps avec lui.

- C'est si gentiment proposé, accepta-t-elle avec un sourire.

Une pause, le temps d'observer la gamine qu'il lui présentait.

- Non, je ne connais pas Lyl-chan. Je l'ai déjà croisé à plusieurs reprises, mais je n'ai jamais eu l'occasion de discuter avec elle.

Elle se tourna vers la fille aux cheveux roses:

- Enchantée de te rencontrer.

Son sourire, cependant, se faisait plus crispé, comme forcé, montrant qu'en dépit de ses mots, la jeune femme n'était pas du tout enchantée. Comment protéger efficacement Gin si cette gamine passait son temps à traîner dans ses jambes? ... Enfin, ce n'était pas le problème pour l'instant.

- Où comptiez vous aller? Demanda-t-elle simplement en se détournant de la dénommée Lyl.

La destination n'avait que peu d'importance à ses yeux, cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-crepusculo.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Mer 25 Aoû - 23:28

Le silence, une fois de plus ce troisième compagnon de galère vint immiscer entre les deux exilés. Ce petit jeu devait sûrement l'agacé, Lyl n'en fut que plus déçue par ce manque de combativité et quelque peu vexée... L'ennuyait-elle? Lyl fronça les sourcils, elle ne remarqua pas le regard de l'homme qui semblait la détailler ou peut être la toiser.

Toujours en retrait, le regard vide, Lyl songeait, elle sortie de ses songes lorsqu'une autre présence se fit sentir dans cet immense couloir désespérant et si...calme. Indifférente par cette présence, notre amie leva quand même les yeux lorsque son maître fit la conversation à "l'intrus" ou plutôt l'intruse". En retrait légèrement cachée dans l'ombre d'Ichimaru, Lyl fixait d'un air morne le mur comme si que celui-ci l'intéressait ou bien comme si qu'il lui apporterait des réponses... N'ayant aucunement envie de se mêler à la discussion elle fut particulièrement agacée lorsque Gin lui pria de saluer la nouvelle arrivante. N'aurait-il pas pus faire comme toujours elle la laisser de côté et continué à s'attarder sur des politesses avec sa "subordonnée"? Était-ce là sa fourberie ou bien une simple intention? Allez savoir... Lyl haïssait Aizen et tout ce qu'il le représentait, aussi bien ses sujets que cette dimension. Comme ce monde est parsemé d'exception, Ichimaru l'était pour notre nécromancienne. Revenons à nos moutons...La jeune femme pencha la tête et fit un pas sur le côté pour saluer la jeune femme d'un simple signe de la tête. Elle détailla rapidement l'inconnue sans trop paraître grossière; à première vue, c'était une jeune femme plus jeune que notre amie et pourtant bien plus musclée qu'elle, ses cheveux étaient si clairs qu'ils viraient au blond, pour finir des yeux verts limite bleus. C'était une fille plutôt agréable à regarder. Côté vestimentaire, rien de bien distinct, une tenue plus complexe que celle de Lyl et plus apte au combat. Lyl détourna le regard un brin exaspérée par le "chan" employé par la dénommée Kisaragi, d'après Gin, à la fin de son prénom qui lui paraissait un peu trop familier à son goût. Cependant, elle ne s'attarda pas là dessus, que de veines politesse...

La jeune femme reporta son attention sur Ichimaru, Lyl ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel, plutôt au plafond et de sourire, un sourire à peine visible et indéchiffrable. Elle se retira pour croises ses bras et s'adosser au mur. Ichimaru trouverait sûrement plus d'intérêt en cette guerrière qu'avec Lyl, peut être qu'elle briserait cette morosité...
Revenir en haut Aller en bas
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Sam 12 Fév - 19:10

Infatigable et n'ayant surtout pas trouvé mieux à faire, le capitaine déserteur de la troisième division avait continué sa marche, inlassablement, voyant plus d'intérêt à ses pas qu'aux deux jeunes femmes qui l'accompagnaient bien sagement. Ah, il les appréciait, bien sûr, mais leur loquacité exacerbée -il toussa légèrement- les rendait assez ennuyeuse à l'heure actuelle. Cependant, le bruit sec de leur pas répercuté dans les immenses couloirs acoustiques de Las Noches commençait à le rendre malade, et il se mit à chercher désespérément de quoi ponctuer la balade d'un peu de piment. De part et d'autres des murs blancs, au-dessus des dalles de marbre noires comme l'ébène, sous la voûte caverneuse, il n'y avait rien. Pas un chat. Le paysage n'était au fond pas bien meilleur ici qu'à l'extérieur, en notant que le désert offrait, lui, plus de divertissements ; cette pensée arracha une légère grimace à Gin, qui s'arrêta net. Bon, il ne comptait pas rester prisonnier de cette conversation silencieuse plus longtemps, il craignait de mourir d'ennui. Le shinigami fit volte-face, son sourire fourbe braqué sur ses suivantes. Il ne jugea pas utile de répondre à la question que lui avait posé Kisaragi à son arrivée : l'Asta ne devait pas être assez stupide pour ne pas comprendre qu'il n'avait pas d'autre objectif que de marcher jusqu'au soir. Cependant, il se laissa aller aux bavardages, mettant fin à la monotonie figée de la scène.

"-On m'a laissé entendre que l'Asta aurait bientôt un rôle à jouer dans le monde réel...A vrai dire, ce cher Hayato est déjà parti. Peut-être as-tu des nouvelles de lui ?"


Évidemment, Gin se moquait -comme à son habitude- absolument de la réponse à sa question, et d'autant plus qu'il avait été celui qui avait envoyé Tanaka dans le monde des humains. Ce qui pouvait s'avérer intéressant serait la réaction de la jeune femme, qui, malgré son air fier et le peu d'émotions dont son visage témoignait, devait assurément bouillonner d'être ainsi cloîtrée entre quatre murs, ou, pour être plus juste, dans un véritable labyrinthe.
Soudain vint à l'esprit d'Ichimaru une idée qu'il pouvait juger brillante : pourquoi ne pas servir ses propres intérêts en usant de ces petites ? Il était en effet très probable que les deux combattantes ne rapporteraient pas directement les manigances de leur supérieur à Aizen, et s'assurer de leur fidélité pouvait permettre au félon de renforcer ses positions...ou de les miner, tout dépendait bien sûr de la façon dont il bougeait ses pions sur cet échiquier serré. Il fronça imperceptiblement les sourcils tout en souriant de plus belle, agitant mollement la main en fixant alternativement Lyl et Tsukiyo.


"-Que diriez-vous d'aller jeter un coup d'œil du côté de Karakura ?"


La proposition semblait honnête, et elle le tenait franchement lui aussi. Le problème était qu'il ne pouvait pas être certain que les jeunes femmes ne le trahirait pas quand elles sauraient ce qu'il désirait leur dire...et dans ce cas, il devrait les éliminer. Mais pas ici, pas maintenant, c'était trop tôt. Et puis, il lui fallait un
prétexte pour filer vers le monde des humains...Et celui-ci était tout trouvé. Le shinigami pouffa doucement et se rapprocha d'un pas de ses compagnes, les invitant d'un geste de son long index à écouter. Persifflant tel un serpent qui agite sa langue habile, il glissa ces quelques mots aux oreilles qui les entendraient :

"-J'ai ouï dire -bien malgré moi- que notre ami Hayato ne comptait pas revenir de son expédition.
Il marqua une pause, laissant tomber son sourire, échangeant le masque pour un air faussement désolé." Cette information est confidentielle, mais j'estime qu'il faut que vous la connaissiez...Je n'aime pas être celui qui dise ça, mais sans doute devrions nous aller nous "occuper" de lui...pauvre garçon~"

Gin lança un regard autour de lui ; s'il n'y avait pas plus de monde qu'auparavant, il devait rester sur ses gardes, sachant bien qu'il n'était pas un mot qui échappait à Aizen derrière les murs de son palais. S'il devait s'entretenir avec ses alliés potentiels, il fallait qu'il le fasse loin d'ici, et quoi de mieux que le monde des humains, quand il pouvait à la fois réaliser ses projets et se débarrasser des soupçons que le capitaine Aizen aurait pu avoir sur lui en éliminant Hayato une fois sa tâche terminée ? Il était bien évidemment regrettable qu'il dût sacrifier son bras droit aux opérations, mais rien n'était plus cher à ses yeux que son objectif, quelque soit la valeur de la vie. Après toutes ces années, il avait appris à ne plus ciller devant le sang, à froidement tuer l'innocent et la veuve, pas qu'il aimât cela, mais c'était choses bien indifférentes à ses yeux fermés. Il avait fait tout ce chemin seul, il le terminerait seul, il récupèrerait ce qui avait été arraché... et alors, son amie n'aurait plus à pleurer, jamais.

Spoiler:
 

_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Kisaragi Tsukiyo
Novena Asta | Loyauté Mystérieuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 38
Localisation : Dans l'ombre de Ichimaru-sama, probablement
Date d'inscription : 28/07/2010

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Mikazuki

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Lun 14 Fév - 1:02

Pour garder les bonnes habitudes, Gin ne répondit pas à sa question, se contentant de marcher sans leur accorder d'avantage d'attention, à la gamine et à elle. Tsukiyo se retint de lever les yeux au ciel en soupirant. Ce qu'il pouvait être irritant quand il s'y mettait! Enfin, elle ne s'attendait pas vraiment à autre chose de sa part. Il était Ichimaru Gin après tout. Déjà en tant que capitaine sa conduite avait toujours été déplaisante pour tout le monde. Pourquoi changerait-il en tant que traître? Certes, Tsukiyo aurait volontiers accepté un peu plus de considération de sa part, mais il y avait longtemps qu'elle avait compris qu'elle n'était rien d'autre qu'un instrument pour lui, tout comme les arrancar l'étaient pour Aizen.

C'était quelque chose de très frustrant d'avoir choisi de vouer sa vie à quelqu'un qui n'en avait strictement rien à faire. Par moment, Tsukiyo éprouvait l'impérieuse envie de se faire remarquer de Ichimaru comme autre chose qu'un pion aisément sacrifiable. C'était complètement ridicule, elle le savait, d'ailleurs ça faisait bien rire le parasite qui avait élu domicile dans son monde intérieur. Parfois, il lui arrivait de se demander pourquoi elle avait accepté toute cette souffrance. Aizen l'avait métamorphosé en monstre, lui avait collé un locataire indésirable qui passait son temps à se foutre d'elle, comme c'était le cas en ce moment même. Il fallait vraiment qu'elle soit folle. Et elle l'était certainement en constatant qu'en dépit de l'attitude de Ichimaru, elle n'éprouvait aucun regret.

C'était la voie qu'elle avait choisi.

Ah lala, quel ennui! Tous les trois marchaient en silence dans les couloirs déserts, sans autre but que de visiblement faire le tour de la forteresse. Seul l'écho de leurs pas, amplifié par la haute voûte au dessus de leur tête, étaient audibles. Personne ne parlait. Ichimaru marchait dans un silence absolu devant les deux jeunes femmes et aucune d'elles ne semblait vouloir briser la glace. Dire qu'elle avait quitté ses quartiers pour trouver quelque chose capable de la distraire de son ennui. C'était raté.

Habituellement, le silence ne dérangeait pas Tsukiyo, mais là, c'était trop. Des couloirs déserts, tapissés de marbre qui leur renvoyaient l'écho de leurs pas, un silence pesant, un froid glacial ... Las Noches avait tout l'air d'un tombeau. Un soupir machinal lui échappa. Que pouvait-elle faire pour s'occuper l'esprit en attendant que le traître se décide, soit à desserrer les dents, soit à leur trouver un but? Ah mais oui, elle pouvait compter ses pas!

Un ... deux ... trois ...

C'était pour ça qu'elle avait trahit le Seireitei? Compter ses pas dans des couloirs interminables tandis que son leader semblait décidé à la laisser mourir d'ennui? Certes, elle n'avait plus à supporter la bêtise congénitale des shinigami, mais les arrancar n'étaient pas vraiment meilleurs, tout compte fait!

Dix-sept ... dix-huit ... dix-neuf ...

Comment les hollow pouvaient vivre dans ce monde sans mourir d'ennui? ... Ah mais oui, ils avaient un passe temps, eux: ils chassaient leurs semblables. Un instant, elle se demanda dans quelle mesure elle pouvait être punie si elle se mettait à chasser les arrancar dans les couloirs obscurs et froids du palais. Après tout, elle était en partie hollow, elle aussi, ça devait donc faire parti de sa nouvelle nature...

Trente ... trente et un ... trente-deux ...

Rah, jamais un stupide arrancar quand on en voulait un! Et ce couloir! Allait-il en finir? Tsukiyo sentait l'irritation la gagner et les ricanements de son hollow n'aidait pas vraiment à garder son calme... Oh cette saleté, un jour, elle lui réglerait définitivement son compte. Elle prendrait un malsain plaisir à lui tordre le cou dès qu'elle n'aurait plus besoin de lui.

Quarante-cinq ... quarante-sept ... Euh, non! Quarante six ... Saleté de hollow! Il avait failli lui faire perdre le compte. Quarante sept ... quaran...

BLAM!

Aïe!

Tsukiyo recula de plusieurs pas en se frottant machinalement le front. L'espace d'un instant, elle pensa être entrée en collision avec un mur surgit soudainement sur son chemin, saleté de couloirs mouvants. Mais non! A sa grande honte elle comprit rapidement qu'elle était entrée en collision avec Gin qui s'était arrêté sans prévenir juste devant elle. Le sourire qu'arborait le traître lorsqu'il se tourna enfin vers les demoiselles ne suggérait rien de bon à Tsukiyo. Elle fronça les sourcils en entendant la voix du renard couler sous la voûte avec la douceur de la soie et la dangerosité d'un poison. La jeune femme l'écouta prononcer ses premiers mots depuis de très longues et monotones minutes. Un instant, elle se demanda pourquoi il lui posait cette question. C'était lui le bras droit de Aizen, non? Il était forcément mieux au courant qu'elle des mouvements de leurs pio ... troupes.

- Non, aucune nouvelles, répondit-elle pour la forme, tout en sachant qu'il ne l'écouterait certainement pas. Ce n'est pas comme si nous étions de bons amis.

En fait, Tsukiyo se fichait éperdument de ce qui se passait autour d'elle, tant que ça ne les concernait ni Gin, ni elle. Il lui arrivait de tendre l'oreille pour écouter les nouvelles et les rumeurs, bien entendu, mais elle ne s'attardait jamais dessus. Elle faisait ce qu'on lui disait de faire, comme tout soldat obéissant, mais guère plus. Après tout, elle n'était pas là pour aider Aizen à gagner sa guerre, n'est-ce pas?

La suite par contre la prit complètement par surprise. Aller à Karakura? Comme ça, sans prévenir personne? Qu'est-ce que ce renard avait encore derrière la tête? Tsukiyo n'en avait pas la moindre idée et impossible de le deviner. Avec lui, essayer de lire ses intentions équivalait à essayer de parler à un mur. On ne pouvait pas dire que Tsuki aimait ça, mais elle n'avait pas le choix. Elle devinait une chose, cependant: quelle que soit l'idée de Ichimaru, ça ne pouvait amener aucun bien. Haussant les épaules, elle décida que ça n'avait aucune importance.

- Pourquoi pas, accepta-t-elle d'une voix neutre. On y trouvera peut-être quelques shinigami pour nous divertir.

Mais l'idée de l'ancien capitaine ne semblait pas s'orienter dans ce sens. Se penchant vers les demoiselles, il leur fit signe de l'écouter. Son comportement commençait à inquiéter Tsukiyo. Que manigançait-il encore? Haussant les sourcils, elle l'écouta dévoiler ses étranges nouvelles. "Malgré lui" hein? Entonnant de la part de quelqu'un qui passait son temps dans la salle de surveillance à espionner les autres. Enfin, la blonde laissa tomber cette affirmation pour se concentrer sur le reste.

- Hayato a l'intention de trahir Aizen-sama? Chuchota-t-elle, vraiment surprise.

Ca lui paraissait bizarre. Hayato n'avait pas donné l'impression qu'il s'apprêtait à retourner sa veste. D'un autre coté elle le connaissait à peine et ne lui prêtait pas suffisamment d'attention pour remarquer un quelconque changement d'attitude. De toute façon qu'il trahisse ou pas ça n'avait pas d'importance. Si Gin lui disait qu'il fallait s'en occuper, elle le ferait, point. Et puis, un Asta de moins, ça faisait de la place pour une promotion, n'est-ce pas? Autant que cette excursion serve quelque chose.

- Oui, pauvre garçon, persifla-t-elle.

Si vraiment, Hayato comptait trahir, mieux valait qu'ils s'en occupe eux même, plutôt que de le laisser à Aizen. Tsuki n'aimait peut-être pas ses comparses de l'Asta, mais elle détestait encore d'avantage la souffrance inutile.

Sans compter qu'elle ferait n'importe quoi pour Gin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-crepusculo.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Lun 14 Fév - 13:49

Comme toujours, notre amie refermait la marche, agacée, Kisaragi marchait dans l'ombre du maître. Ça devenait ridicule, ils marchaient dans le couloir sans daigner se parler. Une marche funeste! Pour cause, Kisaragi venait de heurter Ichimaru. Quelle rêveuse, la jeune femme leva les yeux au ciel, elle continua ses pas jusqu'à être à leur hauteur. Gin ne s'était sûrement pas arrêté pour rien.

Manipulateur ou dévoué, qui sait? Gin avait avait apparemment un plan en tête. Il leur avait fait part du cas d'un soit disant traître. En voilà un qui avait réussi sa vie! Contrairement à la blondinette, notre shnigami était restée passive. Était-ce une manigance de la part du garçon pour assassiner les deux femmes sans problèmes? Ou bien un pur geste de cruauté et de loyauté? Allez savoir...Il fallait être de la partie pour en avoir la certitude. En l'occurrence, elle l'était. De toute façon, avait-elle le choix? Sa réputation d'âme damnée d'Ichimaru était vraie. Peu importe la mission qu'il lui confiait, tant que celle-ci ne contrecarrait pas ses plans fougueux. Peu importe de trahir le Roi des lieux...Au contraire. Tout ceci était une supercherie qu'elle gardait bien secret au fond d'elle. En effet, sous cet air détaché se cachait une "inconsciente ambitieuse". Pourquoi cette appellation? Lyle aspirait à un jour contrer Aizen. N'était-ce pas fou de la part d'une simple nécromancienne à la botte d'un homme dont les desseins lui étaient inconnus? Peu importe.

La suite devait intéressante, une mission sur Terre. Le simple fait de prononcer les mots "allé sur Terre" avaient suffit pour illuminer le visage de la shinigami. Quelle joie, elle allait enfin "revivre"! Sans s'en rendre compte, elle leva un regard empli d'espoir sur son maître. Elle le dévisageait comme elle ne l'avait jamais fait. Malgré son air maussade, on pouvait percevoir dans son regard un brin d'animosité, de joie et de nostalgie. Une faible lueur à travers laquelle on pouvait imaginer son âme s'embraser. Elle souriait, oubliant le monde autour d'elle, un demi sourie qu'elle réprimanda rapidement. Elle détourna le regard avant d'être vue, si ce n'était pas déjà fait...

Pendant ce temps, Kisaragi annonçait vouloir rencontrer des Shinigamis dans le but de se...divertir. Se divertir? Ces mots raisonnèrent dans l'esprit de la nécromancienne telle une mélodie sordide et fausse. Où était le plaisir? Qui pouvait prendre un tel plaisir à tuer? Décidément, ils étaient tous pareils...La Perle rare n'existait donc pas chez l'ennemi... Elle sentit son cœur tambouriner, comme si il avait loupé un battement, il s'emballait, un pincement au cœur douloureux. La colère. Elle tourna la tête et foudroya inconsciemment Tsukiyo du regard. Elle la dévisagea, son visage d'ordinaire doux avait viré à la froideur. Lyle ouvrit la bouche...

*Inspiration*

-T ...

Au final elle abstenu, c'était sûrement la meilleurs chose à faire.Sa voix était si douce qu'il était fort probable que personne ne l'ait entendue. C'était préférable pour sa survie. Elle maudissait intérieurement ses émotions qu'elle pensait savoir contrôler sans problème...Pourquoi maintenant? Il ne fallait pas flancher! Elle porta son poing gauche au niveau de son cœur, elle pressa son poing contre sa poitrine et se reprit. Consciente que son comportement pourrait paraître étrange, elle feinta de se gratter au niveau de la clavicule. Elle y laissa des marques rouges. De peur d'avoir été surprise, elle n'osa même pas lever les yeux sur son maître.
Qui sait ce qu'il pourrait y lire dans ces yeux verts monotone. Une chance que l'attention était portée sur cette guerrière... Une chance? Pas vraiment, elle avait tant désiré mourir qu'on fond d'elle, elle était déçue... La tentions redescendit tandis que les deux se remettaient en route.

Cette fois-ci, leur marche avait une signification, un but précis. Lyle réajusta son kimono rouge, l'unique couleur vivant dans ce couloir morne. Elle referma la marche un instant après. Resté en arrière, même en combat, tel était le rôle d'un nécromancien. A quoi allait-elle lui servir? Lyle fixait le dos d'Ichimaru, sourcils froncés. Elle le remerciait intérieurement de lui permettre de retourner sur Terre, qu'importe la raison. Elle s'attachait à de petites choses insignifiantes, des petites choses qui pourtant, à ses yeux paraissaient énormes. Elle s'assura de la prèsence de son sabre, celui-ci était bel et bien coincé dans la ceinture mauve de son kimono. En aurait-elle besoin?


Enfin, les choses prenaient une tournure intéressante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ichimaru Gin
Admin en chef | Bras Droit d'Aizen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 346
Age : 25
Localisation : Il est là!!!
Date d'inscription : 03/07/2008

Feuille de personnage
Faction: Shinigami déserteur
Niveau:
36/40  (36/40)
Nom de l'arme: Shinzo

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Sam 30 Avr - 22:44

Avançant d'un pas agile et dynamique, le capitaine traitre semblait sautiller gaiement plutôt qu'il ne marchait, visiblement de bonne humeur. Si son sourire figé et ses yeux clos ne laissaient entrevoir le contraire, son esprit était la scène d'une intense réflexion : son second s'en était allé, et son plan était en marche, mais comment placer ceci de façon légitime aux yeux du capitaine Aizen ? Et comment agencer tout cela ? Il était difficile de croire qu'un homme qui avait pu berner la Soul Society à lui seul puisse se faire berner par une ruse aussi simpliste que celle que Gin prévoyait d'employer, même si le commun des corps spirituels s'y serait laissé prendre, expérience à l'appui. Le traitre balançait ses mains le long de son corps, masquées par son manteau bouffant qui ondulait le long de son corps gracile. L'avantage du nombre, il le savait, consistait surtout à prendre conscience des pions que l'on possédait pour s'informer sur l'ennemi ; Aizen l'avait bien entendu compris, puisqu'il avait rassemblé ici toute une armée aguerrie. Du reste, ce genre de stratégies s'élançait dans le b.a-ba des combats, il convenait ainsi d'y ajouter subtilité et calculs...non.
Gin ralentit, songeur ; son sourire avait disparu.
Aussi loin qu'il se souvienne, il ne se rappelait que très peu du temps de sa jeunesse, en dehors de sa rencontre avec Rangiku ; tout ceci était éclipsé par le fil des longues années d'enseignement suivi auprès du capitaine Aizen. Au cours de cette existence accordée à un mentor tel que celui-là, on apprenait quantité de choses, mais s'il en était bien une que le shinigami aux cheveux d'argent avait retenue, c'était qu'il était de certain ennemi dont on ne pouvait se jouer, de certains affrontements qui s'étendaient au-delà de la raison elle-même. Calculs et stratagèmes étaient en ces cas inutiles. Une goutte de sueur froide perla sur le front de l'ex-capitaine de la troisième division. Il se redressa de toute sa hauteur, sans s'arrêter de marcher, tendit l'oreille : ses deux compères le suivaient. Il sourit finement. Un conflit qui dépasserait l'entendement de la raison, vraiment ? Un serpent se faufile entre les mailles des plus fins filets, un renard rusé se sert de son adversaire pour le vaincre. Relevant une mèche de ses cheveux fins, Ichimaru s'arrêta : devant lui, le désert du Hueco Mundo s'étendait à perte de vue, morne et gris sous un ciel que la lune blanchâtre ne pouvait éclairer. Il faisait fausse route, il le savait. Son sourire s'élargit, plus froid et empoisonné que jamais sous les traits d'un enthousiasme aussi faux que mimé.


"-Les filles, nous y voila. Kisaragi-chan, peux-tu nous ouvrir la Garganta ? Ce serait bien gentil de ta part~ ♥"


Gin inspecta les deux jeunes femmes à ses côtés, elles semblaient en forme, très bien ! Vu l'exercice qui les attendait, et surtout vu l'expertise d'Hayato au sabre, elles avaient plutôt intérêt à pouvoir combattre... Le traitre ne se cacha pas que tout ceci ne l'intéressait guère...Atteindre le roi de ce monde au travers de ses subordonnés ? Ce Dieu n'était pas assez fragile que pour se reposer sur une armée de jouets instables et sur lesquels n'importe qui glisserait sans l'atteindre, mais son regard sur chaque pièce de l'échiquier était un indice, si l'on savait lire derrière le mensonge. Cependant, c'était un domaine dans lequel Gin, de fait, en connaissait déjà un rayon. Un grand jeu d'échec ? Non, c'était être présomptueux de sa condition : il n'était qu'un être voletant frivolement vers les cieux...mais jusqu'où irait l'oiseau sans se brûler les ailes ?
Il posa un pied dans la bouche béante et obscure qui s'ouvrait devant lui. Direction Karakura-chô, enfin un peu d'amusement, héhé ♥. En s'enfonçant dans le noir absolu du portail, le bras droit d'Aizen déglutit.


_________________




ギン 市丸
Ikorose... Shinso...

Enjoy !~
I can't see trough that window...it is square, and my head is round !~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-le-rpg.forums-rpg.com
Kisaragi Tsukiyo
Novena Asta | Loyauté Mystérieuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 35
Age : 38
Localisation : Dans l'ombre de Ichimaru-sama, probablement
Date d'inscription : 28/07/2010

Feuille de personnage
Faction: Asta
Niveau:
24/40  (24/40)
Nom de l'arme: Mikazuki

MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   Mar 7 Juin - 14:39

Spoiler:
 


La fille qui les accompagnait avait été si discrète jusque là que Tsukiyo fut presque surprise de l'entendre prendre une profonde inspiration pour enfin ouvrir la bouche. Toutefois sa remarque, quelle qu'elle fut, mourut sur ses lèvres avant même d'avoir été formulée. Tsukiyo lui lança un regard, un sourcil levé en guise de surprise mais ne se fatigua pas à poser de question, le regard glacial que la gamine lui lançait était suffisant pour comprendre. Elle la prenait probablement pour un monstre, comme beaucoup d'autres. Tsuki haussa les épaules en se détournant d'un air indifférent. Elle se fichait complètement de ce que cette fille pouvait penser d'elle, comme elle se fichait de ce que n'importe qui d'autre pouvait penser. Ils n'avaient pas la moindre importance à ses yeux, seul Gin l'était. Et puis, n'avaient-ils pas raison? Le simple fait de partager son âme avec ce hollow ne faisait-il pas d'elle un monstre aux yeux de n'importe quel shinigami moyen? ...

Oui, elle était un monstre, elle n'avait plus rien à voir avec les shinigami et heureusement. Cette fille ne pouvait pas comprendre le soulagement qu'elle avait ressentit à la simple idée de n'être plus comme les autres shinigami, d'être quelque chose d'autre. Les shinigami lui inspiraient un tel dégoût qu'elle avait été soulagée de devenir une Asta. Elle ne voulait plus être comme eux ... Être comme ce type qui avait assassiné son frère et s'en était tiré sans être inquiété. Être comme ceux qui avaient accepté ça sans broncher.

A cette pensé, elle sentit son reiatsu s'échapper de son corps par vagues noires et menaçantes. Elle prit une profonde inspiration et essaya de calmer sa colère, scellant à nouveau son reiatsu en elle pour le garder sous contrôle. Son hollow choisit ce moment pour se manifester. Un petit rire arrogant retentit dans son crâne et la voix venimeuse de la morveuse qui occupait à présent son âme se fit entendre:

"Je suis bien d'accord avec toi! Ricana-t-elle avec cruauté.

- Ta gueule, lança mentalement Tsuki en la forçant à regagner les ténèbres d'où elle venait.

Bon d'accord, le soulagement de ne plus être une shinigami n'allait pas jusqu'à accepter à bras ouverts le hollow qu'elle portait. Elle se serait d'ailleurs bien passé de ce locataire indésirable, mais à présent il lui fallait faire avec, elle n'avait pas le choix.

Tsukiyo se désintéressa de la fille qui les accompagnait. Ichimaru avait repris sa marche dans le couloir et elle se lança à sa suite sans faire attention si la nécromancienne les suivait ou non. Ce n'était pas son problème. Le seul problème pour l'instant c'était de savoir où allait les mener leur petite excursion sur Terre. Nul doute que ce brave Hayato n'allait pas se laisser faire et comme disait le proverbe "rat acculé peut mordre le chat". Il risquait d'être d'autant plus dangereux qu'il n'avait pas d'alternative. Tsukiyo ne le craignait pas, pas plus qu'elle le prenait à la légère. Il serait certainement un rude adversaire, mais elle n'était pas femme à se laisser impressionner, n'est-ce pas?

Devant elle, Gin ralentit l'allure, l'obligeant à faire de même. On dépasse pas un supérieur sans sa permission, c'est une règle d'or chez les shinigami: toujours respecter la hiérarchie, même quand cette fameuse hiérarchie n'avait strictement rien de respectable. Ainsi, les vice-capitaines n'étaient pas autorisés à marcher devant leur capitaine, ils devaient toujours rester à environ trois pas derrière lui. Ca ne facilitait pas la conversation, certes, mais les lieutenants n'étaient pas là pour faire la conversation. Ils étaient là pour accomplir sans poser de questions toutes les tâches qu'on leur confiait, comme de bon petits toutous bien obéissants. Rien de plus normal au sein d'une armée non? Tsukiyo avait pourtant toujours trouvé ça ridicule.

Soupirant, Tsuki reporta son attention sur Ichimaru, toujours placé devant elle. Un froncement de sourcils vint assombrir ses traits délicats quand elle ressentit l'inquiétude emmenant de son supérieur. Ce n'était pas flagrant, c'était même plutôt discret mais c'était néanmoins là. Devenir Asta lui avait non seulement donné d'avantages de capacités mais lui permettait aussi de ressentir chez les autres des émotions violentes telle que la peur, l'inquiétude, la joie où la colère. Un héritage du coté prédateur de son hollow, certainement. Bon, ce n'était pas très précis et n'apportait pas vraiment d'aide, mais c'était toujours bon à prendre.

Gin semblait en proie à une intense réflexion et Tsukiyo ne se permit pas de le déranger. Mieux valait le laisser échafauder ses plans tranquillement et puis, elle était certaine que même si elle posait des questions, il ne lui répondrait pas ... Tout du moins, il ne lui répondrait rien qui ne dévoile lesdits plans. Et puis, elle avait l'habitude: quand elle était shinigami, elle avait déjà été envoyée en mission avec moins d'informations qu'elle n'en avait cette fois.

Dans le silence le plus profond, ils sortirent de la forteresse pour voir l'immense désert s'étendre devant eux. Ce n'est qu'à ce moment que Ichimaru se décida à rompre le silence, demandant simplement à Tsukiyo d'ouvrir un garganta.

- Tout de suite!

Elle s'éloigna de quelques pas et leva la main pour griffer le vide devant elle, ouvrant le passage en forme de bouche.

- Après vous, invita-t-elle.

Elle traversa le passage à la suite de son maître.

De l'autre coté, il faisait nuit. Pas de chance, elle ne verrait même pas le soleil. Ils se trouvaient sur le toit d'un haut immeuble surplombant la ville qui s'étalait à leurs pieds. Les réverbères éclairaient sinistrement les rues désertes et quelques lumières brillaient ça et là aux façades des maisons et des immeubles mais la plupart était sombres, prouvant l'heure avancée de la nuit. Tout le monde dormait paisiblement.

- Pauvres humains, remarqua Tsukiyo en s'approchant du garde-fou au bord du toit. Ils ignorent ce qui leur pend au nez. Remarquez, s'ils savaient, ils en mourraient tous de trouille!

Elle se tourna vers Gin avec un petit rire moqueur. Rire qui mourut instantanément quand elle se rendit compte qu'il manquait quelque chose dans le tableau. Le garganta était fermé mais aucune trace de la nécromancienne.

- Bah! ... Elle est où?

Elle se rendit alors compte qu'elle ne savait même pas si la fille avait traversé le passage avec eux ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-crepusculo.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une balade, un moment de détente…ou pas [PV Gin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» En ce moment à la télé...
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Le RPG :: RPG :: Hueco Mundo :: Las Noches :: Salle de réunion-
Sauter vers: